Actualités

ça bouge à l'ENVSN. Zoom sur la restauration

zoom sur un service
A la suite de plusieurs mouvements de personnels (départs en retraite, changements de postes...), l'équipe de restauration a été largement renouvelée depuis l'année dernière. C'est l'occasion de présenter ce service, ceux qui le font vivre et ce qu'il propose.

Qui ?

Ce service est composé de 5 agents: Arnaud Bouteiller, Eléonore Richard, Claude Van Bourgogne, Hubert Pudepiece et Bastian Boutillier. Il est placé sous l'autorité de la secrétaire générale, Tiphaine Auger, et travaille en étroite collaboration avec le service accueil.

Eléonore a intégré le service en octobre 2021. Claude l'a précédée de quelques mois.

Preparation salades
Claude et Eléonore sont agents de restauration, leurs tâches se partagent entre la cuisine (préparations froides, mises en place), le nettoyage (locaux et vaisselle), le service (self, service à table et cafétéria).

Pour l'un comme pour l'autre, c'est un retour aux sources. Après avoir géré une brasserie parisienne pendant de nombreuses années, Claude revient avec plaisir dans sa région d'origine. Quant à Eléonore, native de Saint-Pierre-Quiberon, elle revient dans sa commune après de nombreux séjours à l'étranger. Elle marche dans les pas de sa grand-mère, Mimi Richard, qui travaillait dans ce même service à la création de l'école.

En juillet 2021, Bastian a rejoint l'équipe. Cuisinier de profession,  il est riche de nombreuses expériences, aussi bien en brasserie, restaurant gastronomique, restaurant traditionnel...C'est son premier poste en restauration collective, c'est aussi un retour dans sa région natale.

Hubert est second de cuisine. Il est également cuisinier de profession et a, comme Bastian, un bon bagage professionnel. Il est arrivé à l'ENVSN en 2016 et partage son goût de la bonne cuisine avec l'amour des chevaux.

Quant à Arnaud, le chef cuisinier, c'est déjà un "ancien" de l'ENVSN puisque son premier contrat s'est déroulé de 2012 à 2015. Avant cela, il a cuisiné en tant que militaire sur des bateaux, des sous-marins, a été instructeur à l’école des fourriers de Querqueville qui forme le personnel de restauration affecté dans les armées. Cet enseignement de la restauration de haut niveau lui a permis d’être sélectionné en équipe de France militaire pour participer à la coupe du monde culinaire au Luxembourg et d’y obtenir un diplôme d’honneur.  

A l'exception d'Arnaud, tous viennent du secteur privé et apprécient particulièrement les conditions de travail, un rythme qui permet de concilier vie privée et vie professionnelle. Les autres points forts sont unanimement l'esprit d'équipe, le cadre de travail, la diversité des publics accueillis et des tâches, l'absence de routine...

Pour faire quoi ?

La réponse à la question est assez évidente, il s'agit pour l'équipe de préparer et servir petis-déjeuners, déjeuners et diners, effectuer l'accueil et le service à la cafétéria.
En réalité, les activités de ce service sont plus variées et varient en fonction du public accueilli :

✔pour les sportifs, des menus adaptés à des horaires décalés en fonction des conditions météo,

✔pour les séminaires, des repas réception avec menus à la carte (voir plus bas),

✔pour les groupes de jeunes en entraînement, des goûters roboratifs après la navigation,

✔pour les stagiaires en formation, des repas équilibrés et variés sont l'occasion d'une pause conviviale très appréciée de tous

✔pour les événements, des cockails dinatoires, des barbecues...

Formation à l'application de la loi egalim et à la diététique sportive

En ce début d'année, ça bouge aussi dans les façons de travailler. Dans le cadre du plan de développement durable, le service se doit de mettre en oeuvre les directives de la loi EGalim 2 (Loi pour l’équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et une alimentation saine et durable). Concrètement, le service doit travailler sur plusieurs fronts:

-réduction et tri des déchets

-augmentation de la part des aliments labellisés (achats "responsables" et bio), achats en circuit court

-diminution puis fin de l'usage du plastique, sachets-repas avec le moins possible d'emballage... (cf plan de développement durable 2021-2024)

Dans le cadre du Réseau Grand Insep et l'accueil des sportifs, toute l'équipe a participé à une formation sur la diététique sportive dispensée par Impulsions Nutrition.

