logo envsn

Actualités

Fin des cours à distance, retour sur le terrain pour les BPJEPS

Déconfinés
Après deux mois de formation à distance, les stagiaires du BPJEPS surf, kitesurf et  voile multi-supports sont enfin de retour en présentiel.

Au programme de cette semaine de reprise:

  • Etude du protocole sanitaire Covid-19
  • Séances de laser pour les voileux (seuls les supports solitaires sont autorisés)
  • Sauvetage, technique surf et passages des exigences préalables à la mise en situation pédagogique pour les surfeurs avant de commencer l'alternance dès le 30 mai
  • ...

Le tout en respectant les différents protocoles sanitaires mis en place selon les activités : "Tout le monde doit porter un masque et des gants. Il y a des lingettes dans les bateaux pour désinfecter le matériel, le volant, les planches ... Ce sont des contraintes d'organisation qui allongent les temps de mise en place", Loïc Soufflet, coordonateur de la formation kitesurf.

Des protocoles étendus également hors de l'eau : la capacité des vestiaires a été réduite à 10 personnes (100 en temps normal), celle des hébergements
également (35 contre 140 habituellement). Les salles de classe ont été réaménagées afin de bien respecter la distanciation physique entre les élèves. Un circuit en
sens unique permet d'accéder à l'intérieur des locaux dans lesquels seulement un quart des personnels sont revenus travailler. Les autres sont invitées à télé-travailler.

Le point de vue d'un stagiaire

Yohan, du BPJEPS surf, a accepté de répondre à quelques questions:

Comment se sont passés les cours pendant le déconfinement ?

Cela n'a pas été facile pour tout le monde. Moi, j'avais un peu l'habitude car j'étais à la fac avant et j'ai appris à m'organiser. C'est vrai que ce n'est pas le cas de tous et c'était une difficulté de s'obliger à garder un rythme. Les formateurs se sont bien adaptés mais parfois, on rencontrait des difficultés à suivre les visios pour des problèmes d'internet. Les cours ont porté sur la sécurité, les aspects pédagogiques, juridiques, les matériaux des planches de surf et maintenant, depuis le 18 mai, on est de retour sur l'eau, place à la technique.

Maintenant, c'est le début de l'alternance ?

Dès samedi 30 mai, on commence dans notre structure d'alternance pour une semaine complète.  Nous y passerons ensuite les mois de juillet et août. Je suis à l'école de surf de Fort-Bloqué à Ploemeur. Les cours viennent de reprendre. En raisons des mesures sanitaires, les transports des élèves en véhicules sont impossibles, l'école a été délocalisée près de la plage. Pour éviter que trop de personnes se croisent, un intervalle de 30 à 45 minutes sera respecté entre chaque cours.

Quel est ton projet professionnel ?

Après quelques années en STAPS à Brest, Lisbonne et Cadix jusqu'au Master, j'ai décidé de passer le BPJEPS surf. Mon objectif, à moyen ou long terme, c'est de travailler dans le surf de haut niveau. Pour la formation, j'ai décidé de ne pas réaliser mon projet sur l'entraînement, un domaine que je connais déjà, mais sur le handicap. Ce sera avec de jeunes adolescents (12-15 ans) d'un I.M.E. (institut médico-éducatif) de Quimper dans lequel travaille ma soeur. Le projet consiste à faire une initiation au surf, suivie si c'est possible de cours réguliers à l'ESB de Fort-Bloqué. La crise sanitaire en complique évidemment la réalisation.

Et le retour dans l'eau, à la fin du confinement ?

J'ai surfé la veille de l'annonce du confinement. Le jour où l'accès a été autorisé, il n'y avait pas de vagues. J'y suis retourné 2 ou 3 jours après, il faisait beau, un peu de vagues, c'était sympa. Physiquement, c'était un peu plus dur mais c'était un grand plaisir d'être dans l'eau et de revoir les copains.

 

Le mot du directeur

LE MOT DU DIRECTEUR

Le mois de mars a été très perturbé, le mois d’avril l'a été tout autant. Il est temps maintenant de penser à l’avenir et de préparer la reprise progressive de nos activités.

Afin de préparer service par service l’ouverture au public à compter du 11 mai, l’établissement s’organise de la manière suivante :

  • la poursuite du travail à distance est toujours prioritaire,
  • chacun des chefs de service de l’ENVSN pourra faire appel aux agents pour la réalisation de travaux qui ne peuvent pas être effectués à distance,
  • Une autorisation de déplacement devra, au préalable, être demandée à la Direction en précisant le ou les jours de travail sur le site,
  • Les agents présents dans l’établissement devront respecter les gestes barrière et les mesures de distanciation sociale.

