Actualités

Catamaran #2 L'équipe de France jeunes

Nacra 17
Le deuxième groupe s'entraînant à l'ENVSN cet été est composé de Titouan Pétard, Lou Berthomieu, Margaux Billy, Léo Maurin, Camille Rigaud et Justin Baradat, qui constituent l'équipe de France jeunes Nacra 17.

Les objectifs de l'entraîneur, Loïc Billon, responsable national catamaran, pour cette première séquence à l'ENVSN, étaient les suivants  :

  • Naviguer, réaliser un maximum de manches
  • Affiner le matériel et les réglages du bateau
  • Tester le delta entre les jeunes et le plus haut niveau français en naviguant en fin de journée avec l'équipe de France (Delapierre/Audinet et Mourniac/Ancian)

 

des objectifs redéfinis

En tant que directeur national des équipes de France jeunes, Loïc précise les particularités de cet été exclusivement consacré à l'entraînement pour la plupart des séries:

"On a profité du report des Jeux pour conforter la préparation de Tokyo 2021 et démarrer celle de Paris 2024. L'idée est de faire se côtoyer les équipes de France et les groupes cibles pour progresser ensemble, à l'ENVSN ou à Marseille, ce qu'on avait du mal à faire les années précédentes pour des raisons de calendrier international. On insiste sur la transmission entre les générations mais aussi entre les séries par des échanges informels entre les coureurs et les entraîneurs."

A l'ENVSN, l'équipe bénéficie de l'apport de la cellule "optimisation de la performance de l'engin" qui suit les équipes jeunes comme l'équipe de France.

Manon Audinet, équipe de France Nacra17, sélectionnée aux JO de Tokyo : « Former la Relève, c’est essentiel si nous voulons que notre sport perdure dans le temps. On a la chance d’être sur un support fun, qui donne envie. C’est un support mixte, donc totalement dans l’air du temps. De voir ces jeunes arriver me donne envie de montrer l’exemple, de les faire rêver en faisant des résultats. C’est motivant aussi pour nous. Ils vont prendre un chemin qui n’est pas forcément facile. Pour atteindre l’élite, il faut avoir une envie dingue de performer, de progresser à chaque sortie, chaque navigation. Et avoir une grosse capacité de travail. C’est vraiment ce qui fait la différence en olympisme, ta capacité à travailler deux fois plus que l’équipe d’à-côté ! ».
Quentin Delapierre, équipe de France Nacra17, sélectionné aux JO de Tokyo : « Ce qui est génial, c’est qu’une filière se met en place avec ces jeunes venus du Nacra15 qui ont du niveau. Ils viendront bientôt challenger les anciens, ceux qui sont déjà en place sur cette olympiade ! C’est bon de voir que l’olympisme et ses valeurs font toujours des émules. De la part de ces coureurs, c’est une vraie décision. A mon sens, une des plus grandes à développer pour une campagne olympique, c'est l'abnégation ! Savoir se prendre des claques tout en continuant à travailler. C’est ça le truc : il ne suffit pas d’y croire si tu ne travailles pas et il faut savoir encaisser les coups, se remettre sans cesse en question, même quand on fait partie de l’élite. »

Catamaran #1 Les jeunes de la ligue de Bretagne

Tyka
Du 13 au 17 juillet, 32 jeunes coureurs (12 équipages en Nacra 15 et 4 équipages en Tyka) se sont retrouvés à l'ENVSN pour un stage d'entraînement en catamaran co-organisé par le CDV 56 et la ligue Bretagne de voile.

Objectif championnat de france

L'objectif des 3 entraîneurs, Jolan Neiras, Mathieu Leglatin et Philippe Neiras était de préparer le championnat de France qui aura lieu en octobre à l'ASNQ.

Toute l'équipe a profité de conditions météo fabuleuses, les jeunes ont fait preuve de beaucoup de motivation et d'enthousiasme, d'autant que ce stage était attendu depuis longtemps car celui prévu au printemps n'a pu se dérouler en raison du confinement.

Nacra 15
Les jeunes du CDV (Nacra 15) ont pu enchaîner plusieurs week-ends de navigation depuis début juin et affichent une belle progression.

Les plus jeunes quant à eux (12-14 ans en Tyka) ont fait leur baptême du bateau à foil sur le Peacoq 14, un dériveur volant très accessible. "Ils se sont super bien debrouillés", d'après les entraîneurs.

A noter, les 4 Tyka utilisés pendant le stage sont des bateaux laissés à l'abandon et récupérés par Philippe Neiras dans divers clubs de voile. Il les a retapés avec le plus grand soin pendant l'hiver. La ligue de Bretagne a complété ce travail en finançant de nouvelles GV pour obtenir des bateaux comme neufs (voir photo ci-dessus).

49er: poursuite des entraînements de l'équipe de France

Rual Amoros
Pour cette quatrième session d'entraînement de l'équipe de France 49er, Manu Dyen, l'entraîneur national, a pris le relais de Françoise Le Courtois. Il est présent du 7 au 15 juillet avec l'équipage sélectionné aux JO Lucas Rual / Emile Amoros et leurs partenaires d'entraînement Erwan Fischer / Clément Péquin et Kevin Fischer / Yann Jauvin.

Navigation, optimisation du matériel, réclamations et échanges

Les objectifs de cette semaine sont dans la continuité des semaines précédentes :  profiter de l'absence de compétition et des restrictions de déplacements à l'étranger pour réviser les fondamentaux. "Ce qu'on ne peut pas faire d'habitude, avec le gros avantage de venir s'entraîner à l'ENVSN : la proximité de La Baule, où sont basés les équipages, la possibilité de laisser les bateaux gréés permet de beaucoup naviguer."