Les ateliers pratiques ont été l'occasion de créer des salades, préparations salées et gâteaux énergétiques qui constitueront les repas des athlètes.

 Sans titre

nouveaux menus 2022

Arnaud et son équipe ont aussi concocté une nouvelle offre de menus "réception". Cliquez sur les images pour les découvrir.

barbecue 1090buffet 15breton 24barcecue 22buffet mer 24terre 24

 

 

En pratique

Pour prendre un repas au restaurant de l'ENVSN, rendez-vous sur cette page ... et réservez!

 

Le goût du travail bien fait, de la satisfaction des convives, le sourire et la qualité de l'accueil font du passage au restaurant de l'ENVSN un très bon moment!

 

 

Entraînement hivernal des ligues à l'ENVSN, le retour!

Nacra 15
Après deux années d'absence en raison de la pandémie, les séjours des ligues ont repris pour ces vacances d'hiver, pour le plus grand plaisir des jeunes et des entraîneurs.

Après la ligue de Bretagne (planche à dérive et windfoil), nous avons accueilli des entraînements du Comité Départemental de Voile du Morbihan (en Nacra 15), des ligues de voile des Pays de la Loire, Normandie, Hauts-de-France et Centre-Val-de-Loire. Pas moins d'une centaine de jeunes, auxquels il faut ajouter coachs et parents.

Du 14 au 18 février, le gros des troupes était représenté par la ligue des Pays de la Loire, qui organisait son traditionnel rassemblement hivernal à l'ENVSN. Grégory Boyer-Gibaud, coordinateur général de la Ligue est venu avec une soixante de jeunes sélectionnés (optimist, laser, O'pen Skiff, Bic techno 293 et windfoil), âgés de 9 à 18 ans, 12 entraîneurs et parents accompagnateurs. L'équipe était renforcée par les stagiaires du BPJEPS voile multi-supports du CREPS des Pays de la Loire. Ces derniers ont notamment assuré les ateliers de réveil musculaire et sensibilisé les équipes à l'importance de l'échauffement avant de partir sur l'eau.

Innovation 2022 : chaque sportif a reçu un soft disc (coussin d'équilibre) pour travailler entre les séances d'entraînement. Les planchistes ont eu la possibilité de naviguer sur les planches TWF 130 mises à disposition par Tahe Outdoors dans le cadre du dispositif Génération 2024. Ils ont aussi bénéficié des interventions météo de Claire de Nomazy.

lasers catas

  ligue

 

 

BPJEPS voile multi-support: nouvelle formation en Corse

BPJEPS voile corse
En septembre 2021, l'ENVSN, le CDV de Haute-Savoie et la ligue Auvergne-Rhône-Alpes lançaient une nouvelle formation BPJEPS voile multi-supports jusqu'à 6 milles d'un abri (voir article).

En 2022, l'ENVSN relance l'opération avec la ligue Corse de voile et ouvre un nouveau dispositif de formation au BPJEPS voile multi-supports.

La formation se déroulera du 9 mai 2022 au 30 octobre 2023.
Date prévisionnelle des sélections : du 4 au 7 Avril 2022 sur 2 supports que vous aurez choisis.
Date limite d’inscription auprès de la Ligue Corse de Voile : 1er mars 2022. Le dossier d'inscription est ici

Pré-requis pour s’inscrire

Avoir fait de la compétition dans le support choisi en Niveau 5/ être détenteur du permis mer/ être détenteur du PSC1 ou autre diplôme justifiant l’acquisition des premiers secours/ être détenteur du savoir nager/ être apte à la pratique et à l’encadrement de la voile
A qui s’adresse cette formation ?
- pour toute personne valide ou en situation de handicap,
- qui a fait de la compétition en voile (catamaran, dériveur, planche à voile ou sportboat) au niveau régional
- vivant en Corse ou sur le continent mais qui souhaite dynamiser la voile insulaire
- quelque soit votre situation professionnelle.

