logo envsn

Actualités

Paraworld Sheboygan dernier jour

 22 septembre 2018 par Thierry Poirey

fra 13
La revanche de l’Australie !

Victoire méritée de Matt Bugg sur Damien Seguin suivi de l’Américain Dee Smith pour ce Parawolrd 2018 dans la série monotype 2.4. La 1ère place de l’Allemand Heiko Kroeger à cette Medal Race n’a pas suffi à le faire remonter sur le podium, il reste à la médaille en chocolat.

Juste quelques minutes avant l’heure limite officielle de l’Avis de Course, c’est-à-dire à 15h00 pour donner un départ, après que les autres séries Hansa et RS Venture finissent leur finales dans une brise à peine naissante, c’était enfin le tour des 2.4.

La brise thermique annoncée peinait à rentrer en tournant très progressivement vers la droite. Malgré tout, l’observation des courses de Hansa privilégiait le côté gauche… Pour Damien, l’objectif était de finir juste devant Matt pour remporter la médaille d’or… Au départ, Matt et Damien partent bord à bord côté gauche. Malheureusement, Damien se fait « sortir » assez vite et Matt vire en croisant devant vers la droite avec toute la flotte. Damien se retrouve seul à gauche et compte tous ses adversaires directs et indirects devant au premier passage de marque. A la porte sous le vent, sur le classement provisoire instantané, il est même relégué à la 4ème place au général avec l’Allemand largement en tête et Damien 9ème…

Le deuxième bord de près va lui permettre de rebattre les cartes en jouant finement les bascules de vent. Encore un dernier coup de collier et il finit 4ème aux fesses de Matt. Il offre ainsi la médaille d’Or à Matt, mais l’honneur est sauf avec une médaille d’Argent.

Et comme un pied de nez aux organisateurs et coureurs, ce n’est que sur la ligne d’arrivée que le vent rentre franchement en belle brise de 13-14 nds ensoleillée. Un comble ! mais c’est ainsi que se termine ce championnat avec 6 manches plus la Medal Race avec un pincement au cœur. En effet, que nous réserve l’avenir quant à cette discipline du haut niveau paralympique ? Les avis sont assez partagés entre les optimistes qui pensent que nous serons encore de la partie sur les World Cup, le circuit mondial et Européen, et les pessimistes ou fatalistes qui faute d’argent resteront à la maison ou trouveront d’autres loisirs.

Quoiqu’il en soit, merci à la FFVoile et la Direction Technique Nationale, l’Ecole Nationale de Voile et des Sports Nautiques, l’Association des Pieds et des Mains (asso Damien Seguin) pour leur engagement et soutien notamment sur cette épreuve.

PS 1 : Damien nous fait remarquer que depuis les années 2000, l’Australien n’est que le 5ème Champion du Monde après l’Allemand Kroeger, le Français Seguin, le Néerlandais Schmitter, et un autre Hollandais dont nous avons perdu le nom car il n’a été éligible « Handi » qu’une seule année. Quand on vous dit que le 2.4 est une série remarquable !!

PS 2 de la rédaction : Petites pensées particulières à Bruno Jourdren et Xavier Dagault qui auraient dû faire partie du Team France pour ce Paraworld. Mais faute de subventions suffisantes, la délégation française n’était représentée que par Damien.

Paraworld Sheboygan jour 4

21 septembre 2018 par Thierry Poirey

briefing
Too much windy today

Décidemment, la météo n’est pas des nôtres cette semaine. Après avoir peiné les premiers jours avec un maximum de 5 noeuds, nous voilà sous 25-30 noeuds d’ouest avec un joli ciel de traîne.

Décision fatale de l’organisation à 11h00 => annulation de toutes les courses aujourd’hui… Au programme initial qui prévoyait un total de 12 manches (plus la medal race), nous n’aurons couru que 6 manches !

Il ne reste que demain avec la Medal Race à double point pour les 10 premiers. Les suivants peuvent plier bagage. Au nombre de manches courues, cela fait ma « cher manche » notamment pour les Européens.

Le classement ne change donc pas depuis hier soir. Les 3 premiers se suivent à 1 point d’écart, à savoir Damien cumule 12 points, l’Australien Matt Bugg 13 points, l’Américain 14 points, et loin derrière l’Allemand Heiko Kroeger 26 points. On peut noter la très belle performance de la jeune Suédoise à la 5ème place.

Mais tout peut changer demain tout du moins pour les 3 premiers. Grosso merdo, il faut rester devant….

Paraworld Sheboygan jour 2

19 septembre 2018 par Thierry Poirey

Australian’ day today !!
L’australien Matt Bugg plus précisément Tasmanien médaille d’argent aux derniers Jeux Paralympiques de Rio, fut très inspiré aujourd’hui en encaissant seulement 4 points avec des places de 2, 1 et 1.

