Actualités

L’Agence Nationale du Sport à l’ENVSN

Paul Iachkine
Deux représentants de l’Agence Nationale du Sport, Franck Bignet et Benoît Dupin, accompagnés de Bochra Coste du Centre de gestion opérationnelle des cadres techniques sportifs, étaient à l’ENVSN pour deux jours.
L’objet de leur venue était d’observer la démarche de positionnement des entraîneurs nationaux élaborée par la FFVoile et mise en place durant la première semaine de septembre à l’ENVSN.

Génération2024, présentation du Laboratoire de mesures et de MMProcess

Alex Cornu, directeur de l’établissement, a saisi cette l’opportunité pour leur présenter la collaboration entre la FFV et l’ENVSN, en présence du Directeur Technique National Jacques Cathelineau, du directeur des équipes, Guillaume Chiellino et de Cédric Leroy. L’accent a été mis sur le dispositif Académie 2024 qui a pour vocation de former la jeune génération aux grandes échéances internationales, avec en ligne de mire les JO 2024 et 2028.
Un coup de projecteur a été donné sur le rôle essentiel du Laboratoire de mesures incarné par Paul Iachkine et Yves Clouet, dans l’accompagnement des coureurs et l’optimisation du matériel, facteur clé de la réussite en voile.
Paul et Yves ont ainsi pu présenter leur démarche, centrée autour de l’athlète, l’utilité et le fonctionnement des différents outils utilisés : scan 3D, centrales inertielles, bancs de mesure et bateau Data. Ce fut également l’occasion de présenter le projet de recherche en cours « du carbone à l’or olympique » financé par l’Agence Nationale de la Recherche.
La présentation s’est achevée par la rencontre de la jeune entreprise installée dans les locaux de l’ENVSN, MMProcess, dont les 2 dirigeants, Madeg Ciret-Le Cosquer et Morgane Suquart, ont présenté le savoir-faire en matière de conception et de fabrication composite de pointe.

Une belle opportunité de démontrer le bien-fondé du dispositif «génération 2024 », financé par le Ministère chargé des Sports pour la 3ème année consécutive.

VSR MMProcess

#Génération 2024. Stage transversal - Horizon match race

Match race
Durant la première semaine de septembre, 21 coureurs de la FFVoile ont suivi un stage appelé « pratique transverse, horizon match race » parce qu’il réunit des coureurs de niveaux et de séries différentes, sur un support qui n’est pas le leur, le 7.5, sur une thématique spécifique : le match-racing.

On y trouvait Marie Bolou, sélectionnée olympique en Laser radial et sa partenaire d’entraînement, Louise Cervera, des sportifs du dispositif « relève » issus de la voile légère (laser, Nacra 17, …) et des coureurs venus de l’inshore.

Objectifs du stage

L’ambition de ce type de regroupement est le développement de compétences transversales. Ici, la navigation en équipages de 4, pratique nouvelle pour certains coureurs habitués à naviguer en solitaire ou en double, permet une nouvelle approche des thématiques suivantes :

  • Règles de courses
  • Régate au contact
  • Marquage de l’adversaire

Autre intérêt : le mixage des coureurs permet des échanges très intéressants et un enrichissement mutuel

Ce stage est né d’un projet imaginé par Lucas Chatonnier dans le cadre de l’UC1-2 du DEJEPS voile réservé aux sportifs de haut niveau. Il a donc pu mettre son projet en pratique, appuyé par Mathieu Richard, entraîneur et tuteur du stage, et secondé par Philippe Gomez, membre de la Cellule optimisation des RICV et François Husson, entraîneur national (laser radial).

Bilan : une grande satisfaction des entraîneurs et des coureurs: « c’est une activité ludique, les coureurs se sont vite pris au jeu et ce que l’on a observé est très intéressant. » C'est aussi une belle réussite pour Lucas car les coureurs ont répondu présents et ont beaucoup apprécié le thème et le format de la semaine.

match race

Le mot du directeur

Alex Cornu
Depuis le 1er août, Alex Cornu, a pris ses fonctions de directeur de l’Ecole nationale de voile et des sports nautiques. L’occasion de recueillir ses premières impressions.

une prise de fonction marquée par la rencontre des agents et des acteurs locaux

« J’éprouve beaucoup de plaisir à revenir à l’ENVSN. C’est pour moi un retour aux sources et un formidable challenge professionnel. Je suis très motivé à l’idée de me replonger dans le milieu du nautisme. J’ai ainsi pu retrouver le charme de ce lieu mythique et chargé d’histoire.