Financements possibles : en apprentissage, par votre OPCO, via le CPF, votre employé, en auto-financement.

Contact pour tout renseignement :

Natacha Dellard - 06.60.07.88.00
David Pitoun, Président de la Ligue corse de voile

 

Réunion des entraîneurs des séries archimédiennes à l'ENVSN

Séries archimédiennes
Après les entraîneurs des séries à foils, c'était au tour des entraîneurs des séries "archimédiennes" de se réunir à l'ENVSN du 2 au 4 février. Il s'agissait des coachs des séries olympiques présentes aux J.O. de Paris 2024 (470, ILCA 6, ILCA 7, 49er et 49er FX) et des séries jeunes.

Paul Iachkine, Yves Clouet, Bertrand Dumortier de la cellule Engins de la FFVoile et le directeur de l'équipe de France, Philippe Mourniac, ont mis en place ce premier temps de travail avec les entraîneurs concernés, dont une partie a pu suivre les travaux en visioconférence.

Les participants ont bénéficié de l'expertise de deux "anciens" de l'olympisme et de l'America's cup, Jean-François Cuzon et Michel Kermarec. Michel Kermarec (sélectionné aux JO de Séoul en 1988 en soling) est l'un des meilleurs spécialistes mondiaux de l’aéro et de l’hydrodynamique. Il a apporté son éclairage sur l'ensemble des process en jeu pour aller plus vite à la voile.

Jean-François Cuzon (champion du monde de 470 en 1999), de la société Pixel sur mer, est intervenu sur l'analyse du fonctionnement des engins, le recueil et l'utilisation des datas.

#SportMerLittoral. Nouvelle signalétique pour les baignades surveillées

signalétique
Le Ministère chargé des Sports a constaté une grande disparité dans la matérialisation des zones de baignade sur le territoire ainsi qu’un décalage de la réglementation nationale avec la norme internationale.

Une concertation de l’ensemble des parties prenantes de la surveillance des baignades a donc été engagée pour harmoniser les pratiques en matière de signalétique. En d'autres termes, les drapeaux de couleur verte, jaune ou rouge que vous voyez sur les plages en période estivale sont désormais soumis à une norme.

une norme volontaire

En 2019,  un travail avec l’Association française de normalisation (AFNOR) a abouti à la production d'une norme d’application volontaire (AFNOR SPEC X50-001). Le Ministère chargé des Sports a autorisé le téléchargement gratuit de cette norme jusqu’au 31 décembre 2022.

Lancée à l’initiative des acteurs du marché, la norme volontaire est un cadre de référence qui vise à fournir des lignes directrices, des prescriptions techniques ou qualitatives pour des produits, services ou pratiques au service de l’intérêt général. Elle est le fruit d’une co-production consensuelle entre les professionnels et les utilisateurs qui se sont engagés dans son élaboration. Toute organisation peut ou non l’utiliser et s’y référer ; c’est pourquoi la norme est dite volontaire.

Le décret n°2022-105 du 31 janvier 2022 relatif au matériel de signalisation utilisé pour les baignades ouvertes gratuitement au public, aménagées et autorisées abroge le décret n°62-13 du 8 janvier 1962.
Il reprend une partie de la norme qui devient d’application obligatoire à partir du 1er mars 2022 :
Mât permettant de rendre visible les signaux en tout point de la zone de baignade ;
- Les signaux à hisser sur ce mât :
Drapeau rouge de forme rectangulaire « Baignade interdite »
Drapeau jaune de forme rectangulaire « Baignade surveillée avec danger limité ou marqué »
Drapeau vert de forme rectangulaire « Baignade surveillée sans danger apparent »
- Deux drapeaux rectangulaires bicolores, composés de bandes horizontales rouge en haut et jaune en bas de limitation de la zone de baignade surveillée.

Drapeaux

Ce nouveau décret et cette norme ont pour objectif d’harmoniser la signalétique relative à la baignades afin d’améliorer l’information aux citoyens.

Lire le décret ☛ https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000045100440

En savoir plus ☛ Evolution de la signalétique des zones de baignade publiques spécialement aménagées et surveillées

Sous-catégories