logo envsn

Actualités

ENVSN : le projet d’établissement 2018 – 2024 validé

logo ENVSN
A la suite du rapport de la cour des comptes, une réflexion sur le devenir de l’ENVSN a été menée par le Ministère des Sports avec la contribution d’un grand nombre d’acteurs. Nous vous présentons à présent le résultat de neuf mois de travaux.

L’ENVSN s’est doté d’un comité de pilotage associant tous les acteurs impliqués dans le développement de la voile et des activités nautiques. La synthèse des contributions et les engagements respectifs des partenaires (Etat, fédérations, collectivités territoriales et entreprises) aboutit à un plan ambitieux.

L’ENVSN est aussi confirmé dans son statut d’établissement public administratif, opérateur de l’Etat chargé de conduire des missions nationales de service public dans les domaines de la formation, du sport de haut niveau, de la recherche et du développement. A l’horizon 2022, les 50 agents affectés à l’ENVSN seront chargés de mettre en œuvre quatre chantiers d’importance :

  • conforter les missions « cœurs de métier »
  • adapter les compétences aux nouveaux défis
  • repenser le modèle économique
  • optimiser l’organisation du fonctionnement de l’établissement.

Un projet d’établissement 2018 – 2024 est en cours de finalisation sous l’autorité du directeur de l’école avec le concours de la Direction des Sports du Ministère. Ce projet s’inscrit d’une part dans la politique et les orientations de développement du sport définies par l’Etat dans la perspective de la préparation des sportifs et de leur encadrement aux Jeux olympiques et paralympiques de Tokyo 2020 et Paris 2024 et d’autre part dans la politique gouvernementale relative à la stratégie nationale pour la mer et le littoral, notamment celle liée au développement territorial des activités nautiques.

En qualité d’opérateur du ministère des sports, l’ENVSN est chargée de mettre en œuvre ces orientations politiques et stratégiques en s’associant avec les acteurs publics et privés de la voile et des activités nautiques, et en premier lieu avec la Fédération Française de Voile.

L‘ENVSN développe trois axes stratégiques correspondant à trois missions à caractère national avec des perspectives d’actions nouvelles :

  • la formation professionnelle diplômante,
  • la haute performance sportive,
  • la recherche, l’innovation et le développement

En complémentarité du recentrage de ces 3 missions « cœur de métier », l’optimisation d’un site exceptionnel de pratiques des sports nautiques constitue un élément indispensable du changement du modèle économique de l’ENVSN.

Cette transformation fonctionnelle s’appuie sur un fonctionnement en mode projet avec l’ensemble des acteurs et des partenaires associés afin de construire chacune des missions de l’établissement sur le principe d’une économie partagée, adaptée et équilibrée.

Communiqué détaillé

 

Championnat de France espoirs extrême glisse : jour 4

Communiqué FFVoile

Après trois jours d’attente pour faute de vent assez fort, la journée d’aujourd’hui a sonné comme LA JOURNEE de la délivrance pour l’ensemble des jeunes funboarders et kiters TTRace présents ici à Quiberon pour l’édition 2018 du Championnat de France Espoirs Extrême Glisse. En kiteboard TwinTip, chez les filles, 4 courses en flotte ont été validées. Dans toutes les autres séries RRD120 filles et Garçons, F31 Open et TwinTip Race garçons les courses en poule ont duré jusque tard dans la soirée.

Mise à jour à 20H09 : les TTR Filles sont de retour à terre, les RRD120 filles et garçons ainsi que les F31 Open et les TTR Garçons sont encore sur l'eau.

Mise à jour à 20H40 : Toutes les flottes sont rentrées à terre. Une belle journée pour nos jeunes compétiteurs qui avaient tous le sourire ce soir en rentrant.

En RRD120 filles et garçons ont validé chacun une course. Une belle performance du Comité de Course puisque les funboarders naviguent en poule et donc en tableau éliminatoire. Une formule qui nécessite que 8 « heats » soient courus chez les garçons et 4 chez les filles.