Ma prise de fonction, le 1er août, a été l’occasion pour moi de prendre mes marques et d’appréhender le contexte de l’établissement avant la rentrée de septembre. La période était aussi propice pour rencontrer individuellement les agents en activité sur le site. L’objectif de ma démarche était de mieux les connaître et de mieux comprendre leur parcours. Le facteur humain est pour moi essentiel à la performance d’un établissement, quelle que soit la fonction occupée. C’est pourquoi j’y porte une attention particulière. Je poursuivrai cette démarche à la rentrée de septembre.

Au cours de cette période, j’ai aussi eu l’occasion de rencontrer de manière informelle certains acteurs locaux et certains résidents limitrophes de l’établissement. J’organiserai avec eux un temps d’échange et de concertation plus officiel dans le courant du mois de septembre. La visite de notre ministre de tutelle, le 21 août, a aussi accéléré la prise de contact avec les élus locaux. Ce fut une opportunité et un des temps forts du mois d’août.

Les atouts de l’ENVSN sont indéniables et le projet d’établissement est ambitieux. Avec les équipes en place, nous allons y apporter quelques évolutions pour l’actualiser, puis faire en sorte que ce soit la réussite de tous. C’est l’essentiel de ma feuille de route.»

Des élèves de l'ENSAM en formation à l'ENVSN

ENSAM
L’ENVSN a reçu cette semaine 9 élèves administrateurs des Affaires Maritimes et 4 ingénieurs des travaux publics de l’Etat. Ils ont réussi le concours d'entrée en 2019 et entament leur seconde année de formation à l'Ecole Nationale de la Sécurité et de l’Administration de la Mer (ENSAM). Le corps des administrateurs des affaires maritimes (AAM) constitue un corps d’officiers de carrière de la Marine nationale administré et géré par le ministère chargé de la mer. Il comporte 358 officiers au 1er janvier 2019. En savoir plus plus leurs fonctions.

L'apport de l'ENVSN : la connaissance des sports nautiques et de la plaisance

L’objectif principal poursuivi est de préparer au mieux les futurs cadres des Affaires Maritimes à exercer leurs missions dans le secteur de la plaisance et des sports nautiques en les sensibilisant aux thématiques suivantes:

  • organisation de l’espace littoral avec ses problématiques d’encombrement et de respect de l’environnement,
  • développement maîtrisé des pratiques sportives, innovations technologiques et évolution des pratiques,
  • instruction des déclarations d’organisation de manifestations nautiques dans le respect des exigences de sécurité et en tenant compte de la règlementation sportive,
  • Particularismes des secours dédiés à la plaisance et aux loisirs nautiques

Au programme de la semaine

  • « sensibiliser » les stagiaires en les faisant pratiquer les activités  suivantes : voile légère sur catamaran et dériveur solitaire, surf, kitesurf, kayak et bateaux à moteur, plus une intervention théorique sur les activités plongée par une représentante de la FFESSM plongée. Ces « travaux pratiques » ont notamment permis de mettre l’accent sur les spécificités sécuritaires et sur les gestes à connaître en cas d’urgence.
  • développer pour chacune de ces pratiques un propos théorique présentant leurs spécificités (obligations règlementaires, organisation fédérale, évolution des pratiques, gestes d’urgence…).
  • présenter l’organisation de l’administration des sports, du mouvement sportif et la règlementation sportive dans son ensemble.

Cette année, le service du contrôle en mer du Morbihan (ULAM 56) a rejoint le stage durant 1h30 pour partager son expérience du contrôle des pêches et de la plaisance au moyen de leur embarcation dédiée.

Ce sont au total environ 120 stagiaires de l’ENSAM qui sont passés par les bancs de l’ENVSN depuis 10 ans, consolidant un peu plus le partenariat existant entre les 2 écoles nationales.

L'encadrement était assuré par Christophe Lino, secondé par Alix Respinger (CTS de la FFESSM), David Alexandre, Eric Flageul, Benoît Reine, Fabrice Levet, David Rontet, Glenn Bonneau de l'ENVSN.

ENSAM1    ENSAM2

Sport, mer, littoral : pour des contenus de formation intégrant les enjeux environnementaux

Lénaïg Moign
Lenaïg Moign, étudiante en master 2 Gestion de la Biodiversité et Ingénierie en Ecologie à l'Université de Montpellier, termine à la fin du mois un contrat d'apprentissage d'un an au sein de la mission Sport mer littoral (Ministère des Sports) pilotée par David Rontet. L'occasion d'en savoir plus sur son parcours et son travail au cours de l'année écoulée.

