Actualités

Du 470 au 49er : Sidoine Dantès et Hippolyte Machetti, un projet olympique

Machetti Dantes
Dans le cadre de la Semaine Olympique et Paralympique, nous avons interviewé l'équipage Hippolyte Machetti et Sidoine Dantès, invités sur le stage de l'équipe de France U23 49er qui se déroule du 1er au 7 février à l'ENVSN, dirigé par Françoise Le Courtois.

Qui sont les champions du monde jeunes en 470 (2017 et 2018) ?

Sidoine Dantès : "J'ai commencé la voile à l'âge de 6 ans à la Société des Régates d'Antibes. J'ai fait du 420 puis du 470, je navigue avec Hippolyte depuis 2011. J'ai 24 ans, je fais partie du pôle France voile de Marseille et j'aurai terminé mes études d'ingénieur à l'issue du stage que j'effectue pendant le premier semestre de cette année. Avec Hippolyte, on a commencé le 49er en septembre."

Hippolyte Machetti : "J'ai un parcours parrallèle à celui de Sidoine. J'ai 24 ans, après avoir fait du 420 au pôle espoirs d'Antibes, je suis passé au 470 au pôle de Marseille. J'ai terminé des études de droit en août 2020. Je fais aussi du Diam 24."

 

Un projet olympique

IMG 20210204 WA0001 2Dès la fin des études de Sidoine, l'équipe se concentrera à 100% sur son objectif : la participation aux Jeux Olympiques 2024, sur leur plan d'eau d'entraînement à Marseille... ça motive encore plus!

Le passage du 470 au 49er

Hippolyte : "On n'était pas contre l'idée de faire du 470 plus longtemps, c'est un bateau qu'on affectionne, on savait qu'on avait une belle progression ces dernières années. Mais le changement effectué par World Sailing sur les formats de course et le passage en équipage mixte a changé la donne. On savait tous les deux qu'on ne voulait pas faire de mixte, pas parce qu'on est contre l'idée mais parce qu'on a plaisir à naviguer ensemble et qu'on est conscients qu'il faut du temps pour former un nouvel équipage. Et le 49er c'est le premier bateau qu'on a voulu faire apres le 420. Ce n'était pas possible à l'époque après le 420, du fait du gabarit, de l'expérience. Au final, on a choisi le 49er pour continuer à naviguer ensemble mais ce n'est pas du tout un choix par défaut."

un équipage soudé

Sidoine :  "On a une très bonne entente tous les deux, on commence à très bien se connaître, on a nos rôles à bord, même s'ils évoluent un petit peu avec le changement de support, on sait ce que l'autre attend, on connaît son implication, on est sûrs de ne pas se tromper."

Un nouveau support

Hippolyte : "Ce qui change avec le 49er,  c'est que c'est un bateau très instable qui demande beaucoup d'heures pour parvenir au niveau minimum pour pouvoir régater, contrairement aux autres bateaux où très vite on va se poser la question des reglages, de la tactique...Et là, il faut un nombre d'heures pas possible pour pouvoir juste tenir debout et tourner autour des bouées. On commence à sortir la tête de l'eau mais pour arriver au niveau des meilleurs, il va falloir améliorer notre niveau technique."

Sidoine : "Des fois, on a l'impression de ré-apprendre la voile, mais c'est un passage obligatoire, le bateau nous plaît vraiment et quand ça marche, il nous rend bien les efforts consacrés."

Le programme 2021

Hippolyte: "Pour l'instant, on n'est pas à 100% sur le projet car Sidoine n'a pas fini son stage. On est à 3 navigations par semaine en moyenne et on participe à quelques stages d'entraînement. On navigue souvent seuls, avec parfois l'aide d'autres coureurs, anciens ou actuels."

Sidoine : "Il ya des cycles dans la progression, là, on est dans une période d'apprentissage, on compte faire de la technique et pas trop de confrontation pour le moment. On avait prévu de participer au Trofeo Princesa Sofia à Palma en mars et au stage de préparation qui devait précéder la régate. Malheureusement, la compétition a été reportée en octobre."