En F31, pas de résultat ce soir puisque uniquement 3 « heats » ont été validés ce qui n'est pas suffisant pour valider une première course.

En Kite TwinTip, les filles qui naviguaient en flotte ont validé 4 courses tandis que les garçons qui courent en poule ont validé deux courses.

Tuesday-lou Judd - A.CALEDONIENNE P.A.V -(1ère Classement RRD120) : «  Je suis contente car je gagne. J'étais tout juste en éliminatoire car j'avais pris un mauvais départ et que j'ai fini 6ème donc à la limite de l'élimination. Après en finale les compteurs étaient remis à zéro. J'ai donc pris plus de risques sur le départ, j'ai assuré le jibe et j'ai déroulé. Sur l'eau c'était tout comme j'aime, c'était super. J'espère que demain ce sera pareil. »

Lhoan Jules - CATARAIBES GUADELOUPE - (1er au classement RRD120) : « C'était bien, un peu de navigation après 3 jours. Sur l'eau il y avait de bonnes conditions au début, on pouvait bien accélérer. Vers la finale cela a un peu molli. Dans les tableaux éliminatoires il y a toujours un peu de pression car il faut accéder à la finale gagnante pour avoir un bon classement. Il faut prendre un peu de précaution. Personnellement j'ai assuré les départs et ensuite j'ai déroulé ma course. Pour la finale par contre il faut prendre plus de risque. J'ai donc attaqué dès le départ. Je suis donc bien parti en « cassant la ligne ». Je suis content de moi, car mon objectif est de remporter le championnat. »

Armand Genevois - CV LACANAU GUYENNE - (2ème au classement RRD 120) : « Je suis fier de moi. C'est dans mon objectif. Pour la finale le vent avait baissé donc j'étais moins serein, mais finalement cela s'est bien passé puisque je termine 2ème. Pendant les phases éliminatoires j'étais bien car il y avait plus de vent. Je gagne le premier « heat » par contre je me rate sur le second. Je prends un mauvais départ mais j'arrive à me rattraper. En finale c'était chaud avec Mathéo Bourgeois (3ème) mais je réussi à finir devant lui. »

Les courses en tableaux éliminatoires :

Très utilisé en funboard, mais également en kiteboard, les courses en tableaux éliminatoires se composent de ¼ de finale, de ½ finale, d'une finale et d'une petite finale. Le comité doit donc réussir à valider 8 « heats » pour obtenir un premier classement. Dans le cas des garçons RRD 120 cette année, Les riders sont répartis en 4 poules (2 de 13 et 2 de 14). Les 7 premiers de chaque poule accèdent aux demi-finales. En demi-finale les 7 premiers de chaque poule se qualifient pour la finale. Les 14 coureurs « éliminés » (2x7) se disputent les places de 15 à 28 dans une finale dite « perdante » tandis que les 14 finalistes jouent les places de 1 à 14.

 

Les résultats

Championnat de France espoirs extrême glisse : jour 2

Communiqué FFvoile

C’est avec des conditions encore très légères que les kiteboaders ont rejoint leur zone de course aujourd’hui vers 17h30. Des conditions météorologiques idéales pour les estivants de la Baie de Quiberon, qui ont tout de même permis au comité de course de valider 2 courses. Et quel spectacle ! Sous des belles lumières de fin de journée les kiteboarders ont fait voler leurs ailes multicolores à une vitesse incroyable étant donné le peu de vent. Les 19 jeunes inscrits dans cette catégorie du Championnat de France Espoirs Extrême Glisse (12 garçons et 7 filles) ont démontrés tout leur savoir-faire pour le plus grand plaisir des yeux.

Au classement général chez les garçons, la bataille fait rage entre Anthony Picard (club : KWM Villeneuve-lès-Maguelone) qui était en tête du classement ce matin et Benoit Gomez (club : CV Arcachon) son dauphin. Benoit remporte les deux courses du jour tandis que Anthony termine lui deuxième à chaque fois.

