Actualités

Les formations de formateurs FFvoile et requalifications à l'ENVSN

180208form formateurs01Cet hiver 2017-2018, quatre sessions de formation de formateur national FFvoile se sont tenues à l'ENVSN, coordonnées par Michel Parratte en 2017 et Eric Flageul en 2018.
Une cinquantaine de formateurs de moniteurs de voile (CQP Assistants Moniteurs de Voile) ont obtenu ou renouvelé leur qualification de formateur national FFvoile.
Ces formateurs sont garants des dispositifs de formation mis en œuvre dans les centres nautiques. Ils assurent la formation des moniteurs que vous retrouverez dans les centre nautiques près de chez vous !
Au programme de ces quatre jours:

-accompagnement sur la construction du déroulé pédagogique et sur les modes d’intervention et de suivi des formateurs et des moniteurs en formation

-présentation des nouveaux outils pédagogiques produits par la FFV

-exploration des espaces numériques dédiés aux formateurs et aux apprentis moniteurs...

Ces sessions sont riches d’échanges entre formateurs et permettent de revoir les professionnels formés à l’ENVSN mais aussi de connaître ceux qui ont été formés ailleurs. Cette semaine, Eric Flageul avait le soutien de Franck Lecomte de l'ENVSN pour le tutorat  et de Jean-Michel Hervieu, du pôle emploi-formation de la FFVoile.

En savoir plus sur le dispositif de formation fédéral

L'ENVSN et le réseau européen ENOS

Logo ENOS
L'ENVSN est membre du réseau ENOS (European Network of Outdoor Sports ou en français réseau européen des sports de nature) depuis un an. Michel Bazile, formateur  à l'ENVSN est aussi membre élu du bureau de cette organisation.

Le ministère des Sports français via le pôle ressources national sports de nature, est moteur dans la création de ce réseau européen des sports de nature dont les objectifs sont les suivants :

-représenter les sports de nature en Europe ;
-promouvoir les bénéfices des sports de nature, leurs bienfaits pour : la santé physique et mentale et le bien-être, l'éducation, le développement économique, la citoyenneté européenne, la sensibilisation à l'environnement et le développement territorial ;
-soutenir l'organisation et la gestion des sports de nature à la fois sur une base nationale et transnationale ;
-encourager les approches trans-nationales et la reconnaissance des dirigeants, des instructeurs et des entraîneurs, afin de développer la mobilité et l'emploi ;
-développer les initiatives qui favorisent l'accès et l'utilisation responsable et durable des espaces naturels.

Le bureau s'est réuni la semaine dernière à Killaloe (Irlande) au UL Sport Adventure Centre. Deux jours et demi de réunion dont les objectifs étaient:

-la gestion courante du réseau (nombre d'adhérents, animation...)

-le renforcement de l'influence du réseau dans d'autres réseaux européens, en particulier Europarc

-une revue des projets en cours : Benefits of Outdoor Sports for Society (BOSS) pour bénéfices sociaux liés à la pratique des sports de plein air, beactive-get wet

Une journée a été consacrée à la présentation de projets de recherche européens dans le domaine des sports de nature au département des sports de l'Université de Limerick.

Michel Bazile s'est ensuite dirigé vers l'Irlande du nord au Tollymore National Outdoor Centre où Mike McClure, le directeur de ce centre de formation dédié aux sports de nature, a échangé avec Michel des axes et projets de développement des activités sportives de pleine nature.

*Merci à François Beauchard, président d'ENOS, pour la photo

 

Foiling Workshop de l'ENVSN, première session

En français, on pourrait appeler ce groupe de travail "l'atelier du foil". Il réunit l'Université de Nantes avec Jacques Saury et Eric Terrien, la FFVoile avec  Sylvie Lasseaux et Jean-Michel Hervieu, les Glénans avec Yoann Menot et Gilles Dedeurwaerder, l'UCPA avec Clément Rémy et pour l'ENVSN, Thierry Poirey, Loïc Soufflet, Jean-Jacques Dubois et Eric 'Mr Foil' Flageul. 

Le développement actuel des pratiques de "voile volante" ouvre des perspectives pour de nombreux et passionnants travaux d'analyse: conditions de la performance, compétences requises, méthodes d'entraînement, d'enseignement et de formation des cadres, amélioration de la sécurité des pratiques... La richesse de ce groupe de travail aux profils variés permettra la conduite de recherches qui soient autant que possible utiles aux pratiquants, formateurs, entraîneurs...et facilitera le développement de la navigation sur foil.

