Actualités

Championnat d'académie de surf 2018

UNSS
Les conditions météorologiques étaient excellentes et les vagues bien présentes sur la plage de la Guérite à Plouharnel mercredi pour accueillir les championnats d'académie de surf. Les meilleurs surfeurs de Bretagne se sont affrontés sur deux manches afin de sélectionner les établissements qui représenteront la région au championnat de France du 22 au 24 mai sur la plage de Lacanau. 25 équipes se sont affrontées dans des conditions idéales pour le surf.

« L'organisation cette année s'est faite en collaboration avec les futurs moniteurs de surf en formation à l'École nationale de voile et des sports nautiques et les enseignants d'EPS », déclare Pierre Vallin professeur au lycée Charles-De-Gaulle de Vannes et directeur de la compétition. Près de 130 élèves, venus des quatre départements bretons, ont surfé toute la journée et ont donné le meilleur d'eux- même. Les équipes qualifiées pour les championnats de France sont:

Catégorie excellence lycée : Laennec, Pont Labbé 2 ;

Collège excellence : Laennec, Pont-L'Abbé 1

Lycée établissement : Laennec, Pont Labbé 1, Saint-Joseph, Lorient, Dupuy de Lome 1 Lorient.

Collège établissement : Lebocage, Dinard, Kerbellec, Queven, Charles- De-Gaulle, Ploemeur.

Félicitations à tous ces jeunes surfeurs!

6ème coaching de comptoir jeudi 19 avril

Coaching A3 avril
Le jeudi 19 avril à partir de 18h, au Bistrot Gourmand (Lorient), dans une ambiance chaleureuse, se tiendra la 6ème session coaching de comptoir.
Ce coaching s’adresse à toutes les personnes désireuses d’agir pour adapter ses comportements dans les domaines professionnel, sportif ou personnel. Les coaches sont des étudiants du Diplôme Universitaire Accompagnateur de Performance en fin de cursus de formation.
Le coaching « one shot » consiste en une séance d’accompagnement unique. Le coaché propose une problématique au coach. C’est en général une situation qui pose problème et que le coaché souhaite résoudre. Le coach est là pour questionner et accompagner en proposant des outils, des méthodes ou le cas échéant, orienter vers des personnes ressources.
Le principe de ces rendez-vous de comptoir est simple, ils aident à résoudre des problèmes, mais favorisent également la formation des coaches qui sont supervisés à cette occasion. Bien évidemment, respect et confidentialité sont les maîtres mots de ces entretiens de coaching, qui durent environ 1h30.
La 6ème édition, ouverte à tous, se déroulera jeudi 19 avril à 18h00 Au Bistrot Gourmand, 167 Rue Colonel Jean Muller à Lorient. Les personnes intéressées s’inscrivent au bar ou par mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..
La participation financière est de 10 €, le coaché offre une boisson de courtoisie au coach avec qui il va échanger. A l’issue de l’entretien, il sera demandé au coaché d’évaluer (en 4 questions) la prestation du coach.
Ces rendez-vous « coaching de comptoir » s’inscrivent dans une démarche innovante mise en place par l’Université de Bretagne Occidentale et l’Ecole Nationale de Voile et des Sports Nautiques depuis 2017. Convaincus que le « comptoir » est un lieu favorisant le lien social et l’échange, les responsables de la formation, appuyés par la direction de Ouest Boisson, proposent ces séances de coaching « one shot » qui permettent de dénouer une situation qui pose problème.

Quelques témoignages des personnes ayant déjà été coachées dans les sessions précédentes :
"Cela devrait être obligatoire dans les entreprises"
"Je repars avec des outils concrets, bravo"
"Cela ne vous paraît pas indispensable jusqu'au jour où vous vous prêtez à cette expérience"
"Merci au super coach ! "
"J'avais envie de tenter l'expérience, sans savoir où j'allais et je suis très satisfait"

Alors, pourquoi pas vous ?