Anthony Picard : « Je m'en veux un peu car sur la première course j'étais en tête sur le premier bord, mais j'enroule la mauvaise bouée. Du coup Benoît passe devant moi. J'essaie de le rattraper, j'allais plus vite mais la fin du parcours a été trop courte. Sur la seconde course, je chasse Benoit mais à la fin je n'avais plus de jus. Naviguer en foil avec des ailes à boudin (ndlr : ailes gonflables) c'est très physique et avec 19m² j'étais un peu surtoilé. »

Benoit Gomez : « C'était une bonne journée pour moi. Je gagne les deux courses du jour. Sur la première je bénéficie de l'erreur d'Anthony. J'avais tenté un départ bâbord mais il m'a bien fermé la « porte ». J'étais donc derrière lui jusqu'au moment où il se trompe de bouée. Sur la seconde course je fais la course en tête du début à la fin. Les conditions étaient assez similaires à hier, je suis sorti avec 19m² c'était assez physique. »

Chez les filles Poema Newland (club KSL Leucate) a mis la pression sur la jeune Mathilde Garandeau (club YC Mauguio Carnon) en remportant une course, mais Mathilde a su faire parler son expérience de « régatière », elle qui a pratiqué pendant de nombreuses années le windsurf en Bic293 (Championne de France Minimes 2016 Bic293). Elle remporte également une course et converse la tête du classement général ce soir.

Mathilde Garandeau : « C'est certain que mon expérience de planchiste en Bic 293 m'apporte beaucoup sur une compétition comme celle-ci. Cela m'aide pour mon positionnement au départ et aussi pour les angles quand je vise les bouées. Je gagne une course aujourd'hui et je suis toujours en tête du classement général. »

Poema Newland : « Je ne suis pas très contente de ma journée. Les conditions étaient assez similaires à hier avec un vent plus stable mais je fais des erreurs qu'il faut que je corrige notamment avec mon nouveau foil. Je remporte quand même une course. C'était assez physique sur le plan d'eau car je suis sortie avec une aile de 17m².»

Résultats du jour

Championnat de France espoirs extrême glisse : jour 3

Communiqué FFVoile

Ils sont nés en 2004 et ils auront 20 ans en 2024. Héloïse, Mathéo et Hugo participent au Championnat de France Espoirs Extrême Glisse dans la catégorie Kitefoil. Impressionnés par les leaders que sont Poema, Mathilde, Benoit et Anthony ils apprennent à chaque sortie sur l’eau en regardant du coin de l’œil les références d’aujourd’hui et en rêvant à leurs futures victoires… en 2024. #GENERATION2024

Hugo Gaborit : « l'une des difficultés lors de ce Championnat est de savoir avec quelle aile je dois partir sur l'eau. Moi j'attends les informations des arbitres qui sont sur l'eau. Aujourd'hui je suis sorti avec une 10,5m², c'était bien. Quand je vois que Benoît et Anthony partent avec des ailes de 19m² cela fait un peu peur. Moi je me fais déjà arraché en 10.5 alors avec une 19m²… mais ils sont bien plus grands et plus lourds que moi. Sur l'eau je bataille avec Mathéo et Héloïse. Aujourd'hui Chloé était à côté de moi sur une course mais normalement  elle est plus forte que nous. En 2024 j'aurai 20 ans et j'adorerais que le kitefoil soit une discipline aux Jeux Olympiques. Je suis encore un peu jeune pour y penser mais j'adorerais y participer. »

Mathéo COGUIEC : « Je pratique le Kiteboard depuis l'âge de 10 ans, mais je débute en Foil. Avant je ne pratiquais que le Freestyle. Pour le Championnat de France Espoirs je me suis également inscrit en TTRacing. Avec Hugo nous avons le même âge et le même niveau donc c'est vrai que l'on joue un peu tous les deux. Pour l'instant Hugo est devant moi mais la compétition n'est pas finie… Les conditions de vent sont assez légères et il fait beau donc c'est parfait. En 2024 j'aurai 20 ans et j'aimerai bien me qualifier car les Jeux Olympiques c'est grand ! »