L’activité de l’ENVSN a continué, tant bien que mal, pendant cette difficile période :

  • Le site de l’ENVSN est fermé au public depuis le 5 mars,
  • Les mesures de distanciation sociale ont été mises en œuvre pour les personnels sur place,
  • Le travail  à distance a été mis en place pour les agents pour qui cela a été possible,
  • La continuité de service auprès de tous les partenaires de l’établissement a été assurée,
  • Des formations professionnelles ont été maintenues grâce à :
    • l’adaptation des parcours de formation avec un recours massif à la formation à distance
    • le développement accéléré des cours en ligne
    • la poursuite de la préparation des dossiers d’habilitation et d’ouverture de nouvelles formations
    • la poursuite de la préparation et d’ouverture de modules courts de formation qui répondent aux besoins des professionnels des activités nautiques
  • La mission 3 d’expertise et de recherche a été aussi très sollicitée
  • Des dossiers administratifs ont bien avancé :
    • réalisation du Conseil d'Administration en visio-conférence le 12 mars afin de valider le compte financier 2019
    • suivi financier, dossier RH, communication, promotion, marketing, relation partenaires, traitement des courriers numériques
    • préparation et publication des marchés publics d’investissement et de travaux conformément au Programme Pluriannuel d’Investissement
    • démarche de certification Qualiopi de l’ENVSN comme Organisme de Formation sans modification du calendrier prévu en 2020
    • avancement du document SPSI (Schéma pluriannuel de stratégie immobilière).
  • Une permanence sur le site a été assurée en respectant les mesures de précaution sanitaire
    • par les administrateurs d’astreinte (sécurité) logés sur site
    • par des agents venus en renfort
    • par les entreprises qui réalisent des travaux sur site.

L’annonce de la fin de la période de confinement prévue à partir du 11 mai va entraîner la mise en place d’un plan de dé-confinement qui devra obtenir l’approbation de notre ministère de tutelle.

Deux périodes ont été distinguées :

  • Du 11 mai au 15 juillet : organisation de certaines actions en prenant toutes les mesures de sécurité sanitaire pour les agents et les usagers
  • Après le 15 juillet : organisation de toutes les actions en prenant toutes les mesures de précaution pour les agents et les usagers.

Les formations en période de confinement

Les formations
Les formateurs, comme les autres personnels, ont dû s’adapter à la fermeture de l’établissement et comme partout ailleurs, s’orienter vers des solutions numériques, en mettant parfois en péril leur intégrité physique, ou celle de leur ordinateur…comme en témoigne le récit suivant d’un formateur dont nous donnerons seulement les initiales:

D.A. : « Souhaitant profiter d’une après-midi ensoleillée, une séance de télétravail fut organisée en extérieur. La chaleur du printemps et le sifflement des oiseaux ont permis d’enchanter ce moment, jusqu’au moment fatidique…où un moineau dans un excès de confiance, suite au calme général revenu, tenta une approche périlleuse. Tellement périlleuse, qu’une fois situé non pas au-dessus de mon crâne, mais de mon clavier, sans doute pris d’une frousse subite, ne put retenir une déjection minime soit, mais une déjection quand même. Ce rejet finit sa course sur le clavier de l’ordinateur qui heureusement put être sauvé. Cet incident m’incite dorénavant à prendre des précautions supplémentaires, je travaille en extérieur uniquement sous un parasol. »

En dépit des dangers encourus, le travail a continué, en voici quelques exemples :

BPJEPS surf

Les formateurs se sont mobilisés pour reconfigurer les cours en présentiel en dispositifs à distance chaque fois que cela a été possible, ont organisé des échanges avec les écoles de surf qui accueillent les stagiaires en alternance, ont créé des cours en ligne, des cours en visio-conférence, mis en place un suivi individuel. David Rontet : Sur les 174 heures de formation à l’ENVSN ; nous avons réussi à maintenir 137 heures de formation. Nous avons mis en place avec les stagiaires un rythme efficace (3 heures de formation à distance le matin et travail personnel et entretien physique l’après-midi) avec deux périodes de congés de formation

Validation des acquis de l’expérience

Michel Parratte : Cette période est assez propice au suivi des candidats. Ce type de formation se déroulait en présentiel quelquefois, mais le plus souvent à distance, et par courriel la plupart du temps. Le coronavirus n'a pas changé foncièrement la donne ; pour autant, ces courriels s'enrichissent aujourd'hui d'échanges virtuels par visio-conférence. De plus, il est plus aisé de s'accorder sur des temps collectifs, nos calendriers étant plus flexibles.

L’ENVSN accompagne aussi des tuteurs qui sont en chômage partiel pour commencer un accompagnement VAE en vue de l'obtention d'un DEJEPS surf.

