Actualités
EUROSURF : La France remporte un 10ème titre européen ! PDF

En plaçant 11 surfeurs en finale de leur catégorie, l'équipe de France a remporté un 10e titre de champion d'Europe junior, le neuvième consécutif, ce samedi à Sao Miguel, aux Açores. Elle termine sa compétition avec quatre médailles d'or, deux d'argent et trois de bronze.

 

 

C'est une nouvelle leçon que les Bleuets ont donné au surf continental. Champions d'Europe junior depuis 1998, les juniors Français sont venus dicter leur hégémonie aux Açores, haut lieu du surf portugais. Une fois de plus, la compétition a délivré son lot de surprises avec des victoires attendues, d'autres plus surprenantes, des retournements de situation et des contre-performances malencontreuses.

Nouvelles nations, nouvelle donne

Si la France reste loin devant sur la scène continentale, Eurosurf junior a permis à de nouvelles nations de se révéler dans le concert européen à trois. On pense au Maroc, quatrième au général avec un titre individuel, le premier de sa jeune histoire ; Mais aussi à l'Allemagne et ses médailles d'or et d'argent, au Pays de Galles et à ses deux finalistes, et à l'Irlande et son finaliste en surf U18 ! Dans la roue de la France, depuis toujours ou presque, l'Espagne termine cet Euro à la deuxième place mais sans aucun titre individuel. Le Portugal, lui, est sur le podium avec un titre qui sauve la maison lusitanienne.

Doublet historique pour Léo-Paul Etienne

Au rang des performances, Léo-Paul Etienne entre un peu plus dans l'histoire du surf français. Champion du monde cadets en avril, il est champion d'Europe cinq mois plus tard. Un doublet inédit. Historique.

Notons, enfin, que hormis Bisso, les trois autres champions d'Europe français, dont Etienne, sont tous issus du tableau des repêchages. Ce qui nous fera écrire que cette équipe de France junior cuvée 2014 avait du coeur mais aussi des tripes. Rendez-vous dans deux ans pour la passe de 11. Ce sera au Pays de Galles ou au Danemark.

 

 

DANS LE DÉTAIL

Surf U18

Le titre de Tim Bisso ne souffre aucune discussion ! Le Guadeloupéen a remporté toutes ses séries, du premier tour à la finale. Il est surtout monté en régime au fil des tours. En finale, il a apporté davantage encore de puissance dans son surf. Deux grosses droites maltraitées à grands coups de rollers backside dans les dix premières minutes lui ont permis de prendre les commandes et de ne jamais les lâcher. Deux mois après sa première victoire en Pro Junior, Bisso succède au palmarès à des grands noms du surf français comme Florès, Lacomare, Duvignac, Huscenot. Souhaitons lui la même carrière.

Deuxième, comme il y a deux ans à Lacanau, Nelson Cloarec avait pourtant parfaitement entamé sa finale avec une bombe à 8,77 pts, soit le meilleur score de tout l'Eurosurf ! Mais le surfeur de Capbreton n'a jamais trouvé un back up pour aller titiller Bisso. Pour sa dernière sortie avec les juniors, le capitaine de l'équipe de France s'en va sur une nouvelle médaille. Chapeau bas.

Surf U14

On le voyait beau comme pas possible. On le disait champion d'Europe avant même le début de la compétition. Marco Mignot a pourtant raté son début d'Euro. Trop tendu, pas dans le rythme, le Biarrot a disparu du tableau principal pour passer par les repêchages. Remis à sa place, il a peu à peu retrouvé son surf pour totalement se lâcher en finale. Impressisonnant dans sa technique, son aisance, sa communion avec la mer, le Biarrot s'est imposé sur son choix de vagues et sur leur exploitation. De grosses manoeuvres, dont un reentry d'un autre monde, lui permettent de remporter une première compétition internationale à seulement 13 ans.

Un parcours parfait jusqu'en finale mais une série où il n'a jamais eu l'opportunité de s'exprimer. Mathis Crozon est sorti très frustré de sa finale. Sa quatrième place ne reflète pas le talent et surtout l'abnégation du Réunionnais. Malgré de très beaux rollers de dos, un engagement total, il repart au pied du podium. Mais, assurément, on reverra le guerrier de l'Océan indien.