Les objectifs de cette première rencontre sont les suivants:

  • Organiser et pérenniser notre groupe de travail.
  • Sécuriser et analyser pour enseigner et entraîner.
  • Produire et partager des ressources techniques et pédagogiques.
  • Accompagner les professionnels sur la mise en œuvre des activités foil dans les structures nautiques.
  • Collaborer pour rechercher et financer.

180131foiling workshop05

Acteurs des activités nautiques, participez à la consultation publique sur la politique de la mer en France


110425podium ISAF007Vous êtes pratiquant, bénévole dans une association sportive, moniteur de voile, surf, kitesurf, kayak de mer, marche aquatique côtière, SUP, aviron de mer, plongée, pêche … Il est essentiel de faire connaître vos pratiques, l’importance de vos activités dans l’éducation des citoyens à la mer, la qualité de vie, les intérêts économiques …Participez aux choix politiques sur votre littoral : https://www.merlittoral2030.gouv.fr/
Cette consultation va permettre de finaliser l’écriture, pour chacune des façades maritimes en métropole, d'un document de planification – le document stratégique de façade qui précise les conditions de mise en œuvre de la stratégie nationale en fonction des spécificités locales.
Il comportera une planification spatiale sous la forme d’une carte des vocations dans laquelle les activités sportives et de loisirs nautiques sont partiellement prises en compte (zones de mouillage, baignades, sentiers du littoral).
Les documents stratégiques de façade sont élaborés par l’État en concertation avec les acteurs maritimes et littoraux réunis dans le conseil maritime de façade et font l’objet d’une concertation préalable avec le public.
Pour mémoire, avec ses espaces maritimes et littoraux la France possède un patrimoine naturel remarquable et un potentiel de développement socio-économique important. La mer et le littoral font déjà l’objet de nombreux usages, ils sont aussi soumis à de nombreuses pressions du fait du changement climatique, des pollutions terrestres ou de l’impact des activités humaines. Afin de garantir le bon état écologique et une meilleure valorisation économique et sociale de la mer et du littoral, la stratégie nationale pour la mer et le littoral a été adoptée en février 2017.
Cette stratégie :
-fixe les objectifs de long terme : la transition écologique, le développement d’une économie bleue durable, le bon état écologique du milieu marin et l’influence internationale de la France en tant que nation maritime ;
-donne un cadre d’action au travers de quatre orientations stratégiques : s’appuyer sur la connaissance et l’innovation ; développer des territoires maritimes et littoraux durables et résilients ; soutenir et valoriser les initiatives et lever les freins ; promouvoir une vision française au sein de l’Union européenne et dans les négociations internationales et porter les enjeux nationaux.

 

Bienvenue aux stagiaires du BPJEPS plaisance, promo 2018

Une fille et onze garçons, venus de toute la France, avec quand même une majorité de Bretons, viennent d'intégrer la formation au BPJEPS 'plaisance'.

Cette formation, unique en France (!) offre la particularité de délivrer une double qualification de moniteur habitable et de moniteur bateau à moteur.

Sélectionnés à l'issue des TEP (tests préalables à l'entrée en formation) passés en 2017, les nouveaux stagiaires ont bénéficié d'une entrée en matière innovante. Le coordonnateur de la formation, Félix 'icebreaker' Ponge, leur a concocté une série de jeux de rôle ayant pour but d'apprendre à se connaître, de créer une bonne dynamique de groupe, de découvrir la structure qui les accueillera pendant 14 semaines...afin de créer une situation d'apprentissage des plus favorables.

Dès le deuxième jour, ils ont pris la direction de leur port d'attache, Port Haliguen à Quiberon, où ils fait connaissance avec les 7.5 de l'ENVSN et avec Gwen Kerisit, leur formateur du jour.

L'après-midi, leurs homologues du BPJEPS kitesurf les ont rejoints pour découvrir la navigation en habitable. Cette journée a donc rempli le double objectif de progresser techniquement et d'amorcer un travail d'enseignement sur un public relativement novice.

Nous souhaitons à tous, voileux et kitesurfers, de très bons moments d'échanges et d'apprentissages.

 

180130BPJEPS01   180130BPJEPS31

Plus d'articles...

  1. Nouvelle session des 'coachings de comptoir'
  2. Un étudiant de classe prépa à l'ENVSN
  3. Optimist: les champions de demain en entraînement à l'ENVSN
  4. Dispositif France Jeunes de la FFVoile : week-end de sélection

Sous-catégories