 

BPJEPS kitesurf: semaine d'encadrement du public féminin

IMG 3160
L’invitation à pratiquer le kitesurf pour un public féminin a rencontré un grand enthousiasme sur les réseaux sociaux, mettant dans l’embarras les organisateurs qui ont dû refuser beaucoup de monde.

Ce stage de kitesurf dédié s’est déroulé comme prévu en ce début du mois d’avril. Les 14 premières filles à se manifester sont venues s’initier ou se perfectionner dans cette activité plutôt pratiquée traditionnellement par des hommes. L’idée était justement de casser cette représentation et de montrer que les femmes ont largement leur place dans le monde du kite, qui est prêt à les accueillir aussi bien dans ses écoles que dans ses clubs où elles sont les bienvenues. Le "kite spirit" exclut le machisme. Les stagiaires de la formation professionnelle ont été emballés, même s’ils ont dû composer avec des conditions météorologiques compliquées sur ces 3 jours. Un vent d’est capricieux et froid a toutefois permis aux ailes de voler et aux kiteuses de les manipuler dans un premier temps sur le sable suivi très vite par des essais sur l’eau en nage tractée pour les plus novices et dans les premiers bords pour celles qui avaient déjà pratiqué. La pétole combinée au soleil ont donné ensuite à chacune la possibilité d’utiliser le simulateur fabrication ENVSN pour « travailler » les watestarts, en twintip pour la majorité d’entre elles. Cerise sur le gâteau, les plus aguerries se sont vu proposer une découverte du surf tracté, voire même de foil tracté.  L’expérience a donné toute satisfaction à toutes et à tous et ce type d’initiative sera amené à être pérennisé.

Rendez-vous sur la page facebook de l’ENVSN pour être informé de ce type d’actions, pas toujours réservé aux filles, que les garçons soient rassurés.

Le SDIS 56 se forme à l'ENVSN

20180413 120417 01
Vendredi 13 avril, un groupe de pompiers du SDIS 56 (Service départemental d'incendie et de secours du Morbihan) était à l'ENVSN dans le cadre d'une formation de pompiers spécialisés dans les interventions nautiques. Pendant une matinée, David Alexandre les a accompagnés sur l'eau pour leur apprendre les techniques de ressalage et remorquage de différents supports: catamarans, dériveurs, kitesurfs...

DEJEPS réservé aux SHN: début de la formation

Delphine prend en charge un coureur
Après la période de sélection et de positionnement des candidats, la formation DEJEPS 'haut niveau' a démarré en ce début de mois d'avril. Avec un format particulier dû aux contraintes de calendrier de chacun, la première semaine a réuni 9 des 13 stagiaires. Une seconde séquence est mise en place pour permettre aux 4 autres coureurs d’y participer.
Afin de présenter cette session, nous avons choisi d'interviewer deux athlètes pour connaître leurs objectifs et recueillir leurs impressions sur ce début de formation. Thomas Goyard (champion d'Europe en RS:X en 2016) et Marion Mortefon (vice-championne du monde de windsurf slalom en 2017) ont accepté de se prêter au jeu.

ENVSN: Vous venez d'intégrer la formation DEJEPS 'SHN', quel est votre objectif ? A quoi vous servira le diplôme ?

Marion: "Je voudrais entraîner en planche type slalom auprès de différents publics (jeunes, particuliers...) avec un statut de travailleur indépendant."

Thomas: "Un peu comme Marion, j'aimerais entraîner des jeunes, faire du coaching, travailler dans des pôles espoirs et plus si j'en ai les compétences un jour. Je ne sais pas précisément mais j'ai plein d'idées."

ENVSN: quels sont vos objectifs sportifs en 2018 ?

Marion: "Je suis sur le circuit de coupe du monde en planche à voile slalom. Plusieurs étapes importantes sont programmées prochainement et mon objectif est de faire un podium à la fin de l'année."