Surf U16

Arrivé avec un titre de champion du monde cadets et l'obligation de confirmer, Léo-Paul Etienne a semblé perdre pied en début de semaine. Incapable de maîtriser son surf, et sans doute la pression, il a peu à peu retrouver ses sensations. Bien accompagné au sein de l'équipe, par ses coéquipiers et un staff aux petits soins, Etienne s'est remis en selle en repêchages avec le devoir de se remettre dans le bon sens. Un parcours marathon jusqu'à la finale où il a tout lâché. Irrésistible, avec des rollers de face bien puissants et un choix de vagues exemplaire, l'Antillais a fait cavalier seul. Il devient le premier Français à remporter les titres mondial et européen de sa catégorie, qui plus est la même année.

Comme Crozon en minimes, le  Saint-Martinois Titouan Boyer a fait un parcours parfait jusqu'en finale. Après un très bon début qui lui a permis de se maintenir au contact d'Etienne et de l'Espagnol Luis Diaz, « Titou » a baissé de rythme au fil des minutes. Sa médaille de bronze confirme toutefois le potentiel du garçon et doit lui servir pour les compétitions à venir.

Surf U18 filles

Le duo Thyssen - Véteau apparaissait intouchable en début de compétition. Au final, les Françaises repartent avec la seule médaille de bronze de Thyssen. Les plus gros scores, les meilleurs totaux, le meilleur surf pur, n'a pas suffi aux deux Antillaises. Sans Véteau (lire par ailleurs), Tessa Thyssen représentait, seule, les couleurs et les chances françaises en finale. A contre-temps, mal placée car toujours plus bas que ses trois adversaires, elle a laissé s'échapper l'anglo-portugaise Keshya Eyre et l'Espagnol Ariana Ochoa. Et quand elle s'est réveillée, avec un 6,17 pts, il était déjà trop tard.

Grosse déception pour Kim Véteau, donc, qui s'est faite sortir en finale des repêchages en matinée. La vice-championne du monde ISA, tête de série n.1 de la compétition, était pourtant en tête à 5 minutes de la fin avant de se faire doubler par la surprenante Eyre et par une dernière vague de Ochoa. A contre-temps dans cette série, la Guadeloupéenne n'a jamais trouvé la bonne vague pour s'exprimer et termine ses championnats frustrée.

Longboard

Ben Carpentier avait pour mission de succéder à Gaspard Larsonneur au palmarès. Le Breton était mal parti avec une sortie de route dès le 2e tour et un chemin délicat puisque passant par les repêchages. Lui aussi est allé jusqu'au bout en se hissant d'abord en finale puis en l'éclaboussant avec un surf intelligent et une prise de risque calculée. Du classique d'entrée de vague (nose) et du moderne dans la partie critique (roller et cut back bien carvé). Un 6,50 d'entrée ; un 7,00 points pour conclure. Le spécialiste du Stand Up Paddle apparaît de plus en plus comme le nouveau waterman français.

Bodyboard U16

Orphelin de Raphaël Bardou (lire par ailleurs), Milo Delage a parfaitement entamé sa finale avec un 6,33 pts sur une gauche avec un bon rollo bien haut. Rapidement éteint par le choix de vagues du Marocain Abdenbi et de l'Espagnol Pipaon, le Réunionnais a voulu patienter pour prendre les meilleurs vagues et refaire son retard. En vain. Malgré une technique irréprochable, Delage s'est laissé distancer par les deux premiers. Il prend néanmoins une médaille de bronze encourageante pour la suite de sa carrière.

Raphaël Bardou, lui, aura eu l'avantage de ne jamais baisser les bras. Dans une finale de repêchages de haut vol, où figurait le futur vainqueur, l'Arcachonais a choisi l'option nord où déferlaient quelques bonnes séries de vagues. Malchanceux, il n'en n'a eu que très peu, et aucune avec un réel potentiel. Il ne passe pas ce dernier obstacle et prend une 5e place, qui récompense un sportif et un coéquipier exemplaire.

