logo envsn

Actualités

Stages fédéraux RS:X 8.5 et T293

IMG 20190726 WA0003
En cette fin juillet, 3 groupes de planchistes se sont retrouvés à l'ENVSN : les U19 en RS:X (garçons et filles), les "avenir olympique" et "relève" filles et les U15/U17 en T293.

L'idée de ce regroupement est de décloisonner les groupes afin de faciliter les transferts entre les générations, de même qu'entre filles et garçons, ainsi que de favoriser les échanges entre entraîneurs.

1/ Dans le cadre de la préparation des championnats du monde Jeunes à Saint-Pétersbourg (Russie) début août, deux sessions d'entraînement ont été programmées pour les U19. Le premier s'est déroulé au début du mois de juillet et le second deux semaines après, soit une semaine avant le début de l'épreuve.

Explications de Fabien Cadet, coordinateur du stage : "cette programmation a pour objectif de donner du rythme à cette séquence d'entraînement, de mettre en oeuvre une dynamique dans la préparation du mondial."

La délégation U19 regroupe 6 garçons et 6 filles : Fabien Pianazza, Yun Pouliquen, Robin Sariaud, Mathis Ghio, Louis Pignolet, Thélo Cann, Manon Pianazza, Lola Sorin, Héloïse Macquaert, Elisa Jariel, Kylie Belleuvre et Clémence Cochard. Tout le monde était présent sauf Héloïse, qui récupérait de sa très belle performance aux Youth Sailing World Championships à Gdynia en Pologne (médaille de bronze).

Les autres participants (le groupe inter-pôles U17 et U19 des non-sélectionnés au championnat du monde, composé de Lou Vivenot,  Eliot Deveaux, Capucine Marsaudon, Maël Raimi, Mathéo Guibert, Basile Martin, Alexis Mathis, Ewen Kermorgant, Antoine Bossard, Arthur Picquet, Mathis Chauvet, Antoine Mongrand, Nicolas Madier, Orlane Tempier, Victor Fasquelle, Victor Sename) était aussi présent.

Fabien était entouré de Stéphane Roche, Xavier Mariani et Valérie Boutet-Massonneau.

La philosophie du stage était la même que pour le précédent, l'objectif est toujours de travailler les départs. Cette fois, une coach regatta (réplique d'une régate avec un comité, un parcours, un départ, une arrivée pendant laquelle les coachs peuvent s'adresser à leurs coureurs et les conseiller pendant la course) a été organisée, un peu moins de volume de navigation, un suivi de la préparation physique (par Franck Lecomte) ainsi qu'une activité de cohésion (un SUP and run) organisé par Franck Lecomte

Le groupe s'est aussi retrouvé pour fêter la victoire de Fabien Pianazza au Youth Sailing World Championships.

Le second objectif était de permettre aux entraîneurs qui accompagneront la délégation en Russie (Valérie Boutet-Massonneau pour les garçons et Xavier Mariani pour les filles) de créer des liens avec le groupe, de comprendre le fonctionnement et les rituels de chacun des coureurs.

2/ La RS:X 8.5 est le support olympique pour les seniors filles. C'est pourquoi elles ont participé avec les garçons à ce regroupement, accompagné du responsable RS:X féminin, Nicolas Huguet.

Les avenirs olympiques filles: Bérénice Mege et Delphine Jariel et les relèves filles: Thaïs Royer de Vericourt, Rachel Chapot et Ambre Papazian. Entraînées par Nicolas Huguet, elles ont continué la préparation du championnat du monde RS:X fin septembre. Elles ont été rejointes par Lucie Belbéoc'h a qui a intégré l'équipe de France cette année et qui revenait d'Enoshima (plan d'eau des JO de Tokyo).

IMG 20190726 WA0000
Le travail réalisé s'est fait dans la continuité du précédent stage. Paul Iachkine est intervenu pour le tracking et Franck Lecomte en préparation physique.

Ces deux groupes ont concouru ensemble sur la coach regatta, organisée par Jean-Jacques Dubois, qui comptait 32 coureurs.