DEJEPS voile réservé aux sportifs de haut niveau

Continuité et adaptation de cette formation qui se déroulait déjà pour partie en ligne. Des séquences en présentiel ont été remplacées par la mise en place de classes virtuelles. Eric Flageul : « Je travaille sur l’UC3 entraînement du DESHN (correction des productions et visio avec les stagiaires) et la programmation de l’UC4 DESHN en juin je l’espère ! »

Actions en direction de nos partenaires

Olivier Lerouge, du pôle numérique, a été lui aussi fortement sollicité pour notamment :

La mise en place avec le Réseau numérique du service public de formation du plan de continuité pédagogique qui rencontre un vif succès.

FFV
L'accompagnement de la FFVoile dans le déploiement d’outils de formation en ligne pour les licenciés

 

  • Environnement numérique de travail pour les entraineurs et les cellules de la performance
  • Environnement numérique de travail pour la formation des CQP-IV . Eric Flageul : la FFVoile m’a passé une commande de production d’une formation en ligne à destination des CDP initiateur voile, le premier niveau de diplôme pour enseigner contre rémunération la voile. Le principe, six cours, six quiz. Si tu as plus de 15 au quiz tu as un badge et au bout de 6 badges tu obtiens le golden badge et c’est fini ! Maintenant je travaille sur un cours en ligne à destination des pros du nautisme sur l’enseignement des pratiques foil. Un travail que je réalise avec Julien Bontemps.
  • Environnement numérique de travail pour l’initiation des licenciés aux règles de course

fsn
Robert Yermia : Les travaux d’accompagnement techniques et formation avec le réseau France Station Nautiques se déroulent quasi conformément à nos objectifs d’avant crise sanitaire. En effet nous avions programmé la mise en place de commissions nationales thématiques à distance en utilisant l’outil de visioconférence JITSI (sans savoir que le covid 19 toucherait la planète). Les commissions se déroulent de manière très satisfaisantes et 3 commissions ont été mises en place sur les thématiques suivantes : « Accessibilité tous publics », « Communication », « Faites du nautisme ». Bien entendu les contenus des travaux sont impactés par la crise qui nous touche et les professionnels des stations planchent de manière importante sur les scénarii de sortie de confinement.  L’ENVSN participe aux commissions et travaille parallèlement aux outils d’accompagnement formation qui pourront accompagner ces travaux. La proposition de capsules vidéo (RAPID-MOOC) qui font partie des outils proposés a pu être mise en place pour la première commission. Les tournages nécessitant l’utilisation de la salle RAPID-MOOC à l’ENVSN, la première capsule a été tournée avant que nous soyons touchés par la crise sanitaire. L’ENVSN essaye de répondre au mieux aux besoins des professionnels durant le confinement et bien entendu dans la phase qui suivra.

 

Mooc et cours en ligne

Les cours en ligne « météo marine » et « les vagues » mis en place par Claire de Nomazy ont rencontré leur public.

Il est toujours possible de s’inscrire au MOOC « coacher et accompagner » (Céline Delhaye-Joviado) actuellement suivi par les BPJEPS surf et kitesurf et au MOOC « sécurité en mer »(Davis Alexandre). Laissons la parole aux stagiaires :

Bravo encore pour cette série de cours ! J’apprécie tout particulièrement cette forme d’enseignement qui consiste à réfléchir et chercher à mettre en place ses propres outils ! Surtout pour ce sujet si sérieux !

Merci pour cette formation que je viens de valider ce jour. Cette formation va me permettre de mettre en place certaines procédures sur mon voilier. De plus j'ai pris conscience que mon niveau en radiotéléphonie est insuffisant…Merci encore pour cette formation que tout plaisancier propriétaire ou loueur devrait faire!!!

Un adage bien connu des plongeurs dit que "la plus belle plongée est celle que l'on peut raconter !" Grâce à ce MOOC, tout comme celui sur la météo marine, on peut adapter cet adage en remplaçant "plongée" par "sortie en mer"...

Merci Merci Merci, trois fois merci. Se former et pratiquer les bonnes manières en matière de sécurité permet d'éviter de dire trois fois MAYDAY à la VHF.

Merci pour l'accueil, cela va me faire naviguer dans ma tête durant ce confinement.

Mission Sport, Mer, Littoral

OFB
Réseau canopéLe travail partenarial avec l'Office français pour la biodiversité, le Réseau Canopé sur l’analyse des formations professionnelles d’éducateurs sportifs nautiques  relatives aux compétences environnementales se poursuit à distance.

David Rontet : L’analyse réglementaires des diplômes est quasi finalisée ; nous sommes en train de rédiger le guide d’entretien des coordonnateurs de formation d’éducateurs sportifs nautiques pour lancer une campagne d’entretien d’ici fin avril-début mai. L’objectif de ce travail sera d’émettre des recommandations sur l’amélioration des formations professionnelles pour armer les éducateurs sportifs dans la transition écologique et participer activement à la montée en puissance de la culture maritime des français.