Bodyboard U18

Quatrième européen voici deux ans à Lacanau, Alex Castilo avait une revanche à prendre sur lui même. Sorti en demi-finale, il est passé, lui aussi, par les repêchages pour aller jouer le titre et titiller son rêve. Comme Bardou, il a eu à choisir entre l'option nord et la sud. Très mal parti dans sa finale, il s'est refait dans les dix dernières minutes en s'arrachant sur deux gauches bienvenues. Bilan : il passe de la quatrième à la deuxième place et repart des Açores avec de l'argent qui fait son bonheur.

Impressionnant en demi-finales, Mickaël Kerlir est apparu transparent en finale. Dommage car le potentiel entrevu sur les tours précédents laissé augurer une récompense en bout de course. Le Breton repart de Sao Miguel avec la frustration de finir au pied du podium. Mais lui aussi a appris et se servira de cette expérience pour les compétitions à venir.

 

PAROLES DE CHAMPIONS

Tim Bisso (champion d'Europe surf U18) : « Je trouve ce résultat très bon pour ma carrière, ça va me booster pour la suite. Je me suis surpassé. Cette victoire est la récompense de mes efforts. Merci à mes parents, à ma famille. C'est génial. Ce qui s'est passé ces derniers mois ? J'ai retrouvé de la confiance. Je n'en avais plus. Là, je suis confiant en mon surf, en ma technique, en moi. Je ne sais pas où je serai dans quelques mois, mais je suis bien. Ce qui fait plaisir est le soutien des coaches sur mon surf et sur la façon dont je fais les choses. Merci à eux, à tout le staff. J'ai passé une super semaine. »

Marco Mignot (champion d'Europe surf U14) : « C'était parfait. J'ai pris un 6 pts d'entrée, je ne pensais pas avoir une telle note. Après mon 7 pts, je me suis dit, le titre est pour moi. Mais j'ai beaucoup stressé car je savais que les autres pouvaient revenir. Les dernière minutes ont été très longues. J'avais très peur. J'étais tellement stressé ! Mais ça s'est bien terminé. Je suis champion d'Europe, je dédie ce titre à mon grand-père et à toute la famille Mignot ! »

Ben Carpentier (champion d'Europe longboard) : « Cette finale s'est déroulée comme dans un rêve. J'ai débuté mon championnat du mauvais pied, je suis passé par les repêchages très vite. Je remercie les coach et Pitou, le préparateur physique. Je suis arrivé en finale enfin prêt. J'ai donné tout ce que j'avais. J'ai passé les plus gros scores de toute ma compétition. C'est incroyable. Ce titre est énorme car je n'ai jamais été champion de France et là, je suis champion d'Europe. Je suis très fier. C'est un moment incroyable pour moi. Je vais aller sur les championnats de France serein. »

Léo-Paul Etienne (champion d'Europe surf U16) : « J'ai très mal commencé ma compétition. J'ai passé tous mes heats en reprenant confiance. En finale un, je prends 7,5, puis un 8,5, et une troisième vague à 7,5 pts. C'était juste incroyable ! Je ne sais pas ce qui s'est passé au début de la compétition, je ne trouvais pas mon surf. J'ai eu peur de me faire sortir. En finale des repêchages notamment. Je suis passé deuxième de justesse et je me suis hissé en finale. L'équipe m'a motivé, surtout les coaches. Ils m'ont remis dedans. Je dédie ce titre et ce doublet champion du monde-champion d'Europe à ma famille et à l'équipe de France ! »

 

LE CLASSEMENT PAR NATIONS

1. France 10,970 pts

2. Espagne 9,619 pts

3. Portugal 8,664 pts

4. Maroc 7,841 pts

5. Irlande 6,388 pts

6. Channel Islands 6,333 pts

7. Allemagne 6,248 pts

8. Pays de Galles 6,178 pts

9. Belgique 6,138 pts

10. Angleterre 5,228 pts

11. Italie 4,315 pts

12. Danemark 1,675 pts

13. Norvège 1,308 pts

14. Suède 1,298 pts

15. Autriche 610 pts

 

