Logo du PPRCadeau de Noël

Nous avons appris juste avant la fermeture pour les vacances de fin d'année que le projet déposé à l'Agence Nationale de la Recherche  "Du Carbone à l’Or Olympique" avait été retenu et serait doté de la somme de 1 679 314€.

Paris le 19 décembre 2019 - Frédérique VIDAL, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, Roxana MARACINEANU, ministre des Sports et Guillaume BOUDY, secrétaire général pour l’investissement, annoncent les 6 lauréats du premier appel à projets de recherche « Sport de très haute performance ».

Ce projet cherchera à proposer aux athlètes de voile olympique les moyens d’optimiser le matériel et son adéquation avec le sportif dans des conditions de courses déterminées (défi 4). Il est porté par Marc FERMIGIER de l’ESPCI Paris et associe la Fédération Française de Voile.
Notre collègue, Paul Iachkine, fait partie de l'équipe, tout comme Jacques Saury de l'Université de Nantes (et ancien collègue).

Un programme prioritaire de recherche en vue de Paris 2024

L’appel à projets « Sport de très haute performance » est un Programme Prioritaire de Recherche (PPR) en vue de Paris 2024 qui mobilise la communauté scientifique pour répondre aux besoins des sportifs de haut niveau afin d’atteindre la plus haute performance. Doté de 20 millions d’euros, il est financé par le Programme d’investissements d’avenir. L’objectif de cet appel à projets est de financer des travaux de recherche appliquée transposables dans la préparation des sportifs français pour l’échéance de 2024. Les projets proposés devaient donc associer des équipes de recherche reconnues dans leur domaine et des fédérations sportives afin d’accompagner les meilleurs athlètes français vers la haute performance.
Pour cette première vague, le jury a examiné 26 dossiers sur des critères de qualité scientifique, d’innovation mais aussi sur leur potentiel en matière de retombées sportives. Il a proposé de retenir et de financer 6 projets qui couvrent neuf défis, parmi lesquels six de manière prioritaire : prévention et traitement des facteurs de risques, cognition et préparation mentale, interactions athlète-matériel et optimisation du matériel, apprentissage et optimisation du geste sportif, quantification des charges d’entraînement, spécificité du domaine paralympique.
Lire le communiqué