logo envsn

Actualités

DEJEPS réservé aux SHN: début de la formation

Delphine prend en charge un coureur
Après la période de sélection et de positionnement des candidats, la formation DEJEPS 'haut niveau' a démarré en ce début de mois d'avril. Avec un format particulier dû aux contraintes de calendrier de chacun, la première semaine a réuni 9 des 13 stagiaires. Une seconde séquence est mise en place pour permettre aux 4 autres coureurs d’y participer.
Afin de présenter cette session, nous avons choisi d'interviewer deux athlètes pour connaître leurs objectifs et recueillir leurs impressions sur ce début de formation. Thomas Goyard (champion d'Europe en RS:X en 2016) et Marion Mortefon (vice-championne du monde de windsurf slalom en 2017) ont accepté de se prêter au jeu.

ENVSN: Vous venez d'intégrer la formation DEJEPS 'SHN', quel est votre objectif ? A quoi vous servira le diplôme ?

Marion: "Je voudrais entraîner en planche type slalom auprès de différents publics (jeunes, particuliers...) avec un statut de travailleur indépendant."

Thomas: "Un peu comme Marion, j'aimerais entraîner des jeunes, faire du coaching, travailler dans des pôles espoirs et plus si j'en ai les compétences un jour. Je ne sais pas précisément mais j'ai plein d'idées."

ENVSN: quels sont vos objectifs sportifs en 2018 ?

Marion: "Je suis sur le circuit de coupe du monde en planche à voile slalom. Plusieurs étapes importantes sont programmées prochainement et mon objectif est de faire un podium à la fin de l'année."

Thomas: "Je suis aussi en coupe du monde mais en planche à voile olympique, la RS:X. L'objectif de l'année est d'être performant sur le championnat du monde. Je fais aussi du foil et j'essaie de participer aux épreuves."

Bruno Jourdren prend contact avec le RTQ une fois qu’il a sécurisé le coureurENVSN: comment pensez-vous concilier ces deux projets ?

Marion: "Je vais essayer de faire les deux en même temps. On a eu l'opportunité de caler un calendrier individuel, qui permet de mettre les périodes de formation quand il n'y a pas de compétition. Après, il faudra pouvoir gérer avec l'entraînement et parallèlement travailler sur le projet à mener dans le cadre de la formation. Mon souhait est de terminer la formation à la fin de l'année. J'ai déjà fait mes études (diplôme d'ingénieur procédés et systèmes informatiques) en même temps que mon parcours sportif, donc je pense y arriver."

Thomas: "Moi, je n'ai pas encore fini mes études (études d'ingénieur en énergie pour le bâtiment et éco-construction), c'est pour bientôt normalement. C'est pourquoi j'ai choisi de faire le DEJEPS en deux ans. Cette année, je vais essayer de faire quelques blocs et heureusement, il y a beaucoup de souplesse dans le dispositif."

ENVSN: quelles sont vos impressions sur cette première semaine ?

Marion: "ça s'est plutôt bien passé. On nous a présenté le programme, les différentes UC, on a établi notre calendrier et on passé les EPMSP* (exigences préalables à la mise en situation pédagogique). Nous avons navigué : entraînement et évaluation en cata, planche et laser. Pour l'évaluation, on tirait au sort le support."

Marion prend en charge le coureur après l’avoir hissé via une échelle de sauvetage.
Thomas
: "On a évalué notre capacité à encadrer des groupes en toute sécurité, c'est-à-dire remorquer, redresser tous les supports qu'on peut trouver dans un club, sécuriser nos pratiques. On a passé tous les deux un monitorat fédéral, on baigne dans ce milieu, donc c'est plus facile."

Bilan: "les formateurs étaient contents du niveau général des stagiaires, il faut encore améliorer le pilotage du bateau mais, pour la logique de s'occuper de quelqu'un en difficulté, on est compétents."


*Les EPMSP se décomposent en trois temps :
-Le PSMer qui est la partie théorico/pratique de la mise en sécurité du navigant.
-La seconde partie se décompose comme suit:
1/ sécurisation du bateau (quel qu'il soit), ce qui a amené les coureurs pour un temps à naviguer sur un support qui n’est pas le leur.
2/ sécurisation du coureur qui, à la suite d’un dessalage se trouve bloqué sous son bateau.

Tous les stagiaires ont satisfait aux deux évaluations. Cette session (UC4) a été conçue par David Alexandre. Les jurys étaient composés d'un cadre fédéral et d'un formateur de l'ENVSN, soit Jean-Michel Hervieu et Eric Flageul (Félix Ponge en 2è semaine), Yves Léger et Gwen Kérisit, sous le regard attentif du coordonnateur de la formation, Jean-Jacques Dubois.

