Actualités

Stage d'entraînement en préparation du Mondial RS:X

RSX. Photo Adrien Voituriez
En cette fin janvier s'est déroulé un stage RS:X senior hommes qui a réuni 11 coureurs parmi lesquels :

  • Pierre Le Coq et Louis Giard de l'équipe de France
  • Fabien Pianazza, Yun Pouliquen, Titouan Le Bosq et Oël Pouliquen, qui constituent le groupe cible (l'équipe de France espoirs)
  • 5 coureurs issus des pôles France

L'objectif de ce regroupement était de préparer le championnat du monde de la série qui se déroulera du 23 au 29 février à Sorrento, dans la baie de Melbourne.

Thierry François, du pôle France voile de La Rochelle, Pierre Noesmoen, du pôle France voile de Brest et Stéphane Jaouen, entraîneur national,  assuraient l'encadrement et accompagneront le groupe en Australie. Sur place, le suivi des coureurs sera réparti entre les 3 entraîneurs pour l'équipe de France et le groupe cible. Les autres coureurs seront en autonomie, avec le soutien logistique de la Fédération.

Ce championnat du monde constitue une épreuve décisive quelques mois seulement avant les Jeux, dans une série pour laquelle le représentant français n'a pas encore été désigné.

Au programme de ce stage de préparation de 4 jours, qui s'est déroulé dans de bonnes conditions de planning :

  • Simulations de régate, avec 3 courses par jour d'une durée de 15 à 30 minutes, avec établissement d'un classement général
  • Travail sur les routines de préparation de départ
  • Travail sur la tactique et la gestion de régate

Yves Clouet de la cellule "optimisation de la performance" a équipé les coureurs de GPS et recueilli et transmis les données, via l'application yacht.bot, qui ont permis aux entraîneurs de préparer les débriefings avant la restitution aux coureurs.

Planchistes groupe relève

#Science2024 - Séance d'extraction windfoil

L'équipe de scientifiques en observation Une séance d’extraction windfoil, c'est quoi ?

Il s'agit d'un dispositif mis en place dans le cadre du projet Sciences 2024. Concrètement, ce lundi 27 janvier, des membres du projet "Du carbone à l'or olympique", soit cinq scientifiques, sont sortis de leurs laboratoires respectifs pour suivre une séance de windfoil, la nouvelle série olympique des Jeux de Paris 2024, sur laquelle portera en partie le projet de recherche.
Leurs objectifs étaient :

  • d'observer la réalité sur le terrain, ce qui change avec le passage de la planche à dérive (RS:X) à la planche à foil
  • d'échanger avec les entraîneurs et les coureurs des problématiques rencontrées
  • d'imaginer les réponses en termes scientifiques et ce qu'il faut mettre en place pour y arriver

Les coureurs, Julien Bontemps, Hélène Noesmoen et Alexandre Cousin, n'ont pas couru sur la planche retenue pour les JO (Starboard IFoil) mais ont utilisé un modèle assez proche.

La séance d'observation sur l'eau s'est déroulée dans des conditions musclées. Elle a été suivie d'un temps d’échange en salle avec les sportifs.

Et après ?

20200127 132009
Chaque scientifique est reparti avec des idées plus concrètes et des informations qui lui permettront de réfléchir à ce qui doit être mis en place pour répondre aux différents questionnements issus de cette séance d'extraction, chacun dans son domaine d'expertise :

-l'hydrodynamique pour Patrick Bot et Frédéric Hauville de l'Ecole Navale,

-la caractérisation mécanique des structures composites pour Benoît Augier de l'Ifremer

-la mécanique des fluides en général, l'hydro et surtout l'aérodynamique pour Marc Fermigier de l'ESPCI Paris

Une observation ressort déjà : la façon de pomper en windfoil est différente de celle utilisée en RS:X, le couplage aéro-hydro est une problématique scientifique pas simple mais intéressante!

Le même dispositif sera mis en place pour le kitefoil à Hyères au mois de mars.

Les scientifiques au service de la voile olympique française :  « Du Carbone à l’Or Olympique » parmi les 6 lauréats de l’appel à projet de l’ANR « Sport de Très haute Performance » Les dix séries olympiques de voile offrent à la France l’opportunité d’obtenir de nombreuses médailles, notre pays étant parmi les meilleurs dans ce sport. La voile est un sport très technologique où le matériel a une forte influence sur la performance des athlètes. L’impact de l’équipement est triple : un impact direct des propriétés mécaniques intrinsèques sur la performance brute, un effet sur la nature des interactions homme/matériel, et enfin une influence sur la confiance de l’athlète en soi et en son équipement. Pour les jeux de 2024, deux nouvelles épreuves feront leur apparition : le kitesurf et la course au large. De plus la planche à voile, comme le kitesurf, sera équipée d’un foil qui augmentera radicalement ses performances. Le projet « Du Carbone à l’Or Olympique » est né de l’initiative Sciences 2024 (https://sciences2024.polytechnique.fr/) qui, en utilisant physique, mécanique et mathématiques,  développe des solutions scientifiques innovantes en synergie avec le programme du Ministère des Sports « Performance 2024 », piloté par Claude Onesta. Le projet rassemble des laboratoires avec un large spectre de compétences en mécanique des solides et des fluides pour couvrir les aspects cruciaux de la physique de la voile, mais de manière beaucoup plus originale, il y associe une équipe spécialisée en ergonomie cognitive du sport tout en développant un lien fort avec la Fédération Française de Voile et l’Ecole Nationale de Voile avec son département de R&D. Les régatiers de très haut niveau intègrent subtilement des informations très nombreuses et très variées. Il s’agit ici de croiser l’ingénierie - l’optimisation physique du matériel - et les sciences cognitives  pour renforcer la finesse d’analyse des marins, leur donner plus d’éléments objectifs dans leurs réglages et décisions sur l’eau. « Du Carbone à l’Or Olympique » associe étroitement la Fédération Française de Voile à 6 partenaires scientifiques : l’ESPCI Paris (établissement porteur), L’Ecole Navale, l’Ecole Nationale de Voile et des Sports Nautiques, L’Ifremer, l’Université de Nantes, le laboratoire LadHyX (CNRS, Ecole Polytechnique).