LES RÉSULTATS

Finales

Surf U18 :

1. Tim Bisso (Fra) 16,60 pts

2. Nelson Cloarec (Fra) 15,10 pts

3. Leon Glatzer (All) 14,57 pts

4. Gearoid Mc Daid (Irl) 8,54 pts

Surf files U18 :

1. Keshya Eyre (Ang) 13,16 pts

2. Ariane Ochoa (Esp) 11,56 pts

3. Tessa Thyssen (Fra) 11,20 pts

4. Teresa Bonvalot (Por) 9,20 pts

5. Kim Véteau (Fra)

Longboard :

1. Ben Carpentier (Fra) 15,00 pts

2. Joao Dantas (Por) 10,87 pts

3. Tarik Elbassiti (Mar) 9,43 pts

4. Raife Gaskell (PGa) 7,73 pts

Surf U16 :

1. Léo-Paul Etienne (Fra) 16,50 pts

2. Luis Diaz (Esp) 12,14 pts

3. Titouan Boyer (Fra) 12,06 pts

4. Harry de Roth (Ang) 8,00 pts

Surf U14 :

1. Marco Mignot (Fra) 13,00 pts

2. Yael Pena (Esp) 11,10 pts

3. Diego Suarez (Esp) 10,17 pts

4. Mathis Crozon (Fra) 9,77 pts

Bodyboard U18 :

1. Miguel Adao (Por) 13,24 pts

2. Alexandre Castillo (Fra) 8,97 pts

3. Jeremy Hernandez (Esp) 8,83 pts

4. Mickaël Kerlir (Fra) 7,96 pts

Bodyboard filles U18

1. Alexandra Rinder (All) 14,17 pts

2. Maddy Fernandez (Esp) 7,94 pts

3. Madalena Guerra (Por) 5,50 pts

4. Bethan Lewis (PGa) 2,33 pts

9. Camille Le Parc (Fra)

Bodyboard U16 :

1. Maachou Abdenbi (Mar) 13,67 pts

2. Christian Pipaon (Esp) 11,97 pts

3. Milo Delage (Fra) 10,36 pts

4. Guilherme Guerra (Por) 9,18 pts

5. Raphaël Bardou (Fra)

 

Toutes les infos, sur surfingfrance.com.

 

17c2b3ce4732475c7746c079f65d091b_L
 

© Fédération Française de Surf

 
Focus : Journées du Patrimoine PDF

2ème journée à l'ENVSN pour les Peintres de la Marine. Toujours aussi inspirés : certains trouvent dans les tracteurs une réelle source d'inspiration, pour d'autres c'est plutôt la vue magnifique de l'ENVSN sur la baie de Quiberon ou Pen Duick V au mouillage... Chacun y trouve son compte on dirait ! Une chose est sûre : ils ont hâte de vous présenter leurs créations !

DSC_1759

DSC_1800

DSC_1873

DSC_1924

DSC_1947

DSC_1953

© A.Bertel

 
EUROSURF : La France et l'Espagne filent droit au but PDF

La cinquième journée de l'Eurosurf junior a vu le Portugal perdre deux compétiteurs et laisser la France et l'Espagne s'échapper au classement général. Chez les Bleus, mention très bien pour Tessa Thyssen qui a posé le total de points de la journée (16,17). Avec neuf surfeurs dans les tableaux principaux, qui joueront tous une place en finale ce vendredi, et cinq autres en repêchages, dont Kim Véteau, la France avance en force dans ces championnats d'Europe junior 2014, aux Açores.

