logo envsn

Ecole Nationale de Voile et des Sports Nautiques

icon facebook 2  icon tweeter 2

bandeau gc32


20190111 093653
En ce début d'année, Jonathan Lobert a rejoint l'ENVSN pour continuer le travail entrepris depuis déjà plusieurs années sur la mise au point du mât de finn qui, si tout se passe bien, sera utilisé aux Jeux de Tokyo. Ce travail est le fruit d'un partenariat avec Dassault Systèmes qui met à disposition plusieurs ingénieurs et d'importants moyens de calcul et Heol Composites qui réalise les mâts en fonction de leurs préconisations.

Aujourd'hui, les mesures (en statique et en dynamique) portaient sur les prototypes déjà réalisés et les mâts utilisés par la majorité des coureurs. Ces opérations minutieuses sont toujours réalisées à l'ENVSN car le banc de mesures de référence s'y trouve. D'autre part, les données sont stockées dans une base de données tenue par Paul Iachkine qui compile les différentes études réalisées et apporte son expertise aux autres ingénieurs, non spécialistes de voile.

Le principal objectif est de réussir à comprendre les différences entre des mâts dont les performances sont différentes en fonction des conditions afin de réaliser le mât le plus complet.

"Sur l'eau, je sais très vite si ça fonctionne ou pas, ce qui est difficile c'est de savoir pourquoi et donner ces infos aux ingénieurs pour qu'ils puissent, en faisant des calculs et en disposant des couches de carbone de façon différente agir sur la dynamique et trouver le meilleur compromis". 

En attendant l'aboutissement de ce travail, c'est avec le mât suisse habituel que Jonathan participera à la première grande compétition de l'année : les World cup series de Miami où il affrontera la plupart des meilleurs finnistes du moment. Nous lui souhaitons, comme au reste de l'équipe, le plus de réussite possible.

Nos coordonnées

Ecole Nationale de Voile et des Sports Nautiques
Beg Rohu
56510 Saint-Pierre Quiberon
Tel: 02-97-30-30-30  |  Fax: 09-72-52-56-98

logo ministere Fond Social Européen