Actualités

Championnats du monde ocean racing: zoom sur le paracanoë et le handikayak

71500540 2673945712668906 8070607680806322176 n
En parallèle des championnats du monde ocean racing, mais aussi pendant les courses, le championnat du monde 2019 a été l'occasion de promouvoir le handikayak et le paracanoë.

Antoine Laudrin, de la Mission développement handikayak & entraînement paracanoë de la FFCK, ancien stagiaire de l'ENVSN (promo 2018 du BPJEPS canoë-kayak) tire le bilan de cette semaine.
Quelques chiffres qui marqueront d'une belle empreinte cette semaine en ocean racing en presqu'île de Quiberon :
• 4 jours, 5 actions, de la découverte, au stage, à la course internationale
• Près de 140 initiations lors de la journée découverte aux structures régionales sport adapté et handisport
3 fédérations, FFSA, FFH et FFCK réunies autour d'un village sport handicap le mercredi 11
• 10 bénévoles de nos clubs régionaux formés par la FFH à la certification "accompagnateur handisport"
• 1 premier test event paracanoë avec 8 athlètes surmotivés et 4 médailles à la clé pour nos 4 athlètes tricolores
• 1 convention régionale signée entre le handisport et la canoë-kayak, une convention nationale en bonne voie
• 10 stagiaires en découverte du surfski en ocean racing sur ce premier stage national handikayak proposé en Bretagne
• 1 course open handikayak
• 1 colloque paracanoë avec l'ICF sur les suites très prometteuses de l'ouverture du paracanoë en Ocean Racing
• beaucoup de bénévoles investis et beaucoup de jeunes bénévoles, cadres régionaux fortement engagés sur ces actions

 

  71183586 2673946066002204 5387316266946002944 n

 

Premiers essais du Peacoq 14 à l'ENVSN

vlcsnap 2019 09 29 10h19m43s841
L’ENVSN a eu le plaisir d’accueillir la jeune et dynamique équipe FOILY conceptrice du PEACOQ 14.

Voici l'analyse de David Alexandre sur ce nouveau bateau à foil :
Le programme de ce nouveau support à foil est alléchant.
Le PEACOQ 14 est un hydrofoiler de 4,20 m imaginé pour faciliter le vol en mer pour les clubs de voile. Le dériveur est muni de foils rétractables, spécialement conçus pour un vol simple et intuitif.
Avec le Peacoq 14, on peut faire son baptême de l’air et régater en utilisant un ou deux foils selon les allures, la maîtrise de l’équipage et le vent dont on dispose.
Mais le Peacoq 14 est aussi un bon archimédien afin de couvrir la plus grande plage de vent possible.
Navigable en double, c’est un monocoque large et stable, prolongé d’une étrave ronde inspirée des plans de l’architecte naval David Raison. Il s’avère très pratique pour décoller et atterrir.
Sa carène tunnel aide à la stabilité du bateau, équivalente à celle des catamarans.
A suivre et à tester sur l’eau, sur l’air.

Après 14 ans de service, remise en état des 7.5

IMG 20190927 WA0003
C'est une des flottes les plus utilisées de l'établissement, que ce soit en formation, pour des stages sportifs ou de cohésion, les 8 Bénéteau 7.5 (acquis en 2005) ont bénéficié d'une grosse opération de remise en état au cours de l'été.

Dirigée par Olivier Rosso, le responsable des services techniques, toute l'équipe (Christine Calcagno, Jo Pengam, Tony Meissner, Jean-François Chevalier, Florence Lebrun, Gérard Ganne, Yann Paradis et Bernard Le Leuch) s'est mobilisée durant deux mois pour effectuer les tâches suivantes :

-retour des bateaux de Port Haliguen et grutage

-nettoyage des coques au nettoyeur haute pression

-décapage par aéro-gommage, traitement des surfaces, enduits, peinture et antifouling (tâches effectuées par un prestataire)

-déquillage. Il s'agissait d'une opération cruciale car il y avait du jeu sur les axes de quille (pièces d'origine). Les quilles ont été déposées, les axes ont été réparés, certaines pièces à remplacer ont été tournées car elles n'étaient plus disponibles

-remontage, requillage, réglages et remise à l'eau

-changement des trappes d'accès, des hublots, améliorations diverses et mise en circulation de nouvelles voiles

Sitôt remis à l'eau à la mi-septembre, les 7.5  ont été utilisés pour le séminaire de cohésion de Dassault systèmes, la formation des BPJEPS multi-supports et le stage 100% féminin de la ligue de Bretagne de voile.

IMG 20190927 WA0000IMG 20190927 WA0008

 

 

 

BPJEPS voile multi-supports : première!

Resized 20190927 155331 5339 01
La première édition du BPJEPS voile multi-supports a débuté mi-septembre, pilotée par Félix Ponge. Elle réunit 7 garçons et 1 fille âgés de 18 à 23 ans. Ils ont tous un profil de régatier, avec un bon niveau technique - pour 4 d'entre eux, le support de prédilection est la planche à voile, les autres se partagent entre le dériveur et le catamaran. On trouve parmi eux trois sportifs de haut niveau : Pierre Macquaert (planche), Ange Margaron (Hansa) et Kim-Anne Le Formal (catamaran).

En plus d'être nouvelle, cette formation a la particularité d'être financée par le dispositif "parcoursup". Des stagiaires viennent d'avoir leur bac, d'autres ont déjà suivi une formation supérieure et viennent chercher un diplôme professionnalisant.

Les deux premières semaines de formation, alternant la théorie et la pratique, ont été bien remplies.

  • Navigation sur 3 supports différents : laser, planche et 7.5 ainsi que du bateau à moteur (Gwen Kerisit, Thierry Poirey, Eric Flageul et Félix Ponge)
  • En salle: retours techniques, analyse vidéo de leurs séances, cours météo, interventions sur les règles de course (Thierry Poirey, Claire de Nomazy)

 

 20190930 153613 01pte

 

#Generation2024 Stage national laser standard

pp
14 garçons, âgés de 17 à 20 ans, venus des pôles voile de Brest, La Rochelle et Marseille sont en stage à l'ENVSN pendant la dernière semaine de septembre. 

Le groupe est encadré par Tanguy Troisville du pôle voile de La Rochelle, chargé de mission national sur le laser standard "relève".

Les objectifs du stage sont les suivants:

  • préparation du Mondial jeunes fin octobre à Split en Croatie
  • évaluation des jeunes afin voir où ils en sont au niveau physique car le support est nouveau pour eux

Les matinées se déroulent en salle de sport avec Xavier Mondenx, préparateur physique du pôle de La Rochelle. Les après-midi sont consacrées à la navigation.

Les jeunes ont avoir la chance de partager le plan d'eau avec les membres de l'équipe de France de Nacra 17, en stage de préparation avant la Catagolfe.

 

 

Plus d'articles...

  1. Opération de sensibilisation par l'association Colosse aux pieds d'argiles
  2. Louis Giard, de passage à l'ENVSN entre deux rendez-vous internationaux
  3. Championnat du monde d'ocean racing : les résultats du deuxième jour
  4. Championnat du monde d'ocean racing : les résultats du premier jour

Sous-catégories