 

Impressionnante Tessa Thyssen. L'Antillaise a frappé un grand coup dans la course au titre en surf filles. En l'espace d'une série et de 5 minutes, la goffy foot est allée chercher deux gros scores sur deux longues gauches : 8,67 et 7,50 points. Deux notes récompensant un engagement dans la succession de manoeuvres. Deux scores qui la font avancer en "petite finale", soit à un tour de la "grande" finale, celle qui décidera du titre continental d'ici dimanche.
Thyssen a surtout mis combo ses trois adversaires, dont sa compatriote Kim Véteau, passée, elle, à côté. Une mauvaise habitude pour la Guadeloupéenne qui va devoir passer par les repêchages pour continuer son chemin jusqu'à une finale qu'elle a sous la planche, personne n'en doute. A condition qu'elle retrouve ses bras pour ramer plus vite et son sens marin pour choisir ses vagues.

Les minimes sans encombre ou presque

Les deux benjamins (qui sont minimes) de l'équipe ont passé une journée, presque, tranquille, en surfant deux fois et en se qualifiant deux fois pour le tour suivant. Mathis Crozon a été plus appliqué et plus tueur dans son entrée en série que Marco Mignot, davantage à la peine en fin de journée. Il n'empêche, les deux garçons sont à un tour de la grande finale de l'Eurosurf 2014.

Léo-Paul Etienne toujours en vie

Si Titouan Boyer était au repos, car toujours dans le tableau principal, Léo-Paul Etienne est retourné à la mine après sa journée marathon d'avant-hier. Le Guadeloupéen a alterné le bon et le moyen. Mais il s'en sort et passe un tour de plus. Le voici à deux séries de la finale dans la catégorie surf U16, dont il est, rappelons-le, le champion du monde depuis le mois d'avril dernier.

Petite finale pour les bodyboard juniors

En bodyboard, les deux juniors se sont qualifiés pour la petite finale des championnats. Dans la prochaine série, une place dans les deux premiers leur ouvrira grande la porte de la finale. En cas d'échec, il leur restera la possibilité d'y accéder en validant leur billet via la finale du tableau des repêchages. Ils sont assurés d'être dans le Top 6 européen de leur catégorie.

Bardou en repêchages

Ça a été plus compliqué pour les cadets où seul Milo Delage continue son chemin. Comme les juniors, il est à une série de la grande finale. Le chemin s'est rallongé pour Raphaël Bardou, victime du marquage en règle des Portugais en fin de série alors qu'il n'était qu'à 4,61 pts de la qualification. En repêchages, il a assuré une deuxième place qui lui permet de rester "en vie" dans la compétition.
Enfin, Ben Carpentier avait une série à bien négocier pour continuer dans le tableau de repêchages. En jambes dès les premières secondes, il a plié la série avec une vague 6,17 points, nose et carve compris.

Neuf Français jouent leur finale ce vendredi

Ce vendredi, la houle va encore tomber (1 mètre) et le vent on shore ne devrait plus être qu'un mauvais souvenir. Neuf Français vont jouer une place en finale de leur catégorie : Tim Bisso et Nelson Cloarec (surf U18), Titouan Boyer (surf U16), Mathis Crozon et Marco Mignot (surf U14), Tessa Thyssen (surf filles), Mickaël Kerlir et Alexandre Castillo (bodyboard U18), et Milo Delage (bodyboard U16).
A trois jours de la fin de l'Eurosurf 2014, la France, championne d'Europe en titre depuis huit éditions, domine toujours le classement général. Comme l'Espagne, elle n'a perdu aucun de ses 14 représentants, contrairement à toutes les autres nations, dont le Portugal, hôte de ces championnats continentaux. Rien n'est pourtant joué car, comme on le sait si bien, tout va se jouer dans le money time. C'est à dire ce week-end.

 

DANS LE DÉTAIL

Surf U14
Marco Mignot : un premier tour parfaitement géré avec un roller très engagé sur une droite grosse et creuse. Un peu de mal à trouver un back up mais il termine tout de même avec plus de 10 points de total. Une seconde série plus compliquée à gérer dans l'après-midi malgré les excellentes conditions de vagues. A contre-temps, Marco a couru pour sauvegarder sa deuxième place derrière l'étonnant espagnol Pena.