Comment es-tu arrivée à l'ENVSN ?

J'ai entendu parler de cette offre par un ami étudiant. J'ai vu que mon profil correspondait à l'annonce, l'orientation "éducation à l'environnement et au développement durable par les sports nautiques" m'intéressait beaucoup. Je suis titulaire d'un BAFA "option sciences et techniques" et j'ai un parcours scientifique centré sur l'environnement marin.  Mon master actuel permet à des étudiants qui ont une formation en écologie d'acquérir des compétences solides sur la gestion d'espaces naturels mais aussi des compétences tranversales sur la gestion de projet. C'est une formation orientée vers le monde professionnel plutôt que celui de la recherche.

Sur quel projet es-tu missionnée ?

L'objectif de ma mission est d'étudier les contenus environnementaux dans les formations BPJEPS nautiques (voile, surf, kitesurf) dans un premier temps, et de les améliorer le cas echéant, en fonction des besoins du secteur professionnel.

Ce travail rentre dans le cadre de la directive nationale "stratégie pour le milieu marin" directive européenne qui établit un cadre d'action communautaire dans le domaine de la politique pour le milieu marin. L'idée est d'intégrer les enjeux environnementaux dans d'autres politiques, que la thématique "environnementale" soit transversale dans les différentes politiques publiques, en l'occurence, je travaille pour le Ministère chargé des Sports.

Ma mission rentre aussi dans la stratégie nationale "vers une pratique des sports plus durable" mise en place par ce même ministère. Cette action vise à réduire l'impact des pratiques sportives de nature sur l'environnement.

Je travaille en partenariat avec l'Office Français de la Biodiversité, le Ministère chargé des Sports, le Ministère de la Transition écologique et le réseau Canopé. Il s'agit d'un projet innovant, c'est la première fois qu'on enquête sur les contenus de la formation sportive professionnelle à travers le prisme de l'environnement marin. Cela avait déjà été fait sur le thème du handicap.

Concrètement, comment as-tu procédé ?

J'ai procédé en 3 étapes:

1/ j'ai réalisé une enquête documentaire, analysé les textes juridiques relatifs aux BPJEPS principalement afin de connaître la réalité réglementaire : ce qui est imposé aux organismes de formation en termes de contenus environnemenaux.

2/ j'ai ensuite mené une enquête qualitative : pour cela, j'ai interviewé des responsables de formation de chaque discipline sportive en essayant d'avoir une représentation équilibrée entre les formations dispensées sur le littoral méditerranéen et le littoral atlantique. La trame du questionnaire (1h15 d'entretien) a été réalisée avec le Réseau Canopé et comportait les questions suivantes : ce qui se fait dans les formations, les enjeux, les commandes des financeurs, les attentes des employeurs, les méthodes pédagogiques employées...

3/ j'ai enfin réalisé une enquête quantitative avec un questionnaire distribué à l'ensemble des responsables de formation pour savoir si la réalité sur le terrain est en adéquation avec les exigences réglementaires.

Et après, à quoi servira ce travail ?

L'étape suivante consistera à travailler avec le bureau chargé des formations du Ministère des Sports pour voir comment on comble l'écart mesuré à l'étape 3, si écart il y a.

Il faudra identifier les points d'amélioration, élaborer avec le réseau Canopé des contenus pédagogiques innovants pour faciliter le travail des formateurs.

Mon travail va permettre de caractériser les besoins en formation afin de construire des outils pédagogiques adaptés à la formation des éducateurs sportifs.

 

 

Sous-catégories

Ecole Nationale de Voile et des Sports Nautiques
Beg Rohu
56510 Saint-Pierre Quiberon
Tel: 02-97-30-30-30  |  Fax: 09-72-52-56-98

Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Mesure d'audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics et Google Ads, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

Contenus interactifs

Ce site utilise des composants tiers, tels que NotAllowedScript61f4e9695c807ReCAPTCHA, Google NotAllowedScript61f4e9695c4cbMaps, MailChimp ou Calameo, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

Réseaux sociaux/Vidéos

Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

Session

Veuillez vous connecter pour voir vos activités!

Autres cookies

Ce CMS Joomla utilise un certain nombre de cookies pour gérer par exemple les sessions utilisateurs.