Sont montés sur la 1ère marche : Mathis Ghio, Bérénice Mège et Lola Sorin

sur la 2ème marche : Yun Pouliquen, Lucie Belbéoc'h et Kylie Belleuvre

sur la 3ème marche : Delphine Jariel, Manon Pianazza et Alexis Mathis

 

 

 

3/ Groupe Bic Techno 293

Les U15/U17 en Techno 293 OD sont venus préparer le championnat d'Europe qui aura lieu en Israël du 13 au 22 août. Ils étaient encadrés par Rémi Orain, du Centre nautique de Lorient, (qui accompagnera le groupe en Israël) et Grégoire Masson du Yacht club de la Pointe Rouge (Marseille).

12 coureurs, 8 garçons et 4 filles ont été invités sur ce stage :  les 6 sélectionnés au championnat d'Europe ainsi que 6 partenaires d'entraînement.

IMG 08231.jpgpte
La délégation, majoritairement bretonne avec Gaspard Carfantan (Mouette Sinagote), Jade Bruche, Jules Chantrel, Victor Le Goff (Centre nautique de Lorient), Victor Delerue (Yacht club de Carnac) sera complétée par Marion Couturier du Yacht club de la Pointe Rouge.

Ils ont partagé la même thématique de travail, en l'occurrence le départ. Ils ont pu bénéficié du regard et de l'expérience de Fabien Pianazza et de l'organisation mise en place pour la coach regatta.

Julien Bontemps, de la cellule Performance humaine, est venu leur expliquer comment s'adapter à la chaleur (hydration, nutrition, récupération...). Conseils qu'ils ont pu mettre en application en début de semaine en raison des températures élevées

Le groupe a eu la chance de naviguer sur du matériel flambant neuf, mis à disposition par Bic sport/Tahe outdoor pour l'entraînement des jeunes.

Avantages :

-Pas de matériel à transporter

-Même matériel que celui du championnat d'Europe

-S'habituer à utiliser un autre matériel que le sien

-S'habituer au nouveau wishbone avec nouvelle poignée arrière

-S'adapter aux nouveaux réglages

Nous souhaitons beaucoup de réussite à tous les coureurs et entraîneurs, sur les plans d'eaux nationaux et internationaux.

 

 

Mondial Contender : des images et des résultats

Lr 33177Les deux premières journées du Mondial Contender se sont déroulées dans des conditions assez similaires. Les 3 courses ont été lancées tardivement avec l'établissement progressif d'une brise thermique légère. Ce qui a permis aux barreurs les plus fins de s'exprimer, ce qui n'est pas toujours le cas dans cette série où les régates se font souvent dans la brise, privilégiant les régatiers les plus lourds et les plus athlétiques.

En l'occurrence, un Français fin régatier, Laurent Mallay, s'est distingué. Il se situe à la 23è du classement général et devrait intégrer la flotte "or".

Cela marque un net progrès pour le Contender en France car il s'agit du premier Français à atteindre ce niveau dans un championnat majeur.

Résumé du championnat par Jean-François Dachet, de l'association Contender France:

En général du petit temps, avec une journée de calme total (après un National Open venté)

Jour 1 : 2 courses par 12/15 nœuds, l’Allemand Max Billerbeck  fait 1 et 3, l’Anglais Graham Scott 1 et 2

On sent que les Australiens derrière Mark Bulka vont avoir du mal (spécialiste de la brise, il avait remporté 6 courses sur 8 au National, avec parfois plus de 25 nœuds de vent)

Jour 2 : peu de vent, une seule course, Billerbeck est BFD.

Jour 3 : calme plat, on arrête les séries après seulement 3 courses au lieu de 6 !

Jour 4 : La flotte est maintenant répartie en Gold et Silver Fleet, le vent est revenu et permet de courir deux courses, Billerbeck fait 1 et 2, le Danois Soren Dulong Andreasen (Champion d’Europe 2018) montre les dents et remporte une manche.

Jour 5 : deux manches de médium, Billerbeck assure (2 et 2) et met 14 points au second Scott, le Danois fait 1 et 3 et occupe la 3° place.

La première femme, l’Anglaise Fiona Collins se classe 37° (3 femmes dans la Gold Fleet, du jamais vu)

Le premier Français Laurent Mallay du CVML est 50ème de la Gold Fleet, là encore c’est une première.