Le travail de la semaine a été axé sur la conduite, les sensations du bateau avec en filigrane un travail sur le matériel avec la cellule "performance des engins". Yves Clouet est intervenu sur le profil des voiles et les réglages du bateau. Des mesures de lattes ont aussi été effectuées.

Les coureurs ont continué un travail avec Philippe Gomez de la cellule "optimisation des RICV", entamé durant le confinement et portant sur les règles de course et les réclamations. Ils ont ainsi pu travailler leur anglais pour simuler des demandes de réclamation.

49er
Avec un gros bonus cette semaine : de nombreuses équipes étaient présentes (49er, finn, 470, RS:X et Nacra 17), ce qui a permis des échanges très riches entre les séries, ce qui n'arrive jamais dans une saison classique, chacun ayant des calendriers de compétitions et d'entraînement très différents.

Finn vs iQFoil : images d'entraînement

Finn / iqfoil
Découvrez des images d'entraînement de deux supports très différents : le vénérable Finn, série olympique depuis les Jeux d'Helsinki en 1952, et la planche à foil des prochains Jeux de Paris, la Starboard IQfoil ou l'ancien contre le moderne, même si le Finn n'a pas dit son dernier mot!

 

 

470: deuxième bloc d'entraînement à l'ENVSN

Camille Lecointre - Aloïse Retornaz
L'absence de championnats durant l'été en raison de la situation sanitaire a contraint les responsables fédéraux à reprogrammer la saison estivale. Les entraîneurs de la série 470 ont choisi d'organiser deux regroupements à l'ENVSN entre juin et juillet, dans le cadre du dispositif Académie 2024.

La seconde session d'entraînement s'est déroulée du 2 au 12 juillet. Cette fois, les jeunes méditerranéens ont rejoint les coureurs de la façade atlantique, accompagnés de Jean-Philippe Coin, entraîneur au pôle France voile de Marseille, qui co-encadre le stage avec Nicolas Le Berre du pôle France voile de Brest et Philippe Boudgourd, responsable de l'équipe de France jeunes. Gildas Philippe, entraîneur national des 470 était également présent avec l'équipage féminin sélectionné aux Jeux Olympiques de Tokyo, Camille Lecointre et Aloïse Retornaz.

S'entraîner avec les championnes, une vraie plus-value pour le groupe

Tous les niveaux étaient représentés dans ce stage, des coureurs de "première année" aux plus confirmés (de 17 à 30 ans) : groupe relève, groupe cible et équipe de France, perpétuant une tradition de transmission entre générations, bien ancrée dans cette série. Didier Bernard, ancien entraîneur de la série, du pôle France voile de La Rochelle, aujourd'hui retraité, est même venu les saluer en cours de stage.

La prochaine compétition pour la série est annoncée fin août, il s'agit du championnat du monde juniors qui se déroulera à Gdynia (Pologne) du 22 au 29 août. La classe internationale y délivrera le titre européen si la représentativé mondiale ne peut être assurée, en raisons de l'absence prévisible de nombreuses délégations.

Si tout va bien, ce championnat sera suivi du Championnat du monde du 2 au 10 octobre à Palma, là encore, un combo Championnat d'Europe/Championnat du monde est prévu.

quatre mois qu'on navigue à vue

Pas facile le travail des entraîneurs en 2020: un calendrier chamboulé, une réglementation sanitaire qui a d'abord interdit la navigation en double, nécessitant d'inventer et de se réorganiser. "Venir s'entraîner à l'ENVSN est une solution simple et sécurisante : être confiné dans l'ENV, c'est le bon endroit avec un super plan d'eau et toutes les facilités sur place..."

L'objectif de ces 2 stages est de préparer progressivement les athlètes aux prochaines compétitions: 

-1er bloc : "rééducation" à la navigation car ils n'avaient pas navigué depuis longtemps

-2ème bloc : reprendre l'entraînement et la compétition à haute intensité; "on met de l'intensité, de l'adversité, du rythme dans les séances et la préparation physique pour rattraper le temps perdu au printemps."

Les sportifs ont subi une batterie de tests physiques avec la mise en place d'un nouveau protocole, qui mêle observation et confrontation des points de vue du coureur et de l'équipe autour d'une discussion approfondie. Un groupe formé d'une kiné, de préparateurs physiques et d'entraîneurs a observé comment les coureurs sont organisés physiquement, afin de repérer des déséquilibres, d'éventuels problèmes de mobilité articulaire ou des pathologies.

Un autre axe de travail s'est fait avec la cellule performance de l'engin (Yves Clouet et Paul Iachkine) : l'utilisation de centrales inertielles couplée avec des images de drone, des enregistrements des échanges à bord grâce à des micros HF portés par l'équipage ont permis d'alimenter les briefings quotidiens.

Conclusion des Marins de l'année 2019 : "Super dynamique toute la semaine avec la team française 470 ! On a encore enchaîné les heures de navigation en travaillant la communication et le vent arrière".

470 à Houat
Et pour finir, comme lors du premier stage (mais à Belle-Ile), un raid à Houat, toujours aussi magique.

 

 

 

Sous-catégories

Ecole Nationale de Voile et des Sports Nautiques
Beg Rohu
56510 Saint-Pierre Quiberon
Tel: 02-97-30-30-30  |  Fax: 09-72-52-56-98

Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Mesure d'audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics et Google Ads, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

Contenus interactifs

Ce site utilise des composants tiers, tels que ReCAPTCHA, Google Maps, MailChimp ou Calameo, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

Réseaux sociaux/Vidéos

Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

Autres cookies

Ce CMS Joomla utilise un certain nombre de cookies pour gérer par exemple les sessions utilisateurs.