Les partenaires

Réaliser un projet olympique, c'est aussi réunir les conditions matérielles pour y parvenir.

Pour l'équipage, c'est d'abord la FFVoile qui met à disposition un bateau et du matériel, leur permet de participer aux stages comme celui qui se déroule cette semaine à l'ENVSN. C'est aussi le pôle France de Marseille qui leur permet de bénéficier de différents intervenants et coaches et leur fournit un camion pour effectuer les déplacements.

Du côté des partenaires privés, Sidoine et Hippolyte ont gardé le soutien de la Banque Populaire Méditerranée et de ResidHotel qui les suivent depuis les années en 470. Leur passage du 470 au 49er les a poussés à changer de club. Ils ont quitté le club de leur enfance, la Société des Régates d'Antibes pour le Yacht Club de Cannes où un certain Jean-Pierre Champion (ancien président de la FFVoile et actuel président du club) leur apporte conseils et professionnalisme.

Une semaine de stage à l'ENVSN

"Depuis notre arrivée, on n'a pas arrêté : quelques navigations ont été annulées car le vent était trop fort mais on a quand même bien navigué. Après un réveil musculaire, on participe aux débriefs vidéo le matin. Si on ne navigue pas, on va en salle de sport, on bricole sur nos bateaux, on gère la logistique, l'achat de matériel, la communication...

On a eu une intervention de Bertrand Dumortier sur les centrales inertielles, ça nous a beaucoup intéressé et ouvert l'esprit sur d'autres facteurs de performance.

C'était bien de se confronter aux autres équipages pour savoir où on en est. Au final, on est plutôt satisfaits!"

IMG 20210205 WA0000

 

 

 

Module Eaux vives pour les BPJEPS canoë-kayak

Module eaux vivesLes stagiaires du BPJEPS canoë-kayak ont commencé le module "eaux vives", avec au programme :

  • Au stade d'eau vive d'Inzinzac-Lochrist : réglementation, sécurité, péda et navigation technique en slalom
  • Sur le Haut Ellé : navigation et techniques de sécurité
  • Sur le Scorff : navigation en bateau de descente

Merci à Antoine Laudrin pour les images

Le CFA de l'ENVSN est sur les bons rails

CFAIl n'a pas encore deux mois d'existence et le CFA des métiers de la voile et des sports nautiques est déjà bien lancé. A ce jour, 10 contrats de formation en apprentissage ont été signés, 6 apprentis viennent d’entrer en formation : 2 stagiaires en formation BPJEPS canoë-kayak et 4 en BPJEPS kitesurf (« Glisses aérotractées »). 4 contrats sont déjà signés pour des entrées en formation du mois de mars en BPJEPS surf et BPJEPS kitesurf (parcours allégé).

D’autres futurs entrants en BPJEPS surf, kitesurf (parcours allégé) et en BPJEPS et DEJEPS voile pourront également bénéficier de ce statut qui profite aussi bien aux stagiaires qu'aux structures qui les emploient (cf article).

A l’ENVSN, les formations professionnelles pour les diplômes d’encadrement sportif (BPJEPS, DEJEPS) sont réalisées en alternance depuis de longues années et un réseau de tuteurs compétents a été constitué. L’expérience accumulée dans ce domaine facilite notre passage à l’apprentissage

Nous nous félicitons de la signature d'un partenariat avec l'UCPA pour l'accueil de 6 apprentis en kitesurf, dans les 2 parcours de formation.

A noter que l'aide financière exceptionnelle versée aux employeurs qui embauchent un apprenti préparant un diplôme de niveau licence ou inférieur, initialement prévue jusqu'au 28 février, a été prolongée au moins jusqu'au 31 mars.

Cette aide s’élève à 5 000€ en première année pour les apprentis mineurs et 8 000€ pour les apprentis majeurs. Toutes les entreprises embauchant un apprenti de niveau licence maximum peuvent bénéficier de cette aide, sans condition pour les entreprises de moins de 250 salariés.
Grâce à cette mesure, les jeunes de moins de 20 ans embauchés en apprentissage ne coûtent rien à l’entreprise en termes de rémunération sur leur première année de contrat dans l’entreprise. Au-delà de 20 ans, le reste à charge pour l’entreprise va de quelques euros à 175 euros par mois jusqu’à 25 ans.