 

 

Journée de formation pour France Stations Nautiques à l’ENVSN

FSNLa journée du 21 janvier fut une longue journée de production pour le réseau France Stations Nautiques. Son Directeur Alain Auton ainsi que Laurent Bourriquel, coordonnateur de la station nautique du Cap d’Agde, ont choisi l’ENVSN comme centre de gravité pour une grosse journée de production et de formation.

La démarche du réseau FSN visait à atteindre, grâce à l’accompagnement technique et pédagogique de l’ENVSN, des objectifs de production et de diffusion nationaux des contenus abordés lors de la première commission de l’année sur le thème de « l’accueil tous publics et l'accessibilité ».

Le programme de cette journée bien remplie :

  • Visite des installations vidéo, initiation à l’outil Rapid Mooc et tournage d’une capsule (accompagnement technique assuré par Céline Joviado).
  • Test en vraie grandeur d’un nouvel outil de visioconférence afin d’optimiser les travaux des différentes commissions mises en place au niveau national.
  • Animation de la commission nationale en visio-conférence et production des contenus à suivre.

« On a bien travaillé et atteint l’ensemble des objectifs fixés » se sont félicités les représentants du réseau France Station Nautique, grâce à l'appui de Robert Yermia qui pilotait la journée pour l’ENVSN.

Nous serons présents au salon Infosup' Bretagne sud à Pontivy

infosup
A Pontivy du 30 janvier au 1er février, le salon Info’sup Bretagne Sud s’adresse en priorité aux lycéens des classes de 1ère et de terminale, sans oublier leurs familles et les jeunes étudiants ou non scolaires pour lesquels la matinée du samedi est organisée. C’est un forum gratuit d’information sur l’après bac, qui accueille chaque année près de 15 000 visiteurs.
Venez nous rencontrer pour découvrir notre offre de formation au métier d'éducateur sportif #voile #kitesurf #kayak et #surf
Comme à Rennes et Brest, nous partagerons notre stand avec le campus sport bretagne
Plus d'infos : https://infosupbretagnesud.fr/

#pôlenumérique. Se former en ligne à l'arbitrage

ENT de la commission d'arbitrage
La Commission Centrale d’Arbitrage (CCA) de la FFVoile
développe, en collaboration avec le pôle numérique de l’Ecole Nationale de Voile et des Sports Nautiques, des dispositifs de formation en ligne pour les arbitres. Ces dispositifs sont destinés à la formation initiale des arbitres régionaux, la formation des arbitres nationaux et internationaux, la formation continue et au grand public.

Accéder au portail de la formation d’arbitre

Ce dispositif compte actuellement :

  • 20 d’espaces d’activités
  • 1 portail de la formation d’arbitre, point d’entrée du dispositif
  • 15 espaces de formation pour les commissions régionales d’arbitrage (CRA)
  • 1 espace réservé à la formation des arbitres femme
  • 1 forum arbitrage ouvert au grand public
  • 1 médiathèque
  • 8 parcours de formation (qui représente 40h de formation)
  • 60 cours
  • 50 quiz
  • 8 badges permettant de suivre l’activité de formation des stagiaires
  • de nombreux espaces d’échanges
  • de nombreux tutos pour les stagiaires et les formateurs

Il s'agit là d'un exemple du partenariat entre la FFVoile et l'ENVSN, qui permet la mise en commun de compétences et ressources au service du développement de la voile, car sans arbitres, pas de compétition!

 

Sous-catégories

Ecole Nationale de Voile et des Sports Nautiques
Beg Rohu
56510 Saint-Pierre Quiberon
Tel: 02-97-30-30-30  |  Fax: 09-72-52-56-98

Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Mesure d'audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics et Google Ads, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

Contenus interactifs

Ce site utilise des composants tiers, tels que ReCAPTCHA, Google Maps, MailChimp ou Calameo, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

Réseaux sociaux/Vidéos

Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

Autres cookies

Ce CMS Joomla utilise un certain nombre de cookies pour gérer par exemple les sessions utilisateurs.