Stage laser
Dans le cadre du programme
Génération 2024, 30 jeunes laséristes et 7 cadres de la Fédération Française de Voile se sont retrouvés au mois de novembre à l'ENVSN pour 6 jours de stage, sous la houlette de François Husson (entraîneur national). "Nous avons invité les coureurs des pôles France de Marseille, Brest et La Rochelle, des pôles espoirs du Havre, de Brest, de La Rochelle et de Marseille et ensuite des coureurs de club (Corse, Marseille, Cannes) qui ont été identifiés soit sur le championnat de France, soit sur les épreuves de la Toussaint. Il s'agit de coureurs à potentiel que l'on soumet aux mêmes tests."[François Husson]

objectif n°1 : tests physiques et formation des entraîneurs

Durant la semaine, chaque athète a été soumis à différentes épreuves : le "test solitaire", un test PMA (puissance maximale aérobie) en vélo et un test sécuritaire, plus centré sur la respiration et la souplesse, le tout mis en place et animé par Cyril Fournier.

"En même temps qu'on fait passer les tests physiques, on en profite pour former les entraîneurs des pôles et des clubs pour qu'on soit tous au même niveau de formation par rapport au passage des tests et aussi par rapport aux bonnes pratiques. A l'avenir, on aura uniquement un rassemblement national par an sur ce thème-là et ensuite il y aura deux autres périodes de tests qui auront lieu dans les structures. Le fait que tout le monde soit au même niveau de lecture permettra qu'une évaluation faite à Brest, au Havre ou à Marseille soit à peu près la même".[François Husson]

Le test solitaire existe depuis plus de 25 ans et au départ il portait uniquement sur le physique et l'évaluation physique initiale. "On l'a fait évoluer en 2016, on est parti sur les "bonnes pratiques" puisqu'il y avait une prise de conscience qu'il y avait quand même des gestes délétères au niveau physique et donc la prise en compte de ces problématiques a fait évoluer les tests pour respecter les bonnes pratiques et en même temps pour que le test valorise les postures, la respiration et pas uniquement la performance musculaire. On avance en fonction des nouvelles connaissances, par rapport aux erreurs du passé et aussi par rapport aux moyens qu'on a maintenant d'évaluer qu'on n'avait pas une époque. Donc le test a évolué, l'analyse du test aussi a aévolué. On a une grille très complète et spécifique." [François Husson]

En plus du travail à terre, on intervient sur également sur l'eau : "on cherche à mettre en place des exercices physiques en fonction de la météo pour pouvoir travailler ce thème de la prépa physique".

Stage national laser
Objectif n°2 : préparation des youth sailing world championships

Christophe Espagnon du pôle de La Rochelle est intervenu plus spécifiquement pour préparer les coureurs qui vont aller au championnat du monde jeunes à Oman au mois de décembre. Les athlètes sélectionnés sont Théa Lubac et Martin Kowalski.

Conclusion : les conditions du stage étaient atypiques car notre salle de sport subit actuellement une cure de rafraîchissement, pour revenir plus belle et plus fonctionnelle en 2022. C'est dans la voilerie que se sont déroulées les séances de tests et de préparation physique. Un cadre original, beaucoup d'espace, ce qui a beaucoup plu aux participants.

Sur l'eau, il a fallu s'adapter au vent un peu faible : "on a profité des créneaux sans vent pour sensibiliser les jeunes et leur faire prendre conscience des techniques et du respect des bonnes pratiques en s'auto-encadrant. Par exemple pendant 2h, ils mettaient en place un exercice pour un copain, et en fin de séance, ils devaient s'auto-évaluer, donc voilà on n'a pas perdu de temps. En plus, les conditions d'accueil étaient au top, le personnel à l'écoute." [François Husson]