Damien limite la casse en finissant 10, 6 et 2 en se faisant coiffer sur le poteau par Matt sur la dernière manche.

En revanche, l’Allemand Heiko Kroeger engrange un max de points avec un départ prématuré, puis 14ème et enfin 4ème…

Après 5 manches (dont la plus mauvaise enlevée), 1 seul point sépare Matt 10 pts, Damien 11 pts et l’Américain Dee Semith 12 pts. Heiko est relégué 10 points derrière avec 22  pts et surtout tous ses jokers utilisés, il n’a plus droit à l’erreur.

Nous avons assisté à quelques bravoures avec une très belle 2ème place de la très jeune Suédoise Fia Fjelddahl (vous prononcez comme vous pouvez) et l’Espagnol Rafa Andarias.

Nous avons couru 3 manches sous un ciel bien gris et du vent de NE aléatoire en force et direction, voire même évanescent, mais toujours avec un gros clapot qui ne semble pas déranger le gros gabarit de Matt Bugg proche des 100kg.

Sur l’ensemble des 6 bords de près (2 par manches) et 6 bords de vent arrière (2 par manches), nous avons assisté à une splendide bataille mais surtout remontée de Damien à travers la flotte sur le premier près de la dernière du jour. Parti en retrait après quelques difficultés avec un ou 2 retardataires sur la ligne, on peut parier que Damien a réalisé le meilleur CMG de la flotte en enroulant la marque au vent aux fesses de l’Américain leader à ce moment-là. Ce n’est pas moins de 15 virements en moyenne que chaque concurrent a dû réaliser pour se frayer un chemin dans ce vent de 7 à 10 nds dans une fourchette de 15 à 20° d’écart. Damien n’a pas failli à sa réputation en trouvant quelques « passages secrets ».

Après bientôt une semaine passée ici sous une météo digne de la Floride, nous venons de changer de latitude proche de l’Irlande avec de la pluie et du vent annoncés pour les jours suivants…à raison de 3 manches de 50mn chacune.

jour 2

 

 

 

Paraworld Sheboygan jour 3

jour 3 2
20 septembre 2018 par Thierry Poirey

French day today and lazy day

Une seule manche courue aujourd’hui par un vent décidément bien fainéant mais avec un clapot à faire vomir les plus sensibles.

Damien s’offre une très brillante victoire et nous démontre s’il en était besoin, sa capacité à optimiser sa route. Encore un parcours parfait, tout comme son départ bien assuré en milieu de ligne après un premier rappel général.

Dans de telles conditions, il faut avoir les nerfs solides avec des jambes bien détendues pour barrer un bateau de 254 kg plus un barreur ici de 76kg.

Au premier passage de marque au vent, on pouvait parier que le prochain Champion du Monde serait parmi les 4 premiers… Dans l’ordre, nous avions Damien, l’Américain Dee Smith, suivi de près par l’Australien Matt Bugg puis l’Allemand Heiko Kroeger. Ce classement restera le même jusqu’à la ligne d’arrivée et laissons « l’avenir devant nous » pour connaître la fin de l’histoire samedi soir…

Anthony Marchand / Giancarlo Pedote : une histoire de Moth

Moth 21 02pte
Ce mercredi, deux navigateurs se sont succédé sur le plan d'eau de l'ENVSN à la barre d'un Moth. Il s'agissait d'Anthony Marchand et Giancarlo Pedote qui se retrouvaient à l'ENVSN pour effectuer une passation de bateau.

Anthony, brillant second de la dernière Solitaire Urgo-Le Figaro, vainqueur de 2 des 4 étapes (sur Groupe Royer-Secours Populaire), a laissé son Figaro pour essayer le Moth de Giancarlo qu'il envisage d'acquérir. Le rendez-vous entre les deux marins s'est naturellement fait à l'ENVSN, les conditions de navigations étant "justes géniales. Pour moi, avec un bateau à foil, il faut venir à l'ENV", dixit Anthony. Au programme : essais puis entraînement intensif pour être prêt pour le GC 32 racing tour à Toulon et pour la Martinique Flying Regatta à l'automne.

De son côté, Giancarlo Pedote (coureur en Mini 6.50, Figaro, Class 40, Multi 50, Moth à foils et Imoca) cède son Moth pour une embarcation un peu plus imposante mais toujours équipée de foils, en l'occurence l'Imoca Ucar (ex Saint-Michel Virbac sur lequel Yann Eliès va courir la prochaine Route du Rhum)... avec pour objectif le Vendée Globe 2020.

Nous leur souhaitons à tous les deux beaucoup de bonheur dans leurs entreprises respectives!

Ecole Nationale de Voile et des Sports Nautiques
Beg Rohu
56510 Saint-Pierre Quiberon
Tel: 02-97-30-30-30  |  Fax: 09-72-52-56-98

logo ministere Fond Social Européen