Mathis Crozon : un début de série canon récompensé par un 6,5 pts sur une longue gauche avec un gros turn grabé et deux snaps puissants. Lui aussi a mis du temps à trouver une seconde vague mais il s'impose finalement avec 11 pts de total. Le deuxième tour de la journée est à l'identique avec un 7 pts pour une vague solide et un petit back up. Mathis s'impose et rejoint Mignot en petite finale.

Surf U16
Léo-Paul Etienne : encore du très bon et du très moyen pour le champion du monde U16, qui est désormais à deux tours de repêchages de la grande finale de sa catégorie. Après deux mauvais choix de vagues, Léo place un roller très très haut sur une bonne droite, qui lui aurait du lui valoir mieux qu'un 5,33 pts. Il s'impose toutefois facilement et file au 5e tour de repêchages.

Surf U18 filles
Tessa Thyssen : elle amis combo ses trois adversaires en 5 minutes. Deux longues gauches, dont la première avec deux turns à (très) gros spray et un joli swap pour aller chercher un 8,67 pts. Suivi d'un 7,50 sur la seconde. L'Antillaise file vers la finale des championnats d'Europe dont elle n'est plus qu'à une série.
Kim Véteau : une première bonne vague et puis… plus rien. Kim s'est éteinte, ne trouvant pas la vague qui aurait pu, dû, lui rapporter les 4,07 pts nécessaires pour accompagner Thyssen au tour suivant. Dommage mais pas catastrophique pour la vice-championne du monde ISA, laquelle va devoir passer par les repêchages pour retrouver sa compatriote.

Longboard
Ben Carpentier : une première vague à 6,17 après seulement 30 secondes, avec un nose et un bon cut back, pour ensuite contrôler la série et terminer avec une autre longue droite avec d el'engagement. Malgré le vent on shore qui s'est réveillé en fin d'après-midi, le Breton est passé sans encombre.

Bodyboard U16
Milo Delage : Option gauche au large pour le Réunionnais qui remporte son heat avec un engagement total sur ses rollos. Dommage que son énorme ARS ait été effectué après le coup de trompe.
Raphaël Bardou : dans une série peu évidente, le Girondin n'a jamais eu de rampe suffisamment creuse pour déclencher une belle manoeuvre. Il a été bloqué sur la fin par les deux Portugais de son heat qui, après avoir pris les deux premières places, se sont efforcés de l'empêcher de prendre la vague à 4,61 pts qui lui suffisait pour passer. En repêchages, il a dû batailler pour arracher la deuxième place à l'Anglais Wedgbury et termine derrière l'Espagnol Suarez. Il est toujours en course.

Bodyboard U18
Mickaël Kerlir : un début compliqué avant que le Breton ne trouve son rythme entre la gauche du large et la belle droite au nord du spot. Il se qualifie derrière le Portugais Adao.
Alex Castillo : une fois encore embêté par la barre, l'Arcachonais a fait le job avec une excellente gauche à deux rollos. Il passe au 3e tour derrière l'Espagnol Nahuel mais devant le Portugais Kokorelis, un des favoris.

 

RÉACTIONS

Marco Mignot (surf U14, qualifié pour le 4e tour) : « C'était un peu dur, j'ai réussi à prendre mes vagues. J'étais un peu fatigué ce matin. Je n'arrivais pas à ramer. Je suis content que la grosse houle soit passée, car j'arrive à réaliser mes manoeuvres préférées comme les airs dans de plus petites vagues. C'est la meilleure compétition que je n'ai jamais faite. Tout le monde est vraiment gentil dans l'équipe, ça se passe vraiment bien. Vive la France ! »
Mickaël Kerlir (bodybaord U18, qualifié pour le 4e tour) : « C'était très difficile pour se placer. Le choix de vague était très important. J'ai lutté jusqu'à la dixième minute pour trouver mes vagues. Ça s'est bien terminé mais c'était vraiment très stressant, vu les concurrents qu'il y a dans ma catégorie. J'ai la boule au ventre avant mes séries, j'ai du mal à dormir la nuit. Mais les vagues sont bien. Et on a une bonne équipe. On est très solidaires, on se soutient les uns les autres, c'est cool. »

 