Thomas: "Je suis aussi en coupe du monde mais en planche à voile olympique, la RS:X. L'objectif de l'année est d'être performant sur le championnat du monde. Je fais aussi du foil et j'essaie de participer aux épreuves."

Bruno Jourdren prend contact avec le RTQ une fois qu’il a sécurisé le coureurENVSN: comment pensez-vous concilier ces deux projets ?

Marion: "Je vais essayer de faire les deux en même temps. On a eu l'opportunité de caler un calendrier individuel, qui permet de mettre les périodes de formation quand il n'y a pas de compétition. Après, il faudra pouvoir gérer avec l'entraînement et parallèlement travailler sur le projet à mener dans le cadre de la formation. Mon souhait est de terminer la formation à la fin de l'année. J'ai déjà fait mes études (diplôme d'ingénieur procédés et systèmes informatiques) en même temps que mon parcours sportif, donc je pense y arriver."

Thomas: "Moi, je n'ai pas encore fini mes études (études d'ingénieur en énergie pour le bâtiment et éco-construction), c'est pour bientôt normalement. C'est pourquoi j'ai choisi de faire le DEJEPS en deux ans. Cette année, je vais essayer de faire quelques blocs et heureusement, il y a beaucoup de souplesse dans le dispositif."

ENVSN: quelles sont vos impressions sur cette première semaine ?

Marion: "ça s'est plutôt bien passé. On nous a présenté le programme, les différentes UC, on a établi notre calendrier et on passé les EPMSP* (exigences préalables à la mise en situation pédagogique). Nous avons navigué : entraînement et évaluation en cata, planche et laser. Pour l'évaluation, on tirait au sort le support."

Marion prend en charge le coureur après l’avoir hissé via une échelle de sauvetage.
Thomas
: "On a évalué notre capacité à encadrer des groupes en toute sécurité, c'est-à-dire remorquer, redresser tous les supports qu'on peut trouver dans un club, sécuriser nos pratiques. On a passé tous les deux un monitorat fédéral, on baigne dans ce milieu, donc c'est plus facile."

Bilan: "les formateurs étaient contents du niveau général des stagiaires, il faut encore améliorer le pilotage du bateau mais, pour la logique de s'occuper de quelqu'un en difficulté, on est compétents."


*Les EPMSP se décomposent en trois temps :
-Le PSMer qui est la partie théorico/pratique de la mise en sécurité du navigant.
-La seconde partie se décompose comme suit:
1/ sécurisation du bateau (quel qu'il soit), ce qui a amené les coureurs pour un temps à naviguer sur un support qui n’est pas le leur.
2/ sécurisation du coureur qui, à la suite d’un dessalage se trouve bloqué sous son bateau.

Tous les stagiaires ont satisfait aux deux évaluations. Cette session (UC4) a été conçue par David Alexandre. Les jurys étaient composés d'un cadre fédéral et d'un formateur de l'ENVSN, soit Jean-Michel Hervieu et Eric Flageul (Félix Ponge en 2è semaine), Yves Léger et Gwen Kérisit, sous le regard attentif du coordonnateur de la formation, Jean-Jacques Dubois.

Les stagiaires sont : Arnaud Jarlégan, Mathieu Bourdais, Thomas Goyard, Bruno Jourdren, Teva Plichart, François Verdier, Marion Mortefon, Delphine Cousin, Flora Laugier, Pierre Leboucher, Yann Jauvin, Jolan Neiras et Lucas Chatonnier.

Sous-catégories

Ecole Nationale de Voile et des Sports Nautiques
Beg Rohu
56510 Saint-Pierre Quiberon
Tel: 02-97-30-30-30  |  Fax: 09-72-52-56-98

Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Mesure d'audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics et Google Ads, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

Contenus interactifs

Ce site utilise des composants tiers, tels que ReCAPTCHA, Google Maps, MailChimp ou Calameo, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

Réseaux sociaux/Vidéos

Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

Autres cookies

Ce CMS Joomla utilise un certain nombre de cookies pour gérer par exemple les sessions utilisateurs.