SailGP selection
En cette fin janvier, par une météo bretonne douce et humide, Billy Besson est de retour à l'ENVSN. Cette fois, il ne s'agit pas pour lui de naviguer sur son ETF26 qui est stationné devant les hangars mais sur un des skiffs à foil de l'ENVSN, le WASZP en l'occurence. Avec lui, deux figures bien connues elles aussi, Camille Lecointre et Aloïse Retornaz, qui ont délaissé pour l'occasion leur 470.

Objectif : une femme au moins par équipe sur le circuit SailGP 2021

Les deux sélectionnées olympiques aux prochains Jeux de Tokyo ont décidé de candidater pour entrer dans l'équipe SailGP France.

En effet, les organisateurs du circuit ont imposé d'intégrer au moins une femme par équipe nationale, et ce dès la première épreuve de l'année qui est prévue les 24 et 25 avril aux Bermudes.

LONDRES - 22 Octobre 2020 - Suite à l'annonce de sa campagne Race for the Future visant à accélérer le changement vers un avenir plus responsable, SailGP annonce aujourd'hui sa première grande initiative de diversité, d'équité et d'inclusion. Le championnat mondial lance un vaste programme pour accélérer la formation et le développement d’athlètes féminines en vue de leur participation à SailGP. Voir la suite

Le circuit SailGP est une compétition mixte depuis l'origine mais en 2019, Marie Riou était la seule femme parmi les 30 participants.

En tant que leader de l'équipe nationale, Billy Besson s'est donc attelé au recrutement d'une ou deux athlètes féminines qu'il a pré-sélectionnées en fonction de leurs résultats notamment.

La sélection consiste à naviguer sur support à foil puis à réaliser un entretien et des tests physiques...dont sont exemptées Camille et Aloïse qui sont déjà très affûtées.

Une autre séquence aura lieu début février pour d'autres athlètes.

Preparation WASZP