Actualités

Mieux connaître les professionnel.les de l’encadrement de la voile – Publication des résultats de l’enquête

Mieux connaître les professionnel.les de lencadrement de la voile


Après l’enquête menée par l’ENVSN et le Pôle ressources national des sports de nature sur les moniteurs de surf en 2018, l’ENVSN poursuit son travail d’observation des filières professionnelles des sports nautiques avec la filière de la voile.

Lancés en août 2021, en partenariat avec la Fédération Française de Voile, l’ENVSN et le Pôle ressources national des sports de nature, les travaux de l’étude auprès des professionnels de l’encadrement de la voile touchent à leur fin.

Avec près de 1 340 réponses à l’enquête en ligne déployée en février, la voile passe en tête des enquêtes métiers les plus mobilisatrices. Ce taux de réponse nous permet d’ailleurs une étude statistique d’une grande fiabilité avec la possibilité d’analyser plus finement les détenteurs et détentrices de CQP et de diplômes d’État (BEES, BPJEPS, DEJEPS, DESJEPS). Deuxième filière nautique observée dans le cadre des enquêtes métiers du PRNSN, les résultats soulignent une nouvelle fois les particularités propres à ce milieu au regard des autres activités sportives de nature de montagne.

Eléments d'analyse

De manière similaire au surf, le milieu de la voile est fortement marqué par l’associatif et le salariat. En effet, 89% des personnes sont sous contrats CDD, CDI ou vacataires, majoritairement employées par des associations (65,7%). Les sociétés et la fonction publique territoriale sont aussi des employeurs importants (respectivement 16,6 et 15,9%). Les moniteurs et monitrices ont également une proportion importante de personnes qui travaillent seulement dans la voile car parmi les 75,7% en activité professionnelle en 2021, 61,3% exercent exclusivement dans le champ de la voile. On passe d’ailleurs à 65,7% lorsque l’on parle de personnes n’étant pas titulaires seulement d’un CQP.

Autres éléments saillants : 14,8/20 c’est la note attribuée pour les formations suivies et préparant à l’exercice de moniteur et monitrice. Nous avons constaté également qu’une majorité de répondants n’avait pas eu recours à la formation continue au cours des cinq dernières années. Les réponses aux questions autour de la formation continue sont précieuses car elles permettront de mieux cerner les besoins de terrain concernant l’adaptation aux métiers.
Près de 94% des professionnel·les pratiquent la voile à titre personnel. Cet élément est significatif vis-à-vis des autres filières sportives étudiées et témoigne du caractère passionnant de ces métiers sports de nature. Bon nombre évoque d’ailleurs le terme de passion pour décrire les attraits de leur métier.

La publication Mieux connaître les professionnel·les de l’encadrement de la voile sera remise officiellement lors d'une conférence au Nautic de Paris, le 6 décembre 2022. Le PRNSN y présentera les chiffres clés et dévoilera les cinq profils de moniteurs de voile issus de l’étude et leurs caractéristiques. Cette présentation lancera une série de travaux avec les acteurs de la filière nautique.

Lire larticle

 

Webinaire « Base nautique d’avenir – Présentation des dispositifs de financement »

base nautique davenir
Le webinaire « Base nautique d’avenir – Présentation des dispositifs de financement » était organisé le 5 octobre dernier par la Direction Générale des Affaires Maritimes, de la Pêche et de l’Aquaculture (DG-AMPA) du Secrétariat d’Etat chargé de la Mer, le Cerema et l’Ecole Nationale de Voile et des Sports Nautiques. Il est maintenant accessible en replay.

Ce webinaire était destiné aux futurs porteurs de projets et accompagnateurs de porteurs de projets pour apporter des éléments de réponse sur les dispositifs financiers mis en place pour la mesure "Base nautique d'avenir" pour 2022.

Lors de ce webinaire, il a été présenté :- les dispositifs d’aides au « fil de l'eau » pour accélérer la transition écologique et la modernisation des bases nautiques" et l'appel à projet "Base nautique exemplaire"- les modalités de dépôt des dossiers.

 

Base nautique d’avenir est un dispositif de financement à destination des bases nautiques qui ont des projets pour moderniser leurs infrastructures et leurs équipements, assurer leur transition écologique et en faire de véritables lieux d’accueil, de services, de convivialité et d’animation locale dans la perspective d’un tourisme durable et quatre saisons. 

Dans le cadre du plan Destination France de reconquête et de transformation du tourisme, l’État mobilise 10 millions d’euros entre 2022 et 2024 sur crédits de la Direction Générale des Affaires Maritimes, de la Pêche et de l’Aquaculture (DG AMPA) du Secrétariat d’Etat chargé de la Mer.

Deux dispositifs complémentaires de dépôt de projets sont mis en place en parallèle :

·       Un dispositif d’appel à projets, qui vise à promouvoir le développement de bases nautiques exemplaires, en soutenant des projets d’ampleur ayant une approche globale de modernisation, de transition écologique et d’adaptation aux changements climatiques. Les candidatures sont ouvertes en deux sessions.

·       Un dispositif d’aide au « fil de l’eau » pour promouvoir la réalisation d’actions ciblées s’intégrant dans une démarche de gestion durable des bases nautiques. Les dossiers peuvent être déposés tout au long de l’année.

Nidification des oiseaux marins, découvrez les précautions à prendre

Nidification
Notre terrain de jeu, leur espace de vie : sur la plage, évitons les omelettes !

Au printemps et en été, le haut des plages est un lieu de nidification pour certains oiseaux marins protégés. Afin de ne pas troubler la reproduction des espèces, de mars à juillet je privilégie le bas de plage pour mes déplacements.