Les stagiaires sont : Arnaud Jarlégan, Mathieu Bourdais, Thomas Goyard, Bruno Jourdren, Teva Plichart, François Verdier, Marion Mortefon, Delphine Cousin, Flora Laugier, Pierre Leboucher, Yann Jauvin, Jolan Neiras et Lucas Chatonnier.

Foils journées de l'ENVSN - Baie de Quiberon: demandez le programme!

7sazq8z5f7e
Plus que quelques jours avant l'ouverture des Foils Journées de l'ENVSN - Baie de Quiberon : l'organisation et les exposants sont tous dans les starting blocks pour faire vivre aux foilers venus des quatre coins de France et d'Europe un moment époustouflant. Les coureurs et le public sont remontés à bloc et comptent bien profiter de ce rendez-vous de haut vol.

Du 18 au 22 avril, la baie de Quiberon se transformera en grand terrain de jeu pour les fanas d'engins volants. Avec un programme intense, petits et grands, professionnels, amateurs et novices pourront profiter de ces cinq jours sur le plan d'eau idéal pour de belles sessions en foil.

Salon et essais
De nombreux exposants sont attendus sur le salon pour présenter et faire essayer leurs nouveautés 2018. Du catamaran au windfoil en passant par le kitefoil, le SUPfoil ou le dériveur, il y en aura pour tous les goûts. Entre autres, on retrouvera l'indéfectible Yann Kermoal de Ker Foils, mais aussi Bruno André de Foil and Co avec toute la gamme foil AFS. L'European Test Tour de Phantom Sailing fera une halte aux Foils Journées avec l'Essentiel, le dernier de leurs catamarans, et leurs nouveautés windfoil tant attendues. Thierry Wibaux proposera le Whisper à l'essai et Fanatic viendra exposer toute sa gamme winfoil, SUPfoil, kitefoil et surfing foil. Le S-Foil ainsi que toute la gamme Sroka feront également partie des incontournables.
La société néerlandaise Aeronamics, représentée par Yannick d'Armancourt, fera le déplacement pour présenter le Flo1, un dériveur solitaire dont l'objectif est de rendre la pratique du foil accessible au plus grand nombre. Grâce à un système de foil breveté, le Flo1 est très stable et offre un contrôle accru.
Le salon et les essais sont gratuits et ouverts à tous. Envie de tester un engin volant? Munissez-vous de votre combinaison, d'une paire de chaussons et de votre licence FFVoile 2018. Après leur expérience de vol, les participants seront invités à remplir la tirelire à destination de la SNSM Quiberon.

L'évènement SUP et surf
Eric Terrien, pionnier du SUP Race en Europe, rythmera les Foils Journées de plusieurs temps forts à l'intention des pratiquants SUPfoil et surffoil. Le double médaillé de bronze aux championnats du Monde SUP et doctorant à l'université de Nantes, dont le travail de thèse porte sur le fonctionnement des équipages sur catamarans volants, proposera des moments de pratique communs, côté océan pour naviguer dans les vagues et côté baie de Quiberon pour des downwinds. Des tables rondes concernant la pratique et le développement du SUPfoil et du surffoil seront aussi proposées aux participants et au public.

Régates, clinics et WASZP Games
Plusieurs régates sont au programme des Foils Journées de l'ENVSN - Baie de Quiberon. Organisé conjointement avec l'ASN Quiberon, le National Moth rassemblera la crème de la crème du 20 au 22 avril. Les 21 et 22 avril, le YC Carnac et l'ENVSN organiseront le Championnat de Bretagne Windfoil avec ses fous du wishbone mais aussi le Championnat Kitefoil et ses coureurs toujours impressionnants de maîtrise.
Des clinics WASZP seront proposés aux propriétaires de ce petit engin volant et seront suivies des WASZP Games, compétition conviviale et à l'issue de laquelle deux jeunes gagneront leur participation au National WASZP (19-21 mai à l'ENVSN).

Site Foils Journées
Facebook Foil Génération ENVSN

 

 

Séminaire du Centre François Viète à l'ENVSN

IMG 1358Le Centre François Viète d'épistémologie et d'histoire des sciences et des techniques a tenu ses journées scientifiques à l'ENVSN la semaine dernière. Ce laboratoire des universités de Nantes et de Bretagne occidentale mène des recherches en histoire des savoirs et des savoir-faire de l'Antiquité à l'époque contemporaine. Il est aussi spécialisé en épistémologie qui concerne l'analyse des discours, pratiques et raisonnements des savants, des conditions d’existence et d'organisation des sciences et des questions d'administration de la preuve.