LES RÉSULTATS DES FRANÇAIS

* Surf filles U18

4e tour

Série 1 : 1. Tessa Thyssen (qualifiée pour le 4e tour) ; 4. Kim Véteau (va en repêchages)

* Surf U14

2e tour

Série 2 : 1. Marco Mignot (qualifié pour le 3e tour)

Série 3 : 1. Mathis Crozon (qualifié pour le 3e tour)

3e tour

Série 1 : 2. Marco Mignot (qualifié pour le 4e tour)

Série 2 : 1. Mathis Crozon (qualifié pour le 4e tour)

* Bodyboard U16

2e tour

Série 2 : 3. Raphaël Bardou (va en repêchages)

Série 3 : 1. Milo Delage (qualifié pour le 4e tour)

Repêchages 4

Série 1 : 2. Raphaël Bardou (qualifié pour le tour 5 repêchages)

* Bodyboard U18

3e tour

Série 3 : 2. Mickaël Kerlir (qualifié pour le 4e tour)

Série 4 : 2. Alexandre Castillo (qualifié pour le 4e tour)

* Surf U16

Repêchages tour 4

Série 2 : 1. Léo-Paul Etienne (qualifié pour le repêchages 5)

* Longboard

Repêchages tour 2

Série 2 : 1. Ben Carpentier (qualifié pour le tour 5 des repêchages)

 

LE PROGRAMME DE VENDREDI

A partie de 9 heures locales (11 heures françaises)

9h20 : Milo Delage (petite finale bodyboard U16)

9h40 : Mickaël Kerlir et Alexandre Castillo (petite finale bodyboard U18)

10h00 : Mathis Crozon et Marco Mignot (petite finale surf U14)

10h20 : Tessa Thyssen (petite finale surf filles U18)

10h40 : Titouan Boyer (petite finale surf U16)

11h00 : Tim Bisso et Nelson Cloarec (petite finale surf U18)

12h40 : Léo-Paul Etienne (repêchages 5 surf U16)

13h20 : Benoit Carpentier (repêchages 3 longboard)

14h25 : Kim Véteau (repêchages 4 surf filles U18)

14h40 : Raphaël Bardou (repêchages 5 bodyboard U16)

15h20 : Camille Le Parc (repêchages 2 bodyboard filles U18)

16h05 : Kim Véteau (repêchages 5 surf filles U18, si qualifiée)

16h25 : Camille Le Parc (repêchages 3 bodyboard filles U18, si qualifiée)

 

Compétition à suivre en direct sur : www.live.eurosurfing.org

dc52d5c5f54b7db2dfd2aae465dc6ccd_L

© Fédération Française de Surf

 
Les Peintres de la Marine sont à l'ENVSN PDF

A l’ENVSN hier matin, sont arrivés les Peintres Officiels de la Marine, avec leur président monsieur Rohaut, que j’avais invités.  Ils ont déjà croqué, peint, gravé selon leurs techniques respectives les éléments de l’école qui les inspirent, un tracteur, la grue, les catamarans gréés dans les hangars, la voilerie….A l’évidence, l’ENVSN les inspirent !

Avec le concours précieux de bénévoles, amis de l’école, ils pourront aussi œuvrer sur d’autres thèmes de la presqu’île durant ces journées.

Ne manquez pas cet événement exceptionnel, ils exposeront  dans l’Ecole qui ouvrira ses portes tout spécialement pour les Journées du Patrimoine, samedi 14-18H et dimanche de 10 à 17H.

Les pique nique sont autorisés le dimanche sur le site.

Vous pourrez vous procurez le catalogue des POM (Peintre Officiel de la Marine) sur place, et faire leur connaissance.

Un aquarelliste Chamoniard est aussi présent.

Venez nombreux pour cet événement unique !

DSC_1300

DSC_1331

DSC_1339

DSC_1376

DSC_1434

DSC_1464

DSC_1480

DSC_1509

© A.Bertel

 
EUROSURF : Le marathon de Léo-Paul Etienne PDF

Battu au 1er tour de l'Eurosurf junior, lundi, le champion du monde U16 s'est attaqué au tableau des repêchages. Il a ainsi passé trois tours, tous victorieux, ce mardi. Sur un spot chaotique, grosses vagues et vent on-shore, Kim Véteau et Tessa Thyssen se sont qualifiées pour le 3e tour en surf U18.