Et pour finir cette liste non exhaustive, une leçon à retenir du confinement : Rien ne remplace le partage non virtuel et la chaleur des rapports humains...

La vie des services pendant le confinement

Les services
L’administration et les différents services supports de l’école ne chôment pas pendant le confinement.

Sur place, 4 administrateurs effectuent les astreintes et une permanence de fonctionnement, ils assurent l'accueil téléphonique, gèrent différentes messageries et font la liaison avec les collègues en télétravail.

Sur place ou à distance, l’école continue d’assurer les fonctions « ressources humaines », comptabilité et administratives de toutes sortes. Le téléphone continue de sonner, les courriels d’arriver, et nous nous devons d’y répondre.

A distance, les différents services traitent du mieux possible les demandes qui continuent de leur parvenir, avec les moyens dont ils disposent.

Pour la partie RH, la période de confinement génère beaucoup de travail supplémentaire lié à la gestion des situations individuelles des agents (autorisations d’absence, télétravail, maladie, retour sur site…) les informations à transmettre à l’ensemble du personnel, le retraitement de données, les sollicitations des uns et des autres sur des sujets très variés, l’abondance de mail, la préparation du plan de dé-confinement.

A cela s’ajoutent des dossiers importants et volumineux tel que Qualiopi (certification qualité des prestataires d’actions de formation), l’inspection hygiène et sécurité, la mise en conformité avec le Règlement Général sur la Protection des Données...

Tout cela ne va pas sans quelques difficultés, il faut bien le reconnaître. Tous les personnels administratifs ne sont pas équipés d'ordinateurs portables et organisés pour le télétravail. Il y a aussi les difficultés liés à ce nouveau mode de travail, au rythme différent, aux conditions de travail à domicile pas toujours optimales. "Tout prend plus de temps car beaucoup de communication par mail, le temps plus long de téléchargement des fichiers, les petits soucis de connexion au serveur, les manipulations supplémentaires pour imprimer un doc, en passant par une personne présente sur le site de l’école par exemple, il faut se montrer inventif et astucieux afin de trouver des solutions, la lecture uniquement sur écran est aussi parfois un peu difficile par exemple quand on a des docs de plus de 50 pages..."

 

Les travaux continuent pendant le confinement

Les travaux
Pas de télétravail pour les agents du service technique. Le responsable du service fait partie des personnels logés et a donc continué ses activités, rejoint dès le 20 avril par son équipe et des entreprises extérieures.

 

couloirs
Le principal chantier en cours concerne le remplacement du système d’alarme incendie du bâtiment « régate » et la mise en place d’un dispositif de désenfumage, prévu pour la fin de l’année.


tranchéeCes travaux font partie d’un plan général visant à améliorer le système de sécurité incendie, qui implique de revoir la détection et le renvoi des alarmes dans les logements des personnels soumis aux astreintes.
Afin de réaliser l’interconnexion des bâtiments entre eux, des tranchées sont creusées pour accéder aux réseaux. Il faut également que le système déclenche l’ouverture du portail d’entrée, les tranchées sont donc assez nombreuses !

Par ailleurs, des chantiers annexes se sont ajoutés, liés aux circonstances :

-liées aux pluies hivernales : suite à l’inondation de la chaufferie intervenue cet hiver, un problème d’écoulement des eaux pluviales était apparu. L’origine du problème a finalement été trouvée (le conduit avait été bouché par des gravats déversés depuis au fil des années) et une solution apportée.

-liées au beau temps...et à l'indiscipline : beaucoup de résidences secondaires se sont ouvertes pendant le confinement, les vacanciers sont arrivés, le sentier littoral étant inaccessible aux promeneurs, ceux-ci se sont repliés dans l’enceinte de l’établissement. Après autorisation de la gendarmerie, les différents accès ont été fermés avec les moyens du bord !

entrée

Les agents du service restauration se sont aussi mobilisés pour préparer la remise en service de l’établissement et travaillent à l’entretien des espaces verts, au nettoyage des véhicules et à la préparation des salles pour respecter la distanciation nécessaire, afin que l'ouverture de l'école se déroule dans les meilleures conditions pour tous.

Sous-catégories

Ecole Nationale de Voile et des Sports Nautiques
Beg Rohu
56510 Saint-Pierre Quiberon
Tel: 02-97-30-30-30  |  Fax: 09-72-52-56-98

Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Mesure d'audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics et Google Ads, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

Contenus interactifs

Ce site utilise des composants tiers, tels que ReCAPTCHA, Google Maps, MailChimp ou Calameo, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

Réseaux sociaux/Vidéos

Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

Autres cookies

Ce CMS Joomla utilise un certain nombre de cookies pour gérer par exemple les sessions utilisateurs.

logo ministere Fond Social Européen