En Bretagne, www.c-monspot.fr vous informe toute l'année sur les espèces avec lesquelles vous partagez votre spot et vous propose les meilleures conduites à adopter. Alors pour des loisirs nautiques durables, partagez l'info !

 

Accidentologie plaisance et loisirs nautiques : bilan 2021

bilan 2021
Découvrez le bilan 2021 du SNOSAN, le système national d'observation de la sécurité des activités nautiques.

Au sommaire de ce dossier :
1. Bilan 2021 des opérations dédiées à la plaisance
1.1 Évolution du nombre d’opérations portant sur les navires de plaisance
1.2 Évolution du nombre d’opérations sur les annexes
1.3 Répartition par types d’opérations coordonnées par les CROSS
1.4 Les moyens d’assistance et de sauvetage
1.5 Identification des événements à l’origine des opérations
1.6 Le bilan humain
1.7 Les événements marquants en 2021
1.8 Conclusion et préconisations
2. Bilan 2021 des opérations dédiées aux loisirs nautiques
2.1 Bilan global – chiffres CROSS
2.2 Bilan véhicule nautique à moteur (jet ski)
2.3 Bilan kite surf
2.4 Bilan canoë kayak
2.5 Bilan stand up paddle
2.6 Bilan des isolements par la marée
2.7 Bilan plongée
2.8 Bilan surf
2.9 Quelques événements marquants en loisirs nautiques en 2021
2.10 Observations liées à de nouvelles pratiques : la présence du foil dans les comptes-rendus CROSS
3. Données complémentaires
3.1 Données complémentaires SNSM
3.2 Données CRS
3.3 Biarritz
3.4 Données SDIS
4. La veille noyade 2021
Conclusion et préconisations sur les loisirs nautiques

Télécharger le bilan 2021

Optimiser la performance des futurs athlètes aux Jeux Olympiques 2024, ça se passe à l’ENVSN !

Olympisme
Travailler à l’optimisation de la performance des supports olympiques, telle est la mission du « laboratoire de mesures » de l’Ecole Nationale de Voile et des Sports Nautiques qui participe activement au projet de recherche « du carbone à l’or olympique » financé par l’Agence Nationale de la Recherche (ANR).
A la tête de ce laboratoire de mesures, au sein même de l’établissement, Paul Iachkine et Yves Clouet développent des solutions scientifiques et innovantes, en synergie avec le programme du Ministère des Sports et des Jeux Olympiques et Paralympiques « Performance 2024 ».
Le projet associe étroitement la Fédération Française de Voile à six partenaires : l’ESPCI Paris (établissement porteur), l’Ecole Navale, l’Ifremer, l’Université de Nantes, le laboratoire LadHyX (CNRS, Ecole Polytechnique) et l’Ecole Nationale de Voile et des Sports Nautiques.
Dans cette optique de participer à l’expertise et à l’innovation dans le domaine des sports nautiques et de favoriser la performance des athlètes, l’année 2022 est, pour le laboratoire de mesures, une année riche en avancées technologiques avec :
- la mise en route des essais de foils à partir du VSR Beg Data, le bateau labo de l’ENVSN qui, équipé d’un mât à sa poupe, permet d’effectuer des mesures précises du vent mais aussi d’observer le comportement des matériels en situation réelle,
- le début des essais en soufflerie pour quantifier et améliorer la trainée de l’équipage en mer.
« Les athlètes ont été sensibilisés à cette dimension aérodynamique qui devient importante avec les vitesses des nouveaux supports olympiques pour 2024, » témoigne Paul Iachkine.
Avec l’aide de l’IFREMER, un banc de mesures a été installé sur le site de Marseille où se dérouleront les épreuves de voile des Jeux Olympiques de 2024, pour tester les foils au plus près du lieu d’entraînement pour les JO.
L’équipe du laboratoire de mesures est régulièrement en déplacement à Marseille pour travailler collectivement avec les équipes de France sur l’analyse du plan d’eau et sur les performances à développer pour chacun des différents supports.
Le laboratoire de mesures a également accompagné Hélène Noesmoen – médaillée d’or aux Championnats d'Europe d'iQFoil en octobre 2021 à Marseille – pour le développement d’un harnais adapté à son style de navigation et à sa morphologie. Ce projet est financé par l’Agence Nationale du Sport (ANS) via la Maison Régionale de la Performance de Bretagne.
La recherche et le sport font équipe pour les Jeux olympiques 2024 afin de permettre aux entraineurs et aux athlètes d’atteindre la meilleure performance possible !

Contact presse : Agence Ilago : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.| 06 52 90 90 03 École Nationale de Voile et des Sports Nautiques : Beg Rohu 56510 Saint-Pierre Quiberon | Tel : 02-97-30-30-30 | Fax : 09-72-52-56-98

Sous-catégories

Ecole Nationale de Voile et des Sports Nautiques
Beg Rohu
56510 Saint-Pierre Quiberon
Tel: 02-97-30-30-30  |  Fax: 09-72-52-56-98

Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Mesure d'audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics et Google Ads, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

Contenus interactifs

Ce site utilise des composants tiers, tels que NotAllowedScript6392ee3c9e6fbReCAPTCHA, Google NotAllowedScript6392ee3c9e470Maps, MailChimp ou Calameo, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

Réseaux sociaux/Vidéos

Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

Session

Veuillez vous connecter pour voir vos activités!

Autres cookies

Ce CMS Joomla utilise un certain nombre de cookies pour gérer par exemple les sessions utilisateurs.