logo envsn

Actualités

Génération 2024. Stage national et estival Nacra 15

67333069 10156489397018366 4243594947359408128 nDu 14 au 21 juillet, 15 équipages de Nacra 15 sont rassemblés à l'ENVSN.

15 bateaux venus de toute la France se sont réunis sur le site de Saint-Pierre-Quiberon pour :

-préparer les échéances internationales et nationales à venir

-intégrer les nouveaux venus dans la série pour les mettre dans la dynamique nationale

La thématique principale de ce stage : les départs et choix du 1er bord de près

Avec reprise des fondamentaux techniques : placement, agilité, coordination, communication, comment affiner le choix de trajectoire pour chercher les situations gagnantes.

En plus de mises en situation de régate sur l'eau, un gros travail d'analyse est effectué : traces GPS, audio, vidéo...

Les conditions météo idéales permettent 5 à 6 heures de navigation par jour avec vent de nord-est le matin et brise thermique autour de 10-12 noeuds l'après-midi.

L'encadrement de ce stage organisé par Loïc Billon est assuré par Philippe Neiras, Christophe Espagnon, Jolann Neiras, Nicolas Jégou et Solenne Brain, assistés d'Yves Clouet pour l'analyse de la performance des bateaux et l'exploitation des données GPS.

Il se terminera par une coach regatta sur la fin de séjour.

Sur ce support mixte, la parité progresse mais il reste encore un peu de chemin à faire : on compte 10 filles pour 20 garçons. Avis aux candidates!

Beg Rohu summer school: 12è édition

IMG 20190701 140320.jpg pte
Nous avons eu la chance d’accueillir cette année encore la “Beg Rohu summer school” organisée par l’IPHT (Institut de physique théorique) Saclay et le département de physique de l’Ecole Normale Supérieure.
Le principe est le même depuis l’origine (Claude Godrèche avait initié ces "universités d'été" en 1984, elles duraient alors 1 mois). Sur un thème renouvelé chaque année, des étudiants, des chercheurs et des professeurs du monde entier se retrouvent à l’ENVSN pour deux semaines de séminaire, pendant lesquelles les cours s’enchaînent chaque matin, après 17h30 et après le dîner. Les après-midis sont consacrés aux activités nautiques qui permettent un équilibre entre le corps et l’esprit…

Coordonnée par Giulio Biroli, l’université d’été est intitulée cette année « Glasses, jamming and slow dynamics». Pour ceux d'entre vous que cet intitulé laisserait perplexe, voici les explications de Giulio qui s'est livré au difficile exercice de simplification.

Il s'agit d'étudier les matériaux amorphes (Étymologiquement, le mot « amorphe » signifie « sans forme ». C'est aussi le terme que les scientifiques ont choisi pour désigner une substance -minérale ou non- non cristallisée)  

Ces matériaux sont de 2 types :

-La majorité des matériaux tels que le verre, le plastiques, les crèmes sont des méteriaux amorphes car les atomes qui les composent ne sont pas rangés de manière ordonnée: ils sont en désordre et ont des propriétés différentes des solides dont les atomes sont ordonnés.

"On ne comprend pas pourquoi ils se forment et on cherche à avoir une théorie pour les comprendre pour pouvoir créer des matériaux avec certaines propriétés."

-Certains matériaux amorphes sont formés avec des grains tels que le sable: ce n'est pas un liquide car il ne bouge pas mais en même temps il a des propriétes différentes des solides "normaux". Quand on met ensemble les petits grains durs et qu'on les comprime, ils forment un solide à l'état de jamming (encombrement).

L'étude des propriétés et de la formation de ces solides est une des grandes questions actuellement en physique statistique.

The Simons foundation subventionne une équipe de recherche (dont certains membres ont participé au séminaire) pour résoudre cette question : Cracking the glass problem.

Cette année, comme l'année passée, ils ont eu la chance d’être encadrés par des athlètes de haut niveau en formation au DEJEPS « activités nautiques », supervisés par Eric Flageul, David Alexandre, Michel Bazile, Olivier Lerouge et Gwen Kerisit. Objectif : les former à l'encadrement d'activités nautiques.