Les structures qui souhaitent recruter un apprenti peuvent prendre contact avec l'ENVSN. Ecrivez au Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou appelez le 02 97 30 30.

 

Module sport et handicap pour les BPJEPS voile multi-supports

BP voile
Pendant 2 jours, les stagiaires du BPJEPS voile multi-supports ont suivi un module "sport & handicap", dont l'objet est d'informer et sensibiliser les futurs moniteurs de voile au thème du handicap et de l'inclusion, avec Antoine Laudrin, référent régional du comité paralympique sportif français et Hassan Hafssa, du Comité départemental du Morbihan de la Fédération Française Handisport et des apports de la Fédération française de sport adapté

😉 Avec un clin d’œil admiratif à Damien Seguin

Dessin Damien seguin

BPJEPS kitesurf : la 40ème promo a fait sa rentrée

BPKite2021
Le 25 janvier, 9 stagiaires ont intégré la formation BPJEPS kitesurf qui se trouve être la 40ème depuis la création du BPJEPS glisses aérotractées en 2003, ce qui représente plus de 350 moniteurs formés à l'ENVSN. =>Pour en savoir plus sur la création du diplôme, lire l'article de Pascale Bouton paru dans les Cahiers de l'ENV en 2006.

Bienvenue à la FK40

Ce sont donc 7 garçons et 2 filles qui se destinent à intégrer cette profession en suivant la formation dite initiale, pilotée par Loïc Soufflet comme les années précédentes. Une seconde promo les rejoindra en mars pour une formation allégée réservée aux détenteurs d'un autre BPJEPS. Cette année, pas de méditerranéen dans le groupe, ceux-ci ayant logiquement rejoint la formation mise en place par le CREPS de Montpellier.

Sécurité et projet au programme

Après la matinée de lundi consacrée à la présentation de la formation, marquée par la présence du président du jury Yves Belliard, d'Alex Cornu, directeur et d'Yves Noesmoen, directeur adjoint, les stagiaires ont attaqué le programme sans délai. Les 4 UC sont les suivantes:

      • UC1 : Encadrer tout public dans tout lieu et toute structure
      • UC2 : Mettre en œuvre un projet d’animation s’inscrivant dans le projet de la structure
      • UC3 : Conduire une séance, un cycle d’animation ou d’apprentissage dans le champ de la mention « Glisses aérotractées et disciplines associées »
      • UC4 : Mobiliser les techniques de la mention « Glisses aérotractées et disciplines associées » pour mettre en œuvre une séance ou un cycle d’apprentissage

Pour les deux premières semaines, l'accent est mis sur la sécurité avec notamment:

-L'intervention de Gwen Kerisit en salle et sur l'eau avec l'apprentissage des manoeuvres en bateau à moteur pour l'encadrement des activités nautiques

-L'intervention de Claire de Nomazy sur la prise d'informations météo, mise en pratique par des briefings météo par les stagiaires

-La visite du CROSS d'Etel et de la station SNSM de Quiberon par David Alexandre

Par ailleurs, les nouveaux "élèves" seront encadrés par leurs homologues du BPJEPS voile en 7.5 et effectueront des tests techniques en kite en fin de semaine pour profiter des conditions de vagues et de vent prévues.

 

BPkite bateau moteur

 

 

 

 

Sous-catégories

Ecole Nationale de Voile et des Sports Nautiques
Beg Rohu
56510 Saint-Pierre Quiberon
Tel: 02-97-30-30-30  |  Fax: 09-72-52-56-98

Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Mesure d'audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics et Google Ads, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

Contenus interactifs

Ce site utilise des composants tiers, tels que NotAllowedScript61795049b4dc9ReCAPTCHA, Google NotAllowedScript61795049b4b40Maps, MailChimp ou Calameo, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

Réseaux sociaux/Vidéos

Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

Session

Veuillez vous connecter pour voir vos activités!

Autres cookies

Ce CMS Joomla utilise un certain nombre de cookies pour gérer par exemple les sessions utilisateurs.