Héloïse Pegourie : « En 2024 j'aurai 20 ans et mon objectif c'est d'être la représentante Française aux Jeux Olympiques de Paris 2024 en Kitefoil. J'ai débuté ce projet avant de savoir que le kiteboard allait devenir une discipline olympique. J'ai déjà quelques partenaires qui m'accompagnent dans cet objectif. Je progresse lentement mais sûrement. Aujourd'hui les filles comme Poema et Mathilde ont un meilleur niveau que moi mais je profite de la compétition pour progresser sur des aspects techniques et tactiques qui sont plus difficiles à travailler en entrainement. »

Au classement général, les duels pour la première place se poursuivent. Aujourd'hui après deux courses Benoit accentue sa place de leader avec deux victoires devant Anthony et Faodren. C'est donc dans cet ordre que se compose pour l'instant le podium provisoire des kiteboards foil garçons. Chez les filles, la bataille entre Poema et Mathilde est de très haut niveau. Lors de la course n°6, la première de la journée, c'est Poema qui gagne et qui revient à égalité de points avec Mathilde. Mais Mathilde ne se laisse pas faire et remporte la course 7 tandis que Poema ne termine pas. Mathilde reste donc ce soir première au classement général devant Poema et Chloé Heurtault la locale de l'étape puisque la jeune fille est licenciée au YC Carnac.

Résultats du jour

Championnat de France espoirs extrême glisse : jour 1

Communiqué FFVoile

Tel que prévu il aura fallu s’armer de patience en baie de Quiberon pour découvrir les premières courses du Championnat de France Espoirs Extrême Glisse 2018. Et ce sont les kitefoils qui ont eu l’honneur d’ouvrir le Championnat. Les 16 jeunes sont partis sur l’eau en fin d’après-midi dans un vent léger de 8 à 10 nœuds et ont validé trois courses dont une dernière dans la brume par 10 à 12 nœuds de vent. Des conditions évolutives qui ont obligé les compétiteurs à composer avec leurs choix d’ailes du départ et à allumer leurs phares antibrouillard !

Anthony Picard - KWM : « Je suis venu l'année dernière à Brest, j'avais terminé 2nd. Aujourd'hui ça va. Je ne suis pas très content de ma première course car je suis un peu hors cadre du coup je finis 2ème. Lors de la 2ème course j'ai mieux travaillé mes angles et je suis arrivé premier. Dans la dernière course, je suis tombé lors d'un jibe sur la dernière partie du parcours ce qui a permis à Benoit de me doubler. Je suis sorti avec une aile de 17m². Au début j'étais un peu light, mais comme le vent est monté j'étais mieux. »

Benoit Gomez - CVA : « c'est ma deuxième participation au Championnat de France Espoirs. D'habitude, je navigue surtout en TwinTip Racing, car je vise la préparation aux JOJ. Ici, je vais essayer de faire les deux, notamment pour maintenir mon niveau en foil que je pratiquais l'année dernière. Aujourd'hui je fais 3, 2 et 1. J'étais un peu surtoilé en 19m². A la fin le vent est monté avec la brume,  c'était puissant. L'objectif c'est la première place, pour l'instant je dois être second donc il va falloir que je fasse mieux pour passer devant Anthony. »

Mathilde Garandeau, YCMC : « C'était une journée un peu compliquée, car à terre nous avons eu du mal à estimer la force du vent. Je ne savais donc pas quelle taille d'aile prendre. Je suis sortie bien toilée mais avec le vent qui est monté à la fin, j'avais un peu trop de toile. C'est ma première participation à un Championnat de France Espoirs. C'est aussi ma première compétition en foil. J'ai fait 2, 1 et 1 aujourd'hui chez les filles. Je commence bien, je suis contente. »

Demain les prévisions météorologiques annoncent des conditions similaires. Espérons que le vent monte un peu plus tôt et un peu plus fort afin que le Comité d'organisation soit en mesure de faire courir toutes les flottes.

Ecole Nationale de Voile et des Sports Nautiques
Beg Rohu
56510 Saint-Pierre Quiberon
Tel: 02-97-30-30-30  |  Fax: 09-72-52-56-98

logo ministere Fond Social Européen