Actualités

Réunion des entraîneurs des séries archimédiennes à l'ENVSN

Séries archimédiennes
Après les entraîneurs des séries à foils, c'était au tour des entraîneurs des séries "archimédiennes" de se réunir à l'ENVSN du 2 au 4 février. Il s'agissait des coachs des séries olympiques présentes aux J.O. de Paris 2024 (470, ILCA 6, ILCA 7, 49er et 49er FX) et des séries jeunes.

Paul Iachkine, Yves Clouet, Bertrand Dumortier de la cellule Engins de la FFVoile et le directeur de l'équipe de France, Philippe Mourniac, ont mis en place ce premier temps de travail avec les entraîneurs concernés, dont une partie a pu suivre les travaux en visioconférence.

Les participants ont bénéficié de l'expertise de deux "anciens" de l'olympisme et de l'America's cup, Jean-François Cuzon et Michel Kermarec. Michel Kermarec (sélectionné aux JO de Séoul en 1988 en soling) est l'un des meilleurs spécialistes mondiaux de l’aéro et de l’hydrodynamique. Il a apporté son éclairage sur l'ensemble des process en jeu pour aller plus vite à la voile.

Jean-François Cuzon (champion du monde de 470 en 1999), de la société Pixel sur mer, est intervenu sur l'analyse du fonctionnement des engins, le recueil et l'utilisation des datas.

BPJEPS voile multi-support: nouvelle formation en Corse

BPJEPS voile corse
En septembre 2021, l'ENVSN, le CDV de Haute-Savoie et la ligue Auvergne-Rhône-Alpes lançaient une nouvelle formation BPJEPS voile multi-supports jusqu'à 6 milles d'un abri (voir article).

En 2022, l'ENVSN relance l'opération avec la ligue Corse de voile et ouvre un nouveau dispositif de formation au BPJEPS voile multi-supports.

La formation se déroulera du 9 mai 2022 au 30 octobre 2023.
Date prévisionnelle des sélections : du 4 au 7 Avril 2022 sur 2 supports que vous aurez choisis.
Date limite d’inscription auprès de la Ligue Corse de Voile : 1er mars 2022. Le dossier d'inscription est ici

Pré-requis pour s’inscrire

Avoir fait de la compétition dans le support choisi en Niveau 5/ être détenteur du permis mer/ être détenteur du PSC1 ou autre diplôme justifiant l’acquisition des premiers secours/ être détenteur du savoir nager/ être apte à la pratique et à l’encadrement de la voile
A qui s’adresse cette formation ?
- pour toute personne valide ou en situation de handicap,
- qui a fait de la compétition en voile (catamaran, dériveur, planche à voile ou sportboat) au niveau régional
- vivant en Corse ou sur le continent mais qui souhaite dynamiser la voile insulaire
- quelque soit votre situation professionnelle.

Financements possibles : en apprentissage, par votre OPCO, via le CPF, votre employé, en auto-financement.

Contact pour tout renseignement :

Natacha Dellard - 06.60.07.88.00
David Pitoun, Président de la Ligue corse de voile

 

Jeu-concours C-monspot en partenariat avec l'ENVSN: félicitations aux gagnants

Cmonspot
C-monspot a organisé en fin d'année 2021 un jeu-concours de Noël. Le jeu consistait à répondre à la question suivante : quel est le principal site d'hivernage breton de cet oiseau ?
Il s'agit du plongeon arctique, oiseau assez rare à observer, dont le principal site d'hivernage connu en Bretagne est la rade de Brest.
L'ENVSN a apporté sa contribution à ce jeu en offrant 3 places de cours en ligne de météo marine.
Félicitations à tous les gagnants.
Et pour ceux qui ne connaîtraient pas le site C-monspot de l'Office Français de la Biodiversité, dont l'ENVSN est partenaire fondateur, rendez-vous ici

Concilier activité sportive et protection des espèces

Le littoral abrite de nombreuses espèces protégées qui contribuent à son attractivité. Pratiquer vos activités de loisirs tout en respectant et protégeant l’environnement, c’est possible. C-monspot vous informe sur la fragilité de vos spots de pratique en Bretagne.

