Equipe 49er en foil
Après une longue interruption due à la crise sanitaire, les entraînements sportifs reprennent à l'ENVSN cette semaine. Les sélectionnés olympiques en 49er, Emile Amoros et Lucas Rual, accompagnés de leurs partenaires d'entraînement Kevin Fisher-Guillou / Yann Jauvin et Erwan Fisher-Guillou / Clément Péquin et de leur coach Françoise Le Courtois, inaugurent cette 2ème partie de saison  très particulière

Le stage est programmé et partiellement animé par Françoise Lecourtois qui laisse le groupe en auto-encadrement en milieu de semaine.

Le plaisir d'abord

Pour ce stage de reprise, le mot d'ordre principal est le PLAISIR, les deux autres sont sensations et cohésion. Plaisir de sortir, d'être enfin sur l'eau, de retrouver les partenaires et amis. Le planning de la semaine est adapté à cette période inédite :

  • préparation physique. L'accès à la salle de sport étant pour le moment interdit, le matériel nécessaire a été désinfecté et transporté en extérieur. La météo radieuse facilite les choses! Un programme adapté a été élaboré pour respecter les consignes médicales avec un dosage des efforts.
  • navigation. La navigation en double est pour le moment proscrite. Les sportifs ont donc troqué leurs 49er contre des dériveurs à foil (Moth et Onefly). Pour une fois, les 6 coureurs pourront naviguer et se confronter ensemble sur des bateaux volants, qui offrent des similitudes avec leur support en terme de glisse, de vitesse, d'assiette et de sensations. Lundi, après un échauffement en paddle faute de vent en début de journée, l’équipe s’est envolée pour une belle session de 3 heures d’engin volant, foiling jibe pour tout le monde, et des sourires magiques. 

 

Un calendrier entièrement repensé

Après un début d’année en Australie pour y disputer les championnats du monde et un entrainement écourté à Palma début mars, toutes les épreuves internationales ont été annulées ou reportées en 2021. L’encadrement a donc dû repenser toute la planification pour préparer au mieux les athlètes pour les JO qui auront lieu en 2021, en tenant compte des contraintes actuelles. Dans le but de limiter les déplacements, mais aussi les contacts avec l’extérieur, l’équipe a opté pour une préparation estivale ayant comme camp de base l’ENVSN. C’est ainsi qu’ils vont enchaîner 6 stages d’une dizaine de jours à l’ENVSN d’ici la fin du mois d’août encadrés par Manu Dyen et Françoise Le Courtois.

Photo et vidéo Muriel Vandenbempt