Retrouvez les résultats du Mondial Contender ici

Et les photos d'Axel Dachet ici

La vidéo du 1er jour par Muriel Van den Bempt

La vidéo du 2ème jour par Muriel Van den Bempt

La vidéo du 3ème jour par Muriel Van den Bempt

La vidéo du 4ème jour par Muriel Van den Bempt

 

Résultats du National contender 2019 et début du Mondial

P1100079
Le National Contender Open s'est déroulé du 17 au 19 juillet 2019 à l'ENVSN.

61 Contenderistes d'une dizaine de nations, venus de trois continents se sont affrontés en baie de Quiberon pour succéder du détenteur du titre Antonio Lambertini (ITA 2561).

En plus des grosses flottes européennes, l'impressionnante délégation australienne comprenant le champion du Monde Mark Bulka (AUS 2457) a vite démontré qu'elle n'était pas venue faire du tourisme.

Mark Bulka a en effet survolé la compétition en remportant 6 courses sur 8, il devance le champion d'Europe Søren Dulong Andreassen (DEN 1) et l'Allemand Christoph Homeier (GER 551).

La météo a été idéale, avec un premier jour venté (le vent a atteint 25 noeuds), puis deux journées de médium.

Une mise en jambes idéale pour les concurrents du Mondial, en attendant l'arrivée d'autres prétendants au titre.

Vous pouvez consulter les résultats ici

 

Et maintenant, place au Mondial!

 

Les Contender s'installent à l'ENVSN

P1100053Article du site voile.legere.com
Pour la première fois, les Contender ont rendez-vous en France pour un Championnat du monde, et ce, neuf ans après le dernier Européen organisé sur nos terres, c'était à La Rochelle en 2010. Ainsi, du 20 au 26 juillet, pas moins de 130 compétiteurs sont attendus sur le plan d'eau de la baie de Quiberon. Si la majorité annoncée des participants est européenne, on notera tout de même la présence d'une délégation australienne composée de 11 barreurs, dont le champion en titre de la discipline.

Un top niveau mondial et européen

Après sa victoire à domicile en janvier 2018 à l'occasion du dernier mondial, organisé à McCrae en Australie, Mark BULKA fait forcément office de favori. Rappelons qu'il est également détenteur de six médailles en six participations aux derniers mondiaux... N'oublions pas non plus son compatriote Jason BEEBE, vice champion du monde en titre et tout aussi habitué des podiums ces dernières années. Il ne devrait effectivement pas être en reste, lui qui remporta le titre en 2017 à Sonderborg au Danemark après avoir obtenu l'argent en 2016 à Santa Cruz en Californie.

Le danois, Sören DULONG ANDREASEN, double tenant du titre européen (2018, 2014) sera forcément en embuscade, sans compter les nombreux hollandais et italiens dont le niveau n'est plus à prouver. Et chez les français ? On murmure du côté de la Classe tricolore que le pari sera réussi si quelques-uns parviennent à se hisser dans la « gold fleet » et que « plus serait du bonus ! ».

Une dynamique de classe récompensée

Le mondial sera précédé du National Contender Open, du 17 au 19 juillet, avec pas moins de soixante-dix partants attendus. Dès le lendemain, au même endroit, le Championnat du monde prendra place à l'Ecole Nationale de Voile et des Sports Nautiques où durant les trois premiers jours les coureurs seront répartis en 4 flottes évoluant sur le même rond pour les épreuves éliminatoires, avant de passer en « gold » et « silver fleet »... suivi de la remise des prix vendredi 26 juillet.

La Classe Contender en France a été créée il y a seulement dix ans (en 2007, ndlr), avec presque quarante ans de décalage avec les autres nations et la Classe internationale. Aujourd'hui, nous comptons une trentaine de membres et sentons que le bateau correspond toujours à une demande, lui qui est quand même - il faut le rappeler - le premier solitaire à trapèze de l'histoire. A la fois fun et tactique en régate, tout en étant moins exigeant physiquement que d'autres solitaires, nous bénéficions d'une bonne dynamique qui nous permet d'accueillir fièrement ce mondial, organisé avec le précieux concours du Comité Départemental de Voile du Morbihan et l'Ecole Nationale de Voile et des Sports Nautiques !
François-René LABOUS, Président de la Classe Contender

 

 

Ecole Nationale de Voile et des Sports Nautiques
Beg Rohu
56510 Saint-Pierre Quiberon
Tel: 02-97-30-30-30  |  Fax: 09-72-52-56-98

logo ministere Fond Social Européen