C-mon spot permet :
- d’exercer son activité sportive dans le respect de la faune sauvage,
- de connaître cette faune sauvage marine (phoques et oiseaux) et d'adapter sa pratique de sports et loisirs à la fragilité du milieu naturel,
- de participer et contribuer à cette préservation.

#SportMerLittoral. Nouvelle signalétique pour les baignades surveillées

signalétique
Le Ministère chargé des Sports a constaté une grande disparité dans la matérialisation des zones de baignade sur le territoire ainsi qu’un décalage de la réglementation nationale avec la norme internationale.

Une concertation de l’ensemble des parties prenantes de la surveillance des baignades a donc été engagée pour harmoniser les pratiques en matière de signalétique. En d'autres termes, les drapeaux de couleur verte, jaune ou rouge que vous voyez sur les plages en période estivale sont désormais soumis à une norme.

une norme volontaire

En 2019,  un travail avec l’Association française de normalisation (AFNOR) a abouti à la production d'une norme d’application volontaire (AFNOR SPEC X50-001). Le Ministère chargé des Sports a autorisé le téléchargement gratuit de cette norme jusqu’au 31 décembre 2022.

Lancée à l’initiative des acteurs du marché, la norme volontaire est un cadre de référence qui vise à fournir des lignes directrices, des prescriptions techniques ou qualitatives pour des produits, services ou pratiques au service de l’intérêt général. Elle est le fruit d’une co-production consensuelle entre les professionnels et les utilisateurs qui se sont engagés dans son élaboration. Toute organisation peut ou non l’utiliser et s’y référer ; c’est pourquoi la norme est dite volontaire.

Le décret n°2022-105 du 31 janvier 2022 relatif au matériel de signalisation utilisé pour les baignades ouvertes gratuitement au public, aménagées et autorisées abroge le décret n°62-13 du 8 janvier 1962.
Il reprend une partie de la norme qui devient d’application obligatoire à partir du 1er mars 2022 :
Mât permettant de rendre visible les signaux en tout point de la zone de baignade ;
- Les signaux à hisser sur ce mât :
Drapeau rouge de forme rectangulaire « Baignade interdite »
Drapeau jaune de forme rectangulaire « Baignade surveillée avec danger limité ou marqué »
Drapeau vert de forme rectangulaire « Baignade surveillée sans danger apparent »
- Deux drapeaux rectangulaires bicolores, composés de bandes horizontales rouge en haut et jaune en bas de limitation de la zone de baignade surveillée.

Drapeaux

Ce nouveau décret et cette norme ont pour objectif d’harmoniser la signalétique relative à la baignades afin d’améliorer l’information aux citoyens.

Lire le décret ☛ https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000045100440

En savoir plus ☛ Evolution de la signalétique des zones de baignade publiques spécialement aménagées et surveillées

Quentin Delapierre et Manon Audinet de retour à l'ENVSN en nacra 17

Quentin et Manon
Quentin Delapierre et Manon Audinet, de l’équipe de France de voile (série Nacra 17) sont en entraînement à l’ENVSN pour quelques jours. L'occasion de leur poser quelques questions :

Que faites-vous à l’ENVSN cette semaine ? 

Quentin : On alterne les entraînements en dehors du collectif olympique entre La Rochelle et l’ENVSN (Manon vit à La Rochelle et Quentin à Auray). Ça permet de continuer à naviguer, de se faire plaisir sur le bateau, c'est comme ça qu'on a envie de fonctionner pour cette P.O. (préparation olympique). Et puis, ici, avec Polo et Yves c'est toujours très enrichissant (Paul Iachkine et Yves Clouet du laboratoire de mesures).