 

Il le savait dès sa sortie de l'eau lundi matin. Léo-Paul Etienne a entamé un marathon qu'il espère conclure dimanche par la finale des championnats d'Europe junior (catégorie surf U16). Ce mardi, soutenu par toute une équipe au repos, hormis les filles en surf, le Guadeloupéen est allé trois fois affronter l'océan et des adversaires, reconnaissons-le, largement à sa portée dans ce tableau de repêchages. Les vagues, elles, par contre, ont été difficiles à négocier. Un véritable chantier, des masses d'eau en mouvement avec un fort courant et un vent on-shore de 25 noeuds. Léo-Paul a débordé assuré ses manœuvres au premier tour, a commencé à trouvé quelques parois au deuxième, s'est totalement lâché au troisième et dernier de la journée. On n'a, certes, pas encore retrouvé le Léo-Paul Etienne champion du monde en avril dernier en Equateur, mais le garçon a retrouvé la confiance qui l'avait fuit ces derniers jours. Le chemin est encore long, trois séries à franchir, s'il veut rallier la finale. Mais avec un moral au beau fixe et une bande de copains derrière lui, il sait désormais que c'est possible.

 

Thyssen et Véteau dans le bon tableau

En milieu d'après-midi, les deux surfeuses françaises ont elles aussi été à l'eau, pour le 2e tour du tableau principal. Tessa Thyssen s'en est très bien sortie en trouvant de bonnes gauches et, surtout, une "belle" droite sur laquelle elle a placé un de ses rollers de dos bien haut. Kim véteau, elle, a eu davantage de souci à prendre ses vagues, ramant beaucoup, tentant différentes options. La Guadeloupéenne s'est qualifiée pour le 3e tour mais n'a pas gagné son heat, que remporte la Portugaise de poche Teresa Bonvalo.

La quatrième journée des championnats devrait être une nouvelle fois perturbée par la houle et le vent ce mercredi. Il faudra encore "survivre" une journée dans ces conditions avant que la houle ne baisse et que le vent s'arrête de souffler aussi fort. On annonce en effet d'excellentes conditions à partir de jeudi et jusqu'aux finales programmées dimanche.
D'ici là, tous les Français ou presque seront sur le pont ce mercredi. Léo-Paul aussi…

 

RÉACTIONS

Léo-Paul Etienne (surf U16, qualifié pour le 4e tour des repêchages) : « C'est une très longue journée. J'ai enchaîné les tours de repêchages et je n'ai pas pu trop manger. Mon premier tour hier (lundi) a été un échec total. Je surfe de mieux en mieux. Je reprends confiance en moi. Je compte aller en finale. J'avais vraiment un manque de confiance ces derniers temps. Ça revient, ça revient. Et c'est vrai que ma dernière série a été beaucoup mieux que toutes les autres. »

Tessa Thyssen (surf U18, qualifiée pour le 2e tour) : « C'était vraiment n'importe quoi les vagues. Pareil pour tout le monde. personne n'était certain d'avoir de vagues. Il fallait juste prendre des vagues et voir ce que l'on pouvait faire. Toutes les vagues étaient différentes. C'est en se levant sur sa planche qu'on se dit, bon là, je vais ça ou ça. »

LES RÉSULTATS DES FRANÇAIS

Surf U16

1er, 2e et 3e tour repêchages

1. Léo-Paul Etienne (qualifié pour le 4e tour des repêchages)

Surf filles

2e tour

Série 2 : 1. Tessa Thyssen (qualifié pour le 3e tour)

Série 3 : 2. Kim Véteau (qualifiée pour le 3e tour)

 

Compétition à suivre en direct sur : www.live.eurosurfing.org

 

688edef27d20c6d387d970dcab33395a_L

© Fédération Française de Surf

 
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 1 sur 45