Une trentaine de chercheurs sont venus d'Angers, Brest, Caen, Nantes, Quimper, Paris ou encore des Pyrénées pour échanger des idées, des outils et des méthodes de recherche. Ces journées, qui se tiennent, tous les deux ou trois ans, permettent de renforcer la dynamique du groupe et de faire émerger de nouveaux projets de recherche. C'est un moment extrêmement important, favorisant les relations humaines et les interactions entre nouveaux et anciens collègues, issus des différents sites, qui se rencontrent rarement. Les séances de travail formelles ont alterné avec des moments conviviaux dans le beau décor de la baie de Quiberon. Les infrastructures, le cadre et les équipements de l'établissement correspondent aux besoins des participants. Le seul bémol de ce séjour est venu du ciel. Le temps agité de ce début de printemps n'a pas permis la pratique d'activités nautiques. Mais les participants se sont régalés avec une belle promenade sur la côte sauvage de la presqu'île de Quiberon.

Entretien avec Ange Margaron

vlcsnap 2018 04 07 16h54m09s468Après Didier Bernard et Billy Besson, c'est au tour d'Ange Margaron de répondre à quelques-unes de nos questions.

Ange est un jeune athlète de 19 ans, il est infirme moteur cérébral, il réside en Nouvelle-Calédonie et fait partie du pôle paravoile de l'ENVSN dirigé par Thierry Poirey depuis trois ans.

Il est médaillé d'or aux Jeux paralympiques de la Jeunesse à Gênes en 2017 et a beaucoup d'échéances sportives cette année: World cup series à Hyères en 2.4mR, Championnat de France Hansa à Bordeaux, Championnat d'Europe Hansa à Kiel...

Il nous parle de ses débuts en voile, de sa difficulté à trouver un club acceptant sa différence, de ses projets sportifs et professionnels. C'est un jeune homme plein de qualités sportives et humaines auquel nous souhaitons beaucoup d'accomplir ses objectifs.

Pour soutenir Ange

 

La semaine 14: un temps fort dans la formation des BPJEPS

IMG 0159La dernière semaine du mois de mars a été un moment important dans la formation des BPJEPS de l'ENVSN, surf, kitesurf mais aussi voile. En effet, les coordonnateurs de formation, David Rontet, Michel Parratte et Félix Ponge, ont organisé une rencontre avec 22 étudiants de l'IUEM de Brest pendant toute la semaine. L'objectif était que les étudiants soient initiés à la pratique de la voile, du surf et du kitesurf (11 dans chaque discipline) pendant une demi-journée (matin ou après-midi selon les conditions météorologiques) et en contrepartie, les stagiaires de l'ENVSN enrichissaient leurs connaissances en assistant à des conférences sur l'environnement préparées depuis le début de l'année par les étudiants. Les thèmes de ces conférences ont été choisis selon l'intérêt qu'ils présentent pour de futurs professionnels oeuvrant dans un environnement particulièrement riche, passionnant et fragile : le littoral.

Le programme était le suivant : la semaine a débuté par une sortie en 7.5, sur lesquels les étudiants ont été accompagnés par les BPJEPS 'plaisance'. Elle s'est poursuivie par les séances en salle et sur les différents sites de pratique du surf et du kitesurf.

Les conférences des étudiants ont porté sur les thèmes suivants:

-Gestion intégrée de la zone côtière
-Les mammifères marins sur mon spot 
-La pollution du littoral (qualité de l’eau, plastiques…)
-Les oiseaux marins et côtiers : identification et interactions ?
-De l’intérêt de la prise en compte des perceptions et des représentations du littoral pour sa gestion : introduction à une séance de travail sur C-monspot.

Le point d'orgue de la semaine a eu lieu le vendredi matin où étudiants et stagiaires se sont retrouvés pour une séquence sur le terrain pour observer oiseaux, trait de côte, laisse de mer... et ce, sous forme d'enquête policière à énigmes sur les plages du Conguel où un cadavre avait été retrouvé...IMG 0164

David Rontet, également en charge de la formation des tuteurs, a profité de cette semaine pour organiser une séquence de formation des nouveaux tuteurs. Ceux-ci ont pu accompagner leurs futurs stagiaires sur le terrain, observer leurs séances d'encadrement, puis leur faire des retours d'analyse des pratiques observées. La richesse de ces échanges entre stagiaires, tuteurs et formateurs est essentielle dans la qualité des formations.

Le bilan de la semaine est que chacun des acteurs est reparti avec des connaissances et des compétences nouvelles, ayant franchi une étape importante dans leur processus de formation.

Ecole Nationale de Voile et des Sports Nautiques
Beg Rohu
56510 Saint-Pierre Quiberon
Tel: 02-97-30-30-30  |  Fax: 09-72-52-56-98

logo ministere Fond Social Européen