Manon : Dès qu'on est là, on passe dans leur bureau, ils viennent au bateau, on a souvent des discussions intéressantes même si elles n'étaient pas forcément programmées et on sait que si on a besoin d'aide pour certaines choses, ils seront là pour nous. C'est plutôt cool de les avoir à portée de main!

Des changements ont été annoncés sur le Nacra 17, où en êtes-vous ?  (plus d'infos ici)

Manon : Oui, on va avoir de nouveaux types de safran (la partie horizontale qui permet au bateau de voler) et aussi un système qui permettra de les régler de façon plus dynamique. Là, on est en attente de la livraison des pièces, on espère les avoir au début du mois de mars. Ca va changer un peu la donne sur le bateau, on va devoir redonner des mesures à faire au labo et puis nous réapproprier un peu le bateau quand on aura ces nouveaux safrans.

Quel est votre programme pour les mois à venir ?

Quentin : il n'y a pas de régate avant la semaine olympique de Palma, ce sera la première régate depuis les Jeux, je pense qu'il va y avoir tout le monde.

Comment on se remotive pour repartir sur une nouvelle P.O. ? 

Quentin : En changeant des choses déjà. Tous les deux, on s’est bien dit les choses après les Jeux et pas que des trucs marrants. Par contre, on change des trucs et on a le sentiment d'avoir analysé la situation et évolué pour aller dans le bon sens. C'est comme ça que tu te remotives, si tu refais les mêmes erreurs, c'est l'enfer.

Manon :  je suis d'accord, ce qui remotive c'est le changement que nous on s'impose et celui qui vient de l'extérieur : nouveaux safrans, nouveaux objectifs de travail, nouvel entraîneur (Benjamin Bonneau) avec qui il faut qu'on apprenne à fonctionner, c'est top. 

Et comment articulez-vous ce projet olympique avec le circuit Sail GP ? 

Quentin: ça change plein de choses pour moi, ça ouvre plein de perspectives, une nouvelle vision. En 2020-2021, on a dû faire 250 jours de navigation en Nacra 17. Faut pas se mentir, c'est rébarbatif. Le fait de faire autre chose, ça permet de venir avec la niaque, d'être frais, d'être clairvoyant sur ce que tu fais. Venir pour cocher une case et repartir, quand tu fais de l'olympisme, à partir d'un moment, c'est le plus dur à faire.

J'espère que Manon va pouvoir intégrer l'équipe. Elle a fait les stages de Waszp. L'équipe française, avec Bruno Dubois, pousse pour qu'il y ait une grosse dynamique sur le territoire. On a plein de gens hyper compétents en France, il faut s'en servir. J'ai toujours pensé que si tu ne fais que de l'olympisme, avec la culture du nautisme qu'on a en France, c'est un peu dommage. Il y a tellement de choses à apprendre à côté...

Manon : pourvoir naviguer sur d'autres bateaux, de pouvoir me retrouver toute seule sur un Waszp, d'avoir la barre entre les mains, de pouvoir décider de ce que je fais complètement, c'est sympa. C'est toujours pareil, dès qu'on navigue sur d'autres supports, on apprend des choses qui sont transposables sur le Nacra et inversement je pense... ça demande de l'organisation mais c'est une plus-value. Il faut pouvoir gérer ça pour ne pas se perdre dans les deux projets, c'est super intéressant.

Manon AudinetQuentin Delapierre

Sous-catégories

Ecole Nationale de Voile et des Sports Nautiques
Beg Rohu
56510 Saint-Pierre Quiberon
Tel: 02-97-30-30-30  |  Fax: 09-72-52-56-98

Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Mesure d'audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics et Google Ads, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

Contenus interactifs

Ce site utilise des composants tiers, tels que NotAllowedScript6335e18b9e6d1ReCAPTCHA, Google NotAllowedScript6335e18b9e415Maps, MailChimp ou Calameo, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

Réseaux sociaux/Vidéos

Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

Session

Veuillez vous connecter pour voir vos activités!

Autres cookies

Ce CMS Joomla utilise un certain nombre de cookies pour gérer par exemple les sessions utilisateurs.