Mélanie Jariel, Thomas et Nicolas Goyard, Marc Mallaret ont encadré les différents groupes sur des supports tirés au sort : Hobie cat 16, planche à voile, First class 7.5, paddle (pas forcément leur support de prédilection)

Programme :

L. Berthier: Glass transition and amorphous solids
A. Liu: The jamming transition and the marginally jammed state
E. Vanden-Eijnden: Stochastic dynamics, rare events and large deviations
F. Zamponi: Theory of the glass and jamming transitions in infinite dimensions
Seminars: O. Dauchot, F. Ricci-Tersenghi and G. Tarjus

 

Entraînement haut niveau RS:X (2) U19 garçons et filles

vlcsnap 2019 07 05 18h25m18s179
Durant la première semaine de juillet, l'ENVSN a accueilli 30 planchistes venus de toute la France. Ce stage est calqué sur celui de la semaine passée pour les seniors hommes.

Cette fois, c'est Fabien Cadet, CTN et entraîneur des RS:X jeunes, qui a coordonné ce regroupement composé de :

  • La délégation U19 regroupe 6 garçons et 6 filles : Fabien Pianazza, Yun Pouliquen, Robin Sariaud, Mathis Ghio, Louis Pignolet, Thélo Cann, Manon Pianazza, Lola Sorin, Héloïse Macquert, Elisa Jariel, Kylie Belleuvre et Clémence Cochard. Ils sont issus des pôles espoirs de Brest, de La Baule, de La Rochelle, de Mauguio Carnon et de Marseille.

Leur objectif était de préparer les championnats du monde Jeunes à Saint-Pétersbourg (Russie) début août.

  • Le groupe inter-pôles U17 et U19 des non-sélectionnés au championnat du monde, composé de Lou Vivenot,  Eliot Deveaux, Capucine Marsaudon, Maël Raimi, Mathéo Guibert, Basile Martin, Alexis Mathis, Ewen Kermorgant, Antoine Bossard, Arthur Picquet, Mathis Chauvet, Antoine Mongrand, Nicolas Madier, Orlane Tempier, Victor Fasquelle, Victor Sename. Ils étaient là pour naviguer avec les meilleurs et progresser ensemble, ajouter du volume sur la ligne pour créer de la confrontation.
  • Les avenirs olympiques filles: Bérénice Mege et Delphine Jariel et les relèves filles: Thaïs Royer de Vericourt, Rachel Chapot et Ambre Papazian. Entraînées par Nicolas Huguet, ce groupe a préparé le championnat du monde RS:X fin septembre (avec les seniors). Sur ce championnat du monde, la nouveauté est l'ouverture à des jeunes U19 qui seront invités à concourrir avec leurs aînés.

La thématique étant la même que pour les seniors : le travail sur les départs, en reproduisant une régate nationale entre les meilleurs Français.

cf vidéo ci-dessous

 

 

 

Le point commun entre ces groupes est qu'ils utilisent les mêmes supports et mêmes tailles de voile.

Objectif #Génération2024 : faire accéler les plus jeunes pour préparer 2024 en naviguant avec les plus expérimentés : la confrontation s'est avérée payante et a permis de casser certaines croyances chez les jeunes voire de faire tomber la hiérarchie.

Au programme:

-Préparation physique : tests physiques pour les filles réalisés par Julien Bontemps, François Bonnod et Franck Lecomte

-Travail avec les trackers GPS avec Yves Clouet et Paul Iachkine et la prise de vue aérienne de Patrice Boudot : étude des corrélations entre les images de drone et les traces GPS

-Séances de windfoil en fin de stage

L'encadrement était assuré par les entraîneurs des pôles : Stéphane Roche, Maxime Frouin, Valérie Boutet, Pierre Odoux et Xavier Mariani. Jean-Jacques Dubois de l'ENVSN a apporté son regard d'expert.

MMProcess, nouveau partenaire de l’ENVSN

L’entreprise MMProcess est présente sur notre espace Le foil plus vite que le vent à l’exposition La Mer X20190629 172527.jpg pteXL.

 

Elle a contribué activement au design et à la conception du stand et y présente deux maquettes:

  • la maquette du Foiling Plane, déjà présentée aux Foils Journées de l’ENVSN – Baie de Quiberon (vidéo ci-dessous)

  • la maquette d'un mini 6.50, bateau conçu par MMProcess sur lequel Tamara Klink prévoit de courir la minitransat 2021 (photo ci-contre)20190702 155720.jpg pte

Le contexte

Le projet d’établissement de l’ENVSN, dans le cadre de l’exploitation du site et de ses infrastructures, prévoit l’accueil de public d’horizons très variés, privilégiant naturellement les organismes en lien avec les sports nautiques.

La pratique des engins à foil et l'expertise liée sont devenues des « marqueurs » de l’identité renouvelée de notre établissement.

Ainsi, l’ENVSN a décidé d’accueillir dans ses murs l’entreprise MMProcess, bureau d’étude spécialisé dans la conception des appendices et engins à foil.

MMProcess bénéficiera dès le mois d’août d’une salle, d’un local de rangement et de la possibilité d’utiliser l’atelier de plasturgie de l’établissement.

Enfin, une coopération est envisagée entre MMProcess et le laboratoire de mesures de l’ENVSN.

La concentration sur un même site d’experts et de pratiquants du foil va permettre de renforcer les compétences et la notoriété de l’ENVSN.

Qui est MMProcess ?

"MMProcess est née de la rencontre de plusieurs personnes issues de la marine marchande, de la voile de compétition et de l’étude hydrodynamique.

Notre expérience en navigation, nous est  précieuse dans chacune de nos réalisations. Passionnés de composite, notre savoir-faire acquis lors de gros projets (Coupe de l’America, Vendée Globe et Ultim) nous permet de repousser les limites de chacun des matériaux et d’utiliser le bon procédé pour chaque situation.

Construire ne doit pas être la croyance en un matériau ou une technique, mais doit être un choix technique, rationnel, pour répondre à un besoin.

Les outils numériques de simulation de performance sont un outil clé dans chacun de nos projets architecturaux et techniques."

Madeg Ciret Le Cosquer
Madeg Ciret-Le Cosquer, co-fondateur

Architecte naval et officier de marine marchande a travaillé sur différents projets de voile de compétition (Coupe de l’América, Imoca, GC32, Mini 6.50 volant et zodiac volant) ainsi que d’autres projets industriels notamment dans l’Eolien ce qui lui apporte une vision à la fois de la production et de design .

La navigation en régate à la fois en course au large et en voile légère l’a amené à se tourner vers les supports volants en 2015

Ce qui lui permet d’adapter des solutions à la fois au sens marin et à la performance.

Morgane Suquart
Morgane  Suquart, co-fondatrice

Officier de marine marchande et barreuse de régate.

Morgane met ses compétences techniques et organisationnelles au profit de la gestion de l’entreprise et des projets. Passionnée d’impression 3D et de fabrication numérique, elle a créé et gère le parc machines.

Elle s’implique également dans la class Moth en tant que trésorière pour défendre et mettre en avant les supports volants qu’elle pratique.

 

Paul Philibert, responsable bureau d’étude

Architecte naval et centralien de formation, en charge de l’ingénierie et des calculs. A effectué son parcours notamment chez Marine en hydrodynamique et aérodynamique comprenant des études en bassin de carène et simulation numérique.

Paul gère également le développement des nouveaux outils numériques qui permet d’accélérer le processus d’études 

Tamara Klink, collaboratrice

Architecte navale, vidéaste, communicante. Tamara est brésilienne, elle est venue en France compléter son parcours de formation à l’ENSA de Nantes. Elle a appris à naviguer en Antarctique. Elle a pour projet de courir la minitransat 2021 puis de franchir le passage du Nord-Ouest à la voile.

Ecole Nationale de Voile et des Sports Nautiques
Beg Rohu
56510 Saint-Pierre Quiberon
Tel: 02-97-30-30-30  |  Fax: 09-72-52-56-98

